« Week-end Family » : Vannes et famille « super recomposée »... On a vu le tournage de la série de Disney+

REPORTAGE L'été dernier, « 20 Minutes » a passé une journée avec Eric Judor sur le tournage de « Week-end Family », la première série française de Disney+, disponible depuis ce mercredi

Anne Demoulin
— 
Roxane Barrazzuol, Daphnée Côté-Hallé et Eric Judor dans la première saison de « Week-end Family ».
Roxane Barrazzuol, Daphnée Côté-Hallé et Eric Judor dans la première saison de « Week-end Family ». — Disney+
  • Disney+ dévoile ce mercredi la saison 1 de sa première série française, Week-end Family, portée par Eric Judor et coréalisée par Pef et Sophie Reine.
  • Cette comédie familiale suit les fins de semaines mouvementées d’une famille recomposée.
  • 20 Minutes a assisté au tournage de la scène de la fête des voisins.

En ce début d’été 2021, 20 Minutes a été convié à une fête des voisins, dans la cour d’un magnifique immeuble haussmannien en plein Paris. Des grandes tables sont dressées. Salades composées, tartes… Il n’y a qu’à se servir. Sauf que nous ne sommes pas là pour grignoter mais pour assister au tournage d’une scène de Week-end Family.

Cette série, première création française de Disney+, débarque ce mercredi sur la plateforme. Coécrite par Baptiste Filleul, Géraldine de Margerie et Nour Ben Salem et coréalisée par l’ancien Robin des Bois Pierre-François Martin-Laval (Pef) et Sophie Reine, elle suit les tribulations d’une famille « super recomposée ». En tête d’affiche : Eric Judor.

« Vous avez de la chance, elle ne dit jamais bonjour ! »

Sur le plateau, l’acteur est tel qu’on se l’imagine. Il dégaine vanne sur vanne et enchaîne les pitreries pour détendre figurants et partenaires de jeu. « Bonjour ! », nous lance la comédienne Daphnée Côté-Hallé, large sourire aux lèvres. Le comédien la joue taquin : « Vous avez de la chance, elle ne dit jamais bonjour ! » « C’est vrai qu’il est fort, Eric Judor ! », s’exclament en chœur les trois jeunes comédiennes qui campent ses filles.

Voici donc la joyeuse troupe de cette comédie familiale rafraîchissante et pétillante. Eric Judor campe Fred, un kinésithérapeute ostéopathe qui retrouve chaque week-end ses trois ex un peu envahissantes lorsqu’elles lui déposent ses trois filles, Clara, 15 ans (Liona Bordonaro, qui campait notamment la fille de Max Boublil en 2018 dans la série Mike), Victoire, 12 ans (Midie Dreyfus, vue récemment en Maud enfant dans Je te promets), et Romy, 9 ans (Roxane Barazzuol, une révélation), chacune issue d’une mère différente.

« Fred a pas mal de points communs avec moi ! Sauf que je n’ai pas trois ex. J’en ai beaucoup moins… plus… enfin pas exactement trois en tout cas !, s’amuse Eric Judor entre deux prises. Il a pas mal d’enfants à gérer, et moi, dans la vraie vie, j’en ai cinq. Les premiers scénarios que j’ai lus autour d’un père qui essaye de se démener comme il peut avec une ado, une préado et une très jeune fille, cela me parlait. » Il décrit son personnage comme « une bonne pâte, un gars sympa qui essaye de faire au mieux mais qui est débordé. Bref, un homme d’aujourd’hui, j’ai l’impression, enfin, moi dans la vie. »

« Apprendre à être une belle-mère tout en étant amoureuse »

Quand le père de famille s’éprend d’Emmanuelle (Daphnée Côté-Hallé), une Québécoise de 29 ans qui termine son doctorat en psychologie de l'enfance à Paris, la situation devient compliquée. La jeune femme va devoir trouver sa place au milieu de cette turbulente tribu. « Elle doit apprendre à être une belle-mère tout en étant amoureuse dans une nouvelle ville », résume Daphnée Côté-Hallé.

La Canadienne estime elle aussi « être super proche » de son personnage : « Emmanuelle est beaucoup dans l’humour et la légèreté. Elle est optimiste, c’est vraiment mon point commun majeur avec elle. Ce qui est drôle, c’est que j’ai toujours dit que si je n’avais pas été comédienne, je serais devenue psychologue. Il y a quelque chose qui me fascine dans la psychologie. »

« On a vraiment l’impression qu’on est une famille »

Lorsqu’on visite l’appartement de Fred, Daphné et des filles, on a l’impression de pénétrer par effraction chez une famille tant il a été conçu dans les moindres détails. De la collection de comics du papa en passant par les magnets sur le frigo et les photos souvenirs disséminées çà et là, tout semble authentique. « On s’est rencontré ici la veille du premier jour de tournage et cela a connecté tout de suite entre nous. Avec Eric, on riait, ça s’est fait super naturellement. Avec les filles, on a immédiatement été proches, elles se sont ouvertes à nous. Cela fait deux mois et demi qu’on joue ensemble tous les jours, on développe beaucoup de liens. Les enfants sont devenues mes petites sœurs et Eric un ami », raconte Daphnée Côté-Hallé.  « On a vraiment l’impression qu’on est une famille, commente Eric Judor. L’alchimie ne peut pas se fabriquer, surtout avec des enfants. Ils n’inventent pas une complicité, soit ils vous acceptent, soit ils vous jettent. »

Liona Bordonaro, qui joue la fille aînée de Fred, a passé le casting au départ « juste pour s’amuser ». Lors des essais, elle a été séduite par « l’univers » présenté par Pef et Sophie. « J’ai compris direct que ce serait attachant et léger, affirme-t-elle. Quand j’ai appris qu’Eric Judor allait jouer notre père, je me suis dit : "J’ai trop envie d’y aller !" ».

« Je pleure de rire trois fois par semaine »

« Je voulais trop avoir des sœurs et, dans le scénario… J’avais des sœurs ! J’aimais bien l’histoire et la famille et puis Disney ! Ça fait trop rêver de se dire que tu vas jouer dans une série Disney », se réjouit de son côté Midie Dreyfus, la cadette. « Disney, ça c’est cool et le scénario, il est trop marrant ! », appuie Roxane Barrazzuol, la benjamine qui décrit son personnage comme « une enfant qui aime les cochons d’inde et qui a des idées saugrenues. » Midie Dreyfus, elle, « joue la farfelue et la rêveuse » tandis que Liona Bordonaro est « l’ado qui tombe dans tous les pièges de l’adolescence, mais, en vrai, est super sensible. »

« La rencontre avec Eric et Daphné et puis les filles, c’était évident. Dans la vraie vie, on est potes toutes les trois », confie Midie Dreyfus, enlaçant ses deux comparses. Entre chaque prise, l’humeur est joyeuse : on papote, on joue et les fous rires fusent.  « Mais pendant les scènes, on est très sérieuses, on est concentrées et tout », rappelle Roxane Barazzuol.

Ce n’est cependant pas toujours une mince affaire : « Je pleure de rire trois fois par semaine sur ce plateau de tournage ! C’est difficile par moments de se concentrer. Mais je n’ai jamais eu autant de plaisir sur un tournage. On est vraiment devenu une famille, j’ai l’impression », confie Daphnée Côté-Hallé. L’esprit de famille et la bonne humeur transparaissent à l’écran. Voisins ou pas, ça se fête.