Lyon: Les occasions à ne pas rater pour participer activement à la biennale de la danse

EVENEMENT Pour la 18e biennale de la danse, qui se déroule du 11 au 30 septembre à Lyon, de multiples spectacles, ateliers, rencontres ou projections sont proposés dans toute la métropole...

Elisa Frisullo

— 

Lyon, le 10 juin 2018. Les répétitions pour le défilé de la biennale de la danse, prévu le 16 septembre, ont commencé.
Lyon, le 10 juin 2018. Les répétitions pour le défilé de la biennale de la danse, prévu le 16 septembre, ont commencé. — C. Girardon / 20 Minutes
  • La 18e biennale de la danse commence mardi à Lyon et dans la région Auvergne Rhône-Alpes.
  • Au-delà des dizaines de spectacles concoctées par des chorégraphes de renom, de multiples rendez-vous gratuits sont proposés au public.
  • Des projections, des représentations, des cours de danse sont prévus jusqu’au 30 septembre.

Des couleurs, de la musique, du mouvement et de la créativité. Du 11 au 30 septembre, la métropole de Lyon va s’animer et vibrer au rythme de la 18e biennale de la danse à laquelle participent une nouvelle fois des artistes de renommée internationale, à l’instar de Maguy Marin, Saburo Teshigawara, Jérôme bel ou encore Angelin Preljocaj.

Au-delà des 42 spectacles programmés sur la quinzaine, de multiples rendez-vous gratuits sont proposés pour permettre au public de participer activement aux festivités. 20 Minutes a sélectionné quelques occasions à ne pas rater pour vous imprégner pleinement de la biennale, vous familiariser à la danse et vous déhancher.

Des journées du patrimoine dansées

Difficile, voire impossible, de passer à côté de la biennale le week-end prochain. A l’occasion des journées du patrimoine, des représentations préparées par de grands chorégraphes avec des danseurs amateurs seront gratuitement présentées aux spectateurs sur la colline de Fourvière, au Rize à Villeurbanne ou encore sur le parvis de la Mouche à Saint-Genis-Laval. Samedi et dimanche après-midi, à 15 heures puis 16 heures, chacun pourra notamment découvrir sur l’esplanade des théâtres romains Flowers crack concrete - Projet Passerelles. Créé par Yuval Pick, ce spectacle réunit sur scène des jeunes danseurs amateurs de Rillieux-la-Pape et d’Israël.

Dès 10 heures samedi, toujours dans le Ve arrondissement, petits et grands pourront assister, au sein de l’école privée Made in Saint-Marie, à la répétition générale des chœurs amateurs qui viendront clore le défilé dimanche place Bellecour. De 10 heures à 13 heures puis de 14 heures à 16 heures, 300 chanteurs d’Orphéon La compagnie vocale feront notamment découvrir quelques perles de leur répertoire, sous la direction de Philippe Forget.

Quand la danse rime avec réalité virtuelle

Assis dans le cloître du Grand Hôtel Dieu rénové, les spectateurs pourront assister du 13 au 23 septembre à la projection étonnante de films en réalité virtuelle ou en réalité augmentée. Parmi les rendez-vous programmés, Firebird : La pépi et I never promised you a garden seront projetés. Muni d’un casque, le public sera également invité à se plonger dans un bal en réalité virtuelle concocté par le chorégraphe Fabrien Prioville.
De 14 heures à 20 heures en semaine de 12 heures à 18 heures les samedis et dimanches. Pas de représentations les 16 et 17 septembre.

Plus de 4500 danseurs défilent pour la paix

Le 16 septembre, le traditionnel défilé de la biennale renouera avec le centre-ville, après une version 2016 organisée au stade de Gerland par mesure de sécurité. Plus de 4.500 danseurs amateurs, venus de toute la région, participeront au Défilé pour la paix qui déambulera devant près de 300.000 spectateurs rue de la République, entre les Terreaux et Bellecour. Cette gigantesque parade, très attendue, sera parrainée par Latifa Ibn Ziaten, mère d’Imad Ibn Ziaten, le premier militaire assassiné à Toulouse par Mohammed Merah, et le footballeur Lilian Thuram. Deux personnalités très engagées en faveur du dialogue interreligieux et contre le racisme. Tout un symbole. Le défilé s’achèvera à 17h30 avec un show participatif, associant danseurs et spectateurs sur le titre de légende Imagine de John Lennon.

A vous de danser !

Tout au long de la biennale, des ateliers de pratique, gratuits, animés par des chorégraphes et artistes de renom sont ouverts au public. Ce mardi à 19 heures au théâtre des Célestins, Robert Swinston, directeur artistique du CNDC d’Angers vous fera plonger dans l’univers de Merce Cunningham. Parmi les autres rendez-vous, Véronique Giasson, danseuse au ballet Preljocaj, animera un atelier de mise en mouvement le 22 septembre au TNP à Villeurbanne.
Réservations en ligne sur le site de la biennale ou par téléphone au 04 27 46 65 65.

Spectacles et cours de danse à la Part-Dieu

Les mercredis et samedis, à 18 heures, des danseurs vont investir le centre commercial de la Part-Dieu pour offrir au public des extraits de leurs spectacles avant d’inviter chacun à s’initier à la danse. Ce mercredi, Sylvie Kay et ses danseurs feront résonner leurs claquettes et le 22 septembre, les danseurs Abdou N’gom et Marlène Gobber, de la compagnie Stylistik, plongeront la Part-Dieu dans l’univers du hip-hop.

VIDEO. Lyon: On a assisté aux premières répétitions du défilé de la Biennale de la danse