« Balthazar » : Comment les scénaristes ont surmonté l'absence du capitaine Bach ?

DUO Dans la saison 4 de « Balthazar » ce jeudi à 21h10 sur TF1, le médecin légiste fait équipe avec la capitaine Costes au lieu de la capitaine Bach

Anne Demoulin
— 
 Tomer Sisley et Constance Labbé dans la saison 4 de «Balthazar ».
Tomer Sisley et Constance Labbé dans la saison 4 de «Balthazar ». — THIBAULT GRABHERR / TF1 PROD
  • La saison 4 de Balthazar commence ce jeudi à 21h10 sur TF1.
  • Cette saison inédite est la première sans Hélène de Fougerolles, alias le capitaine Bach, qui a quitté la série.
  • Comment les scénaristes ont surmonté le départ de l’héroïne féminine de leur histoire, réponse avec Clothilde Jamin, cocréatrice de la série à succès de TF1.

Balthazar est de retour, mais sans le capitaine Hélène Bach ! La 4e saison de Balthazar, diffusée ce jeudi à 21h10 sur  TF1 et d’ores et déjà disponible sur Salto, est la première sans Hélène de Fougerolles, qui a quitté la série. « On ne pouvait pas continuer cette histoire de chien/chat indéfiniment, ça aurait fini par vous lasser », avait expliqué l’actrice sur les réseaux sociaux à la fin de la saison 3. Dans cette saison 4, Balthazar, toujours incarné par le charmeur Tomer Sisley, fait équipe avec une nouvelle enquêtrice, le capitaine Camille Costes, interprétée par la comédienne Constance Labbé, vue dans Camping Paradis. Comment les scénaristes ont-ils surmonté le départ de l’héroïne féminine de leur histoire et comment ont-ils imaginé une nouvelle héroïne féminine ? Réponse avec Clothilde Jamin, cocréatrice de la série à succès de TF1, que 20 Minutes a rencontré au Festival de la fiction TV de La Rochelle.

Le départ d’Hélène de Fougerolles est une décision concertée, « prise à plein de niveaux : les scénaristes, le producteur, TF1 », avait expliqué l’actrice à nos confrères de Télé-Loisirs. Une décision qui n’a pas été facile à prendre. « On a eu trois super saisons avec Hélène. Je l’aime beaucoup, et j’ai beaucoup aimé travailler avec elle et écrire pour elle. Mais, l’intensité de la relation entre Balthazar et le capitaine Bach a fait que naturellement, on a senti qu’on arrivait à une fin de quelque chose. Nous n’avions pas envie de nous répéter ou établir une relation qui aurait nui à la série. C’est une décision qui a été difficile et compliquée, mais assez naturelle », explique la scénariste.

« On a aussi envie que toutes les histoires d’amour se terminent bien »

De nombreux spectateurs espéraient une issue heureuse pour Balthazar et le capitaine Bach. « Il y a de la frustration pour le spectateur, mais aussi pour le scénariste : on a aussi envie que toutes les histoires d’amour se terminent bien. Mais si elles se terminent bien, c’est que l’histoire est terminée », analyse Clothilde Jamin.

Tout d’abord, les scénaristes ont dû trouver comment expliquer le départ d’Hélène Bach. A son réveil du coma dans lequel il était plongé, Balthazar a violemment repoussé Hélène, qui était évidemment restée à son chevet. Balthazar n’a toujours pas réglé ses démons. « Pour nous, c’était important que le geste de Balthazar soit quasiment sacrificiel. Je sais qu’on aurait pu avoir une belle histoire ensemble, mais que je t’aurais rendu malheureuse, parce que je t’aime, je te laisse partir », précise la scénariste.

« Profiter de ce nouvel élan pour aller vers complètement autre chose »

Seconde étape, comment remplacer un personnage aussi marquant que le capitaine Bach ? « On s’est rendu compte qu’il ne fallait pas la remplacer, raconte la créatrice. L’idée était de profiter de ce nouvel élan pour aller vers autre chose. On a beaucoup réfléchi. C’était compliqué, stressant, un vrai défi pour nous. On avait une pression. On s’est dit qu’il fallait un peu prendre le contrepied de tout ce qu’était le capitaine Bach. »

Les scénaristes ont donc planché sur la construction d’un nouveau personnage féminin, le capitaine Camille Costes, 32 ans, décidée, sans filtre et avec beaucoup de « second degrés et d’humour », qui va reprendre les rênes d’une équipe encore sous le choc de ce qui s’est passé à la fin de la saison 3. « On voulait quelqu’un face à Balthazar avec du répondant. Le capitaine Costes dégage énormément d’énergie. Elle est très terre à terre. C’est aussi un loup solitaire », résume la scénariste.

La nouvelle cheffe du médecin légiste est interprétée par Constance Labbé. « Le personnage s’est aussi beaucoup dessiné avec la comédienne, avec l’énergie qu’elle dégage, ce côté un peu impétueux, un peu sauvage qu’elle a », commente Clothilde Jamin.

Pour construire ce nouveau personnage, les scénaristes avaient en tête la figure du cow-boy solitaire. « Cette héroïne sur sa moto traverse la vie et les gens sans avoir envie de s’arrêter. Avec cette rencontre avec Balthazar et toute l’équipe va peut-être lui donner envie, pour la première fois de sa vie, de s’arrêter quelque part », éclaircie la scénariste.

« Une atmosphère d’urgence qui fasse que tout se passe naturellement »

La rencontre entre les fortes personnalités de Camille et Balthazar va faire des étincelles dans un premier épisode tonitruant à bord d’un avion. « On voulait que ce nouveau personnage arrive vite, et c’est pour cela qu’on est dans un épisode qui fonctionne vraiment dans la précipitation, parce qu’on sait que les gens aimaient beaucoup Hélène. On désirait qu’on n’ait pas le temps de se poser de questions et qu’on soit directement dans une atmosphère d’urgence qui fasse que tout se passe naturellement », détaille la scénariste.

Ils vont rapidement se rendre compte qu’ils ont eu une aventure d’un soir quelques années auparavant. « Ce qui était important, c’est que ce qu’on a attendu pendant trois saisons avec Hélène soit déjà arrivé avec elle. Comme cela, le sujet est réglé. Balthazar se rend compte que cette fille ne l’a jamais rappelé. Il se demande “Pourquoi ? Moi qui suis si incroyable !”, explique la scénariste. On trouvait cela intéressant que cela vienne du passé et que ce ne soit pas forcément dans le futur. »

« La rencontre avec le capitaine Costes va être hyperpositive pour Balthazar »

Les deux héros vont vite découvrir qu’ils ont bien plus en commun que ce qu’ils pensaient. « Balthazar est un personnage en apparence extrêmement sociable, acéré et populaire, mais qui est, au fond, complètement seul. Camille Costes est, en apparence, seule aussi… On comprendra pourquoi au fil de la saison. Ce sont deux solitudes qui se rencontrent, mais aussi deux solitudes très différentes l’une de l’autre », analyse la créatrice, qui promet une belle relation entre les deux héros : « Ils ont aussi ce côté chien et chat, mais dans un rapport quasi fraternel, qui va se développer tout au long de la saison. »

Au final, « la rencontre avec le capitaine Costes va être hyperpositive pour Balthazar. Un autre personnage va arriver et remettre en question professionnellement le médecin légiste. Balthazar est très bousculé dans cette saison sur le plan professionnel et privé. Tout ce qui s’est passé en saison 3 n’est pas réglé. Il est bousculé par ses amis, notamment Eddy (Côme Levin) et Fatim (Philypa Phoenix), mais aussi par son passé à la fin de la saison », annonce Clothilde Jamin. Et de promettre qu’après huit épisodes intenses, le spectateur va comprendre « pourquoi Balthazar est devenu Balthazar ! »