Mois des fiertés : Sept séries pour célébrer les LGBTQIA+

BEST-OF Notre sélection de sept pépites 100 % queer à l’occasion du Mois des Fiertés

Anne Demoulin
Imani Lewis et Sarah Catherine Hook dans « First Kill ».
Imani Lewis et Sarah Catherine Hook dans « First Kill ». — Netflix

Un mois de juin aux couleurs de l’arc-en-ciel ! Depuis la première Marche des fiertés (« Pride » en anglais) de juin 1970, créée en réaction aux émeutes de Stonewall de 1969, la communauté LGBTQIA+ défile tout au long du mois de juin, pour défendre ses droits, revendiquer la liberté de ses pairs et célébrer la mémoire des personnes discriminées par le passé et aujourd’hui.

De nombreuses plateformes proposent pour l’occasion des programmations spéciales, voici notre sélection de sept pépites 100 % queer

« Single Drunk Female », sobre et queer

Une dramédie lumineuse sur une thématique lourde. Single Drunk Female, disponible sur Disney+, met en scène Samantha Fink (Sofia Black-D’Elia), une alcoolique de 28 ans en plein déni. En cure de désintox pour éviter la prison, elle prend la direction du domicile familial dirigé d’une main de fer par sa mère, Carol (Ally Sheedy). De retour dans la banlieue de Boston, Samantha va entamer un chemin long et laborieux vers la sobriété, avec l’aide d’une ribambelle de soutiens : Olivia, sa marraine des AA Olivia (Rebecca Henderson), et brillante journaliste lesbienne, Mindy, la nouvelle patronne transgenre de Sam, etc. Ce qui est vraiment rafraîchissant dans Single Drunk Female, c’est qu’on comprend rapidement que Sam est bi, mais que ce n’est pas un sujet.

La love story surnaturelle « First Kill »

Une sorte de Romeo et Juliette à la sauce Twilight ! First Kill, disponible sur  Netflix, met en scène Juliette (Sarah Catherine Hook), une jeune vampire issue d’une longue lignée et puissante lignée de buveurs de sang. Sa mère Margot (Elizabeth Mitchell vue dans Lost) a hâte qu’elle tue pour la première fois. Au lycée, Juliette jette son dévolu sur une nouvelle élève, Calliope (Imani Lewis)… Le début d’une histoire d’amour pour la jeune vampire, qui ignore que Calliope vient d’une guilde de chasseurs de monstres, dont les vampires. Si cette bluette n’est pas exempte de défauts, elle rappelle aux fans de  Buffy contre les vampires comment il y a plus de vingt ans, le premier baiser entre Willow et Tara changeait la vie de nombreuses lesbiennes.

Le déchirant dilemme de « Young Royals »

Le joyau gay de la couronne ! Young Royals, disponible sur Netflix, met en scène le prince royal suédois Wilhelm (Edvin Ryding), envoyé dans le prestigieux institut Hillerska, à la suite d’une altercation filmée lors d’une soirée en boîte de nuit. Au pensionnat, il se lie avec Simon Eriksson (Omar Rudberg), étudiant boursier et une étoile montante de la chorale de l’école. Peu à peu, le prince Wilhelm se rend compte qu’il a des sentiments pour son camarade. Alors qu’il vit son premier amour et découvre sa sexualité, le prince est propulsé héritier de la couronne après la mort tragique de son frère. Wilhelm s’interroge alors sur le genre de vie qu’il souhaite réellement mener, entre liberté et devoir. Un récit initiatique touchant, à la manière de Love, Victor, dont l’ultime saison 3 débarque ce mercredi sur Disney+.

L’humour corrosif de « Work in Progress »

Dans Work in Progress, disponible sur MyCanal, l’humoriste Abby McEnany se met en scène dans le rôle semi-autobiographique d’Abby, une quadragénaire lesbienne et dépressive, à l’humour autodépréciatif qui se qualifie de « grosse gouine » (« fat queer dyke »). Atteinte de troubles obsessionnels compulsifs, alors qu’elle annonce à son psy qu’elle a décidé de mettre fin à ses jours si sa vie ne change pas radicalement d’ici à 180 jours, elle fait la rencontre de Chris, un homme trans de trente ans son cadet et d’une beauté à couper le souffle (Theo Germaine, vu dans The Politician), avec qui elle pourrait bien vivre une merveilleuse histoire d’amour, malgré des débuts maladroits… Coproduite et coécrite par Lilly Wachowski (Matrix, Sense 8), Work in Progress, série aussi tendre et drôle que cruelle, qui déconstruit les clichés autour des lesbiennes dites « butch ».

La vie de couple est-elle « All You Need » ?

Une immersion dans le Berlin gay ! All You Need, série allemande diffusée sur la chaîne digitale Hello Canal+ , suit Vince et Levo, deux amis qui vivent en coloc dans le quartier très branché du Kreuzberg, Jusqu’ici, ils profitaient joyeusement de leur célibat enchaînant les coups d’un soir et les nuits dans les boîtes queers. A l’approche de la trentaine, Levo veut vivre une relation monogame avec Tom, homme gay qui vient de sortir du placard après avoir été marié et père. Vince se demande quant à lui s’il n’est pas temps de désinstaller Grindr pour se ranger avec le mystérieux Robbie. Un bonbon acidulé qui rappelle les meilleures heures de Queer as Folk, disponible sur Arte. TV et dont le reboot est attendu en France fin juillet sur Starzplay.

Le portrait d’une nounou d’enfer non-binaire de « Sort Of »

Une dramédie hilarante, touchante et intelligente ! La série canadienne Sort of, disponible en intégralité sur 6play, suit l’irrésistible quête existentielle de Sabi (Bilal Baig), jeune personne installée à Toronto, tentant de trouver l’équilibre entre son identité non-binaire, sa position d’enfant d’immigrés pakistanais, son job derrière le comptoir d’un bar LGBTQ + et son rôle de nounou dans une famille de hipsters. Une histoire de passage à l’adulte où Sabi tente de « définir qui iel est vraiment et de s’épanouir », résume Bilal Baig, qui a cocréé et interprète le rôle principal de cette merveille d’humanité en 8x30 minutes.

« Tout ce que j’aime » ou le changement de bord d’un hétéro

Une comédie feel-good venue d’Argentine qui dédramatise le coming out gay ou bi ! Tout ce que j’aime (Todo lo que me Gusta), disponible sur Amazon Prime Video, suit les aventures de Daniel, un hétéro, qui, à la veille de ses trente ans, tombe amoureux de Javier, son nouveau collègue du bureau. Chamboulé, il suit les conseils de son ami et mentor Mario et décide de s’ouvrir à cette nouvelle expérience amoureuse avec un garçon. Une délicieuse histoire de confusion des sentiments.