«Complément d'enquête»: France 2, attaquée par Vincent Bolloré pour diffamation, a été relaxé

JUSTICE L'homme d'affaires a été au centre d'un reportage diffusé en 2016...

B.C. avec AFP

— 

Soupçonné de corruption, l'homme d'affaires Vincent Bolloré a été mis en examen le 25 avril 2018.
Soupçonné de corruption, l'homme d'affaires Vincent Bolloré a été mis en examen le 25 avril 2018. — Kamil Zihnioglu/AP/SIPA

Le tribunal correctionnel de Nanterre a jugé ce mardi que le portrait-enquête de l'industriel Vincent Bolloré diffusé en 2016 dans l’émission de France 2 Complément d’enquête n’était pas diffamatoire.

Pas « à charge »

Dans ce reportage, récompensé par le prix Albert-Londres, le journaliste Tristan Waleckx retraçait le parcours de l’homme d’affaires, de la reprise de la fabrique familiale de papier à cigarettes OCB en Bretagne à la construction de son empire, en passant par la reprise en main de Canal + et sa présence en Afrique. La défense de l’industriel breton avait dénoncé un travail journalistique « à charge ».