Festival de Télévision de Monte-Carlo : Après « Lost », Matthew Fox, enfin de retour dans la série « Last Light »

COME-BACK Avec la série « Last Light », l’acteur Matthew Fox, signe son grand retour sur le petit écran après quatorze ans d'absence

Anne Demoulin
— 
Matthew Fox sur le tapis rouge du 61e Festival de Monte-Carlo.
Matthew Fox sur le tapis rouge du 61e Festival de Monte-Carlo. — Laurent VU/SIPA
  • Matthew Fox est l’invité du 61e Festival de télévision de Monte-Carlo.
  • La star de Lost signe son grand retour sur le petit écran après un break de quatorze ans.
  • Il est la star de Last Light, un thriller apocalyptique écologique.

Il avait disparu depuis  Lost ! Matthew Fox, l’intrépide Jack Shephard dans le mystère culte des années 2000 de J.J Abrams, a fait une pause de quatorze ans avant de retrouver l’envie de faire une série. Invité du 61e Festival de Télévision de Monte-Carlo, l’acteur de 55 ans a présenté vendredi en avant-première mondiale Last Light, un thriller apocalyptique écologique dans lequel il donne la réplique à Joanne Froggatt (Downton Abbey).

« Cela n’a pas été simple de convaincre Matthew de reprendre du service », lance, lors de la conférence de presse de la minisérie produite par MGM International, la réalisatrice Dennie Gordon, qui a dirigé l’acteur sur La Vie à cinq, dans les années 1990. « Il fallait bien un projet de cette envergure pour le tirer de son canapé », moque-t-elle.

« Il fallait que je m’implique auprès de mes enfants »

Après Lost, Matthew Fox a participé à quelques films au succès confidentiel et s’est retiré pour couler des jours paisibles à Venise où sa femme « est née et a grandi ». « J’avais en tête une liste d’objectifs à réaliser dans le milieu de la télé et du cinéma. Après avoir tourné le western Bone Tomahawk (son dernier film en date, sorti en 2015), j’avais coché toutes les cases. A ce moment-là, j’ai senti qu’il fallait que je m’implique auprès de mes enfants », explique Matthew Fox. Et d’ajouter : « Je pensais vraiment avoir pris ma retraite. Je me suis consacré à d’autres projets artistiques très personnels, comme la musique ou l’écriture. »

L’adaptation du best-seller d’Alex Scarrow, sur le chaos provoqué par l’effondrement de l’approvisionnement en pétrole, retient son attention. « Ma liste comprenait peut-être aussi le fait de devenir producteur exécutif. Je me suis dit qu’il fallait tenter le coup et que c’était le bon moment », confie-t-il. Il y joue Andy Yeats, un pétrochimiste dont la famille va tenter de survivre dans un monde en pénurie d’énergie.

Pas de rôle récurrent en vue pour Matthew Fox. « Sur La Vie à cinq et Lost, on a fait plus de 100 épisodes. Dans les deux cas, l’intrigue est étirée un peu plus longtemps que nécessaire. Pouvoir raconter une histoire en cinq épisodes, c’est fascinant. Ce format de quatre, cinq ou six épisodes, de plus en plus fréquent sur les plateformes, est excellent pour la qualité des histoires. » Si Last Light, série attendue aux Etats-Unis sur Peakock, n’a pas encore de diffuseur en France, mais les négociations sont en cours.