Ecarté de «L'Emission politique», Benoît Hamon s'en prend à France Télévisions (qui lui répond)

ECHANGE Le fondateur du mouvement Génération.s a écrit à la présidente du groupe France Télévisions à propos de la programmation de l’émission du 17 mai…

L.Br.

— 

Benoît Hamon lors d'une réunion publique, le 29 mars 2018.
Benoît Hamon lors d'une réunion publique, le 29 mars 2018. — ISA HARSIN/SIPA

Benoît Hamon mis de côté par l’Emission politique ? Dans une lettre à Delphine Ernotte, la présidente du groupe France Télévisions, l’ancien candidat du Parti socialiste proteste contre la programmation de l’émission diffusée le 17 mai, à laquelle il n’a pas été invité.

« Votre programmation jette un doute extrêmement regrettable sur la neutralité du service public, et alimentera les soupçons que nos concitoyens nourrissent envers leurs médias publics », écrit Benoît Hamon dans une lettre adressée à Delphine Ernotte.

Le fondateur du mouvement Génération.s estime qu’il aurait eu sa place dans l’émission, étant « l’un des cinq candidats ayant rassemblé le plus de suffrages lors de la dernière présidentielle ». Il aurait été logique « d’inviter la force politique qui, de l’avis général, a porté le plus d’idées innovantes depuis plus d’un an maintenant », écrit-il. « Pourquoi encore n’inviter aucun représentant de l’écologie politique ? » interroge-t-il ainsi dans le courrier.

Invité lors du prochain numéro

Parmi les invités de ce numéro du 17 mai figurent Christophe Castaner (La République en Marche), Olivier Faure (Parti socialiste), Marine Le Pen (Front national), Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) et Laurent Wauquiez (Les Républicains).

« Pour son numéro du 17 mai sur la première année du mandat d’Emmanuel Macron, L’Emission politique a fait le choix d’inviter les dirigeants des cinq principales formations politiques : LREM, LR, le FN, la France insoumise et le PS. Benoît Hamon, que l’émission a bien suivi lors de la campagne présidentielle, n’est plus au Parti socialiste. Il sera bien entendu invité lors d’un prochain numéro », a répondu la direction de l’information de France Télévisions, révèle Franceinfo.