«Burger Quiz», «La carte aux trésors»... Quand la télé recycle ses vieux concepts

COME BACK Ce mercredi soir, TMC et France 3 font revivre des jeux télé disparus du petit écran depuis des années…

Clio Weickert

— 

Alain Chabat dans «Burger Quiz».
Alain Chabat dans «Burger Quiz». — Groupe Canal+/COMEDIE+
  • Ce mercredi soir, « Burger Quiz » revient sur TMC et « La carte aux trésors » sur France 3.
  • Pourquoi la télé programme-t-elle de vieux programmes disparus depuis des années ?

Et roulez jeunesse ! Ce mercredi soir, deux vestiges télévisuels font leur grand retour sur le petit écran. TMC, du groupe TF1, relance le Burger Quiz, éteint en 2002, et France 3 donne une nouvelle chance à La carte aux trésors, disparu en 2009. Si la première chaîne a décidé de miser à nouveau sur Alain Chabat pour la présentation du jeu culte de Canal +, la seconde a parié sur un autre animateur, en optant pour Cyril Féraud (Slam), qui succède ainsi à Sylvain Augier, Marc Bessou et Nathalie Simon.

Ressusciter d’anciens programmes n’a rien d’inédit à la télé, dont l’histoire est parsemée de nombreux « reboots ». Citons entre autres La roue de la fortune, Tournez manège !, Une famille en or… Et le recyclage d’émission ne compte pas s’arrêter là, puisqu’on sait notamment qu'Avis de recherche avec Patrick Sabatier devrait renaître de ses cendres prochainement sur C8. Mais pourquoi les chaînes s’obstinent-elles à déterrer d’anciens concepts ? Parce que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes ? Oui, mais pas seulement.

On prend les mêmes et on recommence

« C’est assez fréquent que la télé se recycle elle-même, explique Virginie Spies, analyste des médias et cofondatrice de la chaîne Youtube Des médias presque parfaits. Les raisons sont simples, quand un programme a fonctionné on se dit qu’il peut recommencer, on reprend alors les mêmes recettes, un peu comme dans la mode. » Et c’est bel et bien le cas de nos deux zigotos ce mercredi : Burger Quiz et La carte aux trésors. D’un côté, l’humour des Nuls, de l’autre les beaux paysages de nos campagnes. Deux salles, deux ambiances, et qui ont fait leurs preuves.

Si le Burger Quiz n’a vécu qu’une saison sur Canal+, de 2001 à 2002, les équipes mayo et ketchup et le burger de la mort sont devenus cultes. Notamment parce que le programme n’a jamais vraiment disparu, entre autres grâce à YouTube. « C’est très malin que le groupe TF1 ait récupéré le Burger Quiz, estime Virginie Spies. S’il n’est plus tout à fait le même, l’esprit Canal change peu à peu de camp, et on imagine que ça va fonctionner. » Pour La Carte aux trésors, la donne est différente. Si le jeu avec les hélicos a déjà été relancé deux fois, il n’a jamais retrouvé le succès de l’époque Sylvain Augier. Mais comme l’explique l’analyste, « c’est un programme très familial, qui correspond à "l'ADN" de la chaîne », qui a donc une chance de faire repartir la flamme. 

Une télé frileuse

Le goût du recyclage n’est pas la seule raison pour laquelle la télé aime ressusciter d’anciens projets. D’un point de vue financier, les jeux en plateau comme le Burger Quiz ont des coups raisonnables (comparé à la fiction par exemple), mais c’est surtout des prises de risque moindres pour les chaînes, dépendantes des annonceurs…

« On est dans une télé aux enjeux de marketing et de publicité, précise Virginie Spies, et les annonceurs ont peur des insuccès. La télé a été prise à son propre piège en quelque sorte. » En d’autres termes, le petit écran tourne parfois un peu en rond. Ce qui peut poser problème pour certaines chaînes. « Que le privé ne se renouvelle pas, c’est une chose, car son but est de faire de l’argent, que le service public n’aille pas vers la créativité c’en est une autre car c’est dans ses missions », explique-t-elle.

Souvenir souvenir

Mais quid des téléspectateurs ? Ont-ils vraiment envie de consommer du réchauffé ? N’ont-ils pas le goût de la nouveauté ? Selon l’analyste, l’un n’empêche pas l’autre, et les anciens concepts peuvent très bien cohabiter avec les nouveaux. Les deux ne font pas appel aux mêmes plaisirs. Car si d’anciennes émissions nous plaisent encore, c’est aussi qu’elles nous rappellent de bons souvenirs. « La télé, plus que tout autre média, est attachée à la vie privée. Elle est chez nous, dans notre salon, et nous rappelle qui on était à ce moment-là. On aime alors le partager avec nos enfants par exemple. La télé convoque quelque chose de très familial. »

Une machine à remonter le temps réconfortante, en quelque sorte. Mais plus tellement novatrice. « La créativité n’est pas à la télé aujourd’hui. Le labo qui était chez Canal + dans les années 1990, se trouve désormais sur YouTube par exemple, où on teste bien plus de choses. A la télé il y a bien trop d’enjeux financiers », analyse Virginie Spies. Pour une petite cure de nostalgie et de rajeunissement, vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ce soir. Pour du dépaysement, opter donc pour un autre écran.

>> A lire aussi: «Burger Quiz», «La carte aux trésors», testez vos connaissances sur les jeux qui ont marqué la télé