La production de «Camping Paradis» raciste? C'est ce que sous-entend Princess Erika

JUSTE UNE MISE AU POINT Selon la chanteuse et comédienne Princess Erika, elle aurait subi des discriminations sur le plateau de «Camping Paradis», qu'elle a quitté en 2012...

C.B.

— 

Sur le tournage de «Camping Paradis», avec Laurent Ournac.
Sur le tournage de «Camping Paradis», avec Laurent Ournac. — PATRICK FOUQUE / TF1

Six ans après son départ, Princess Erika avait besoin de vider son sac. La comédienne et chanteuse, interviewée jeudi sur la radio Voltage dans l’émission Tout peut arriver avec Jordan Deluxe, a expliqué son départ de la série de  TF1, Camping Paradis, dans laquelle elle a travaillé de 2006 à 2012.

A l’époque, la jeune femme estimait que la production ne la faisait pas assez travailler : « Ils ne me donnaient plus assez de texte. » Une déception que Princess Erika relie au livre Noire n’est pas mon métier, dans lequel des actrices noires dénoncent le racisme dont elles sont victimes dans le milieu du cinéma.

« Je serais partie à la longue »

« J’étais la moins payée, affirme ainsi celle qui interprétait Rosy, qui ajoute : Ce qui est très très bien payé. » Oui, mais toucher moins que ses collègues pour le même temps de travail, c’est énervant. « Je pense que même si je n’avais pas ouvert ma gueule je serais partie à la longue. » En effet, la comédienne estime qu'elle n'était pas à sa place à cause de sa couleur de peau...