Saviez-vous qu'« Une si longue nuit » sur TF1 avec Mathilde Seigner est l'adaptation d’un remake ?

CTRL+C+C TF1 lance ce jeudi soir la série « Une si longue nuit », adaptation de la série américaine « The Night of », elle-même adaptation de la série britannique « Criminal Justice » (vous suivez ?)

V. J.
— 
Mathilde Seigner
Mathilde Seigner — FRANCOIS LEFEBVRE / TF1
  • La série Une si longue nuit commence ce jeudi sur TF1, avec au casting Mathilde Seigner, Jean-Pierre Darroussin et la révélation Sayyid El Alami
  • Il s’agit d’une adaptation de la série américaine et multirécompensée The Night of, elle-même librement adaptée de la série britannique Criminal Justice
  • La série française garde l’essentiel de l’originale, avec tout de même un changement de casting intéressant sur le papier, moins convaincant à l’écran

TF1 propose ce jeudi soir les deux premiers épisodes sur six d’Une si longue nuit, l’histoire de Sami (Sayyid El Alami), un étudiant de Marseille, qui, après sa rencontre avec la mystérieuse Gloria et une nuit agitée, se réveille aux côtés du corps ensanglanté de la jeune femme. Il ne se souvient de rien, mais tout l’accuse et il est arrêté. Pour le flic Jeff (Jean-Pierre Darroussin), cela ne fait aucun doute, Sami est coupable. Mais pas pour l’avocate Isabelle ( Mathilde Seigner) qui décide de prendre sa défense. Une série inédite et une création originale de la chaîne. Enfin, pas si inédite, ni originale. En effet, comme Les Bracelets rouges, Infidèle, Insoupçonnable ou Sam (la liste est trop longue), Une si longue nuit est une adaptation, et même un remake de remake.

Une série britannique et une série américaine

A l’origine, il y a la série britannique Criminal Justice, dont la première saison est diffusée en 2008 sur BBC et suit sur cinq épisodes le calvaire du personnage, alors interprété par Ben Whishaw, le Q des derniers James Bond. Huit ans plus tard, le scénariste Richard Price (The Wire) et l’auteur-réalisateur Steven Zaillan (La Liste de Schindler, Gangs of New York) décident d’adapter le récit pour HBO dans The Night Of, avec James Gandolfini dans le rôle de l’avocat. Malheureusement, il décède peu après, et Robert De Niro doit le remplacer, mais à cause d’un problème d’agenda, ce sera finalement John Turturro. Autre changement et casting de génie :  Riz Ahmed joue Nasir Khan, toujours un étudiant, non plus anglo-saxon mais américano-pakistanais. Il remportera l’Emmy Award du meilleur acteur dans une mini-série, auxquels s’ajoutent quatre autres prix pour la série.

Le système judiciaire, véritable machine infernale

Rien que par son titre, Une si longue nuit se positionne plus comme un remake de The Night of que de Criminal Justice. La série garde et adapte par exemple, et heureusement, les origines de Sami, ici un étudiant maghrébin, ce qui renforce le commentaire social et révèle au passage un acteur, le jeune Sayyid El Alami, déjà vu dans le film Zombi Child et la série Messiah. Elle regarde également, comme l’originale, droit dans les yeux le système judiciaire et carcéral, véritable machine infernale. En revanche, on ne peut pas en dire autant de la mise en scène et l’atmosphère, moins intenses.

Quant au changement de l’avocat par une avocate, et John Turturro par Mathilde Seigner, l’idée est originale sur le papier, et la promesse d’une autre dynamique, mais le résultat se révèle contre-productif à l’écran, avec un personnage moins complexe, plus caricatural. Finalement, comme souvent avec les adaptations, tout dépendra de si vous avez vu ou non The Night Of. Indice : la série est disponible sur OCS et en DVD/Blu-ray.