« TPMP»: Gad Elmaleh regrette un «malentendu» autour du sketch sur les Chinois

POLEMIQUE L’humoriste Gad Elmaleh a répondu aux questions de Cyril Hanouna ce lundi dans « Touche pas à mon poste » autour de la polémique sur son sketch, jugé raciste…

Anne Demoulin

— 

Gad Elmaleh à New York en 2016.
Gad Elmaleh à New York en 2016. — MediaPunch/Shutterstock/SIPA

Natte, accent caricatural et « bol de riz »… La rediffusion du sketch de Gad Elmaleh, en duo avec Kev Adams, le 18 avril sur W9 a provoqué la colère des internautes. Sauf que cette fois c’est Gad Elmaleh, lui-même, qui a relancé la polémique en trollant sur Instagram la DJ Louise Chen, qui avait décrié la saynète dans une tribune lors de la diffusion du programme en 2017 sur M6. L’humoriste a choisi Touche pas à mon poste ce lundi pour s’expliquer.

« Il y a un énorme malentendu sur ce que l’on a voulu faire dans ce sketch. On s’appuie volontairement sur des clichés, il y a aucune malice, il n’y a aucune intention de blesser une communauté, a expliqué l’humoriste dans l’émission au téléphone avec Cyril Hanouna.

« Un sketch sur un sketch sur les Asiatiques »

Dans ce sketch de 2016, les deux humoristes reprennent de nombreux stéréotypes et clichés sur les Asiatiques. « On ridiculise les clichés. C’est même une mise en abîme, c’est presque un sketch sur un sketch sur les Asiatiques », revendique Gad Elmaleh.

Gad Elmaleh est aussi accusé d’avoir lancé une campagne de cyber-harcèlement contre Louise Chen, DJ franco-taïwanaise, et auteure d’une tribune publiée en 2017 dans Les Inrocks dans laquelle elle dénonçait un sketch franchement raciste ».

« Si elle nous regarde, je lui dis pardon »

« C’est une erreur », reconnaît l’humoriste. « J’aurai dû privilégier le dialogue avec elle plutôt que de tomber dans le ressentiment », avoue-t-il.

Et d’expliquer : « Quand je lis la tribune qu’elle fait dans lequel je me fais traiter de raciste, eh bien, c’est épidermique, je deviens fou, moi, je peux vous en parler du racisme, de ce que je subis depuis des années, même sur les réseaux sociaux, de me faire traiter de raciste, par quelqu’un d’une autre communauté… Je me dis putain, on est plus ensemble, il y a un vrai problème. ça m’a piqué, alors j’ai fait le sale gosse. j’ai envoyé des tweets pour la faire réagir. C’est maladroit. Je pense que je n’aurais pas dû faire ça ». Gad Elmaleh a tenu à s’excuser : « Si elle nous regarde, je lui dis pardon », a-t-il conclu.

Une polémique qui ne tombe pas bien pour l’humoriste qui essaye de lancer sa carrière aux Etats-Unis avec son spectacle en anglais, disponible sur Netflix. Sur Twitter, des internautes ont demandé à la plateforme de séries et de films d’arrêter leur contrat avec l’humoriste. Netflix n’a pas répondu à cette requête, ni réagit. De son côté, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a cependant expliqué au HuffPost qu’ils avaient « reçu une centaine de saisines de téléspectateurs » après la rediffusion du sketch sur W9.