«The Voice»: Maëlle, première lauréate du jeu, rêve d'une carrière «à la Calogero ou Julien Doré»

AVENIR A 17 ans, la jeune femme doit d'abord passé son baccalauréat avant de penser à son premier album...

Benjamin Chapon

— 

Maëlle, lauréate de la saison 7 de The Voice, ici en duo avec Vianney lors de la finale, le 12 mai 2017
Maëlle, lauréate de la saison 7 de The Voice, ici en duo avec Vianney lors de la finale, le 12 mai 2017 — I.Mareski / Bureau 233

« C’est un sentiment étrange, je suis à la fois super contente mais je ne sais pas trop pourquoi parce que je ne réalise pas. » Maëlle, première lauréate féminine de The Voice, est aussi la plus jeune de l’histoire du jeu  en France. A 17 ans, elle pourra utiliser ce sentiment étrange et pénétrant pour agrémenter d’un soupçon de vécu sa copie du bac de français. « Je vais devoir me mettre aux révisions. Je n’étais pas trop dedans avec les répétitions et tout ça. »

L’examen a au moins le mérite de donner un horizon proche et clair à Maëlle alors que, déjà, tout le monde lui demande ce qu’elle compte faire de son futur. Tout le monde sauf Vianney qui chantait samedi soir en duo avec elle sur TF1 et lui a conseillé de prendre son temps et de rester maîtresse de son agenda. « Je voudrais faire un album qui me ressemble mais à part ça, je ne sais pas… »

L’Eurovision ? Bof…

Si elle cite pêle-mêle Calogero, Julien Doré ou Lana del Rey parmi les artistes qui l’inspirent pour sa future carrière, Maëlle n’a pas vraiment de genre musical de prédilection. « Je chante comme ça. Je n’avais jamais pris de cours de chant avant The Voice. Mais c’est vrai qu’avec les répétitions, les émissions, j’ai beaucoup appris. J’évolue beaucoup. »

Samedi soir, alors qu’elle triomphait sur TF1, du côté des audiences France 2 était bien plus à la fête que TF1 avec l’Eurovision. « Je n’ai pas pu regarder mais j’adore la chanson de Madame Monsieur, explique Maëlle. J’avais aussi suivi le parcours d’Amir mais, franchement, je ne sais pas si je serais une bonne candidate pour le concours… » La jeune chanteuse, qui a passé son dimanche d’après victoire à enchaîner les interviews, botte en touche avec dextérité concernant l’affaire Mennel : « C’est surtout très dommage musicalement. Mais on ne peut pas dire grand chose de plus… »

>> «The Voice»: Les finalistes rendent un hommage émouvant à Maurane, Obispo fond en larmes

>> Mennel revient sur la polémique qui l'a conduite à quitter «The Voice»

En attendant de redonner de ses nouvelles, Maëlle aimerait que son parcours encourage les jeunes filles à candidater au télécrochet : « Je suis très honorée d’être la première fille à gagner The Voice. J’ai envoyé ma vidéo sur un coup de tête et j’en suis là. Il faut tenter sa chance, parfois ça marche. »