« Hawkeye » : Comment cette série mixe-t-elle l’univers Marvel aux codes des films de Noël ?

COMEDIE Disney+ dévoile ce mercredi les deux premiers épisodes de la nouvelle série Marvel, « Hawkeye », une comédie d’action de Noël façon « Die Hard »

Anne Demoulin
— 
Kate Bishop (Hailee Steinfeld) et Hawkeye (Jeremy Renner) dans la série « Hawkeye».
Kate Bishop (Hailee Steinfeld) et Hawkeye (Jeremy Renner) dans la série « Hawkeye». — Walt Disney / Marvel
  • Disney+ dévoile ce mercredi les deux premiers épisodes de la nouvelle série Marvel, Hawkeye.
  • Cette série est consacrée à l’ex-Avenger Clint Barton aka Hawkeye (Jeremy Renner).
  • Avec Hawkeye, Kevin Feige veut son grand classique de Noël…

Avec Hawkeye, Marvel ajoute une nouvelle corde à son arc ! Après WandaVision, Falcon et le Soldat de l’hiver, Loki et What If… ?, cette cinquième série Marvel pour Disney+, consacrée à l’ex-Avenger Clint Barton aka Hawkeye (Jeremy Renner), veut s’inscrire dans la grande tradition hollywoodienne des films de Noël, une nouveauté pour les studios dirigés par Kevin Feige. Hawkeye réussit-elle à mixer les codes du MCU et ceux des films de Noël ?

Une série qui se déroule à Noël

Hawkeye, dont 20 Minutes a vu les deux premiers épisodes disponibles ce mercredi sur Disney+, respecte la principale règle du film de Noël, à savoir tout simplement se dérouler durant la période des fêtes de fin d’année.

La série se déroule à New York six jours avant Noël. Clint Barton a été invité à la première de Rogers : The Musical, une comédie musicale de Broadway, consacrée à Captain America et aux Avengers. Il est venu accompagné de ses enfants Lila, Nathaniel et Cooper, et compte bien profiter avec eux de l’ambiance féerique de la Grosse Pomme à cette période de l’année avant de rejoindre son épouse (Linda Cardellini) pour le réveillon.

L’histoire s’inspire des comics Marvel de Matt Fraction et David Aja, publiés de 2012 à 2015, qui mettent en scène le quotidien de ce héros ordinaire au sein de sa famille. « Clint Barton est l’un des six premiers Avengers. Tout le monde a des superpouvoirs, sauf Natasha et lui », rappelle Jeremy Renner dans les notes de production de la série. « Ce simple fait le rend ordinaire, sans oublier qu’il a une famille et qu’il change les couches de ses enfants dès qu’il a rangé son arc. Pourtant, il est héroïque, et je pense que ça redéfinit le concept même de super-héros », explique-t-il.

Une série qui fait la part belle aux valeurs familiales

Hawkeye respecte la plus essentielle des règles des films de Noël et accorde une importance particulière aux valeurs familiales. Après deux apparitions dans Thor (2011) et Avengers (2012), Clint Barton s’est fait remarquer dans Avengers : L’ère d’Ultron. « Ultron a posé les bases de sa vie de famille, reprend Jeremy Renner. Je pense que c’était révolutionnaire dans le contexte des six premiers Avengers, parce que ça donnait un sens à leurs motivations. Le fait d’avoir une famille cachée et des principes liés à ce secret, c’était un pas de géant pour le personnage. »

Hawkeye était aux côtés de Steve Rogers dans Captain America : Civil War (2016) et a contribué à vaincre Thanos dans Avengers : Endgame (2019). Il a perdu sa famille pendant cinq ans à cause du Snap de Thanos. Depuis le Blip, il compte bien profiter à fond de chaque instant avec cette dernière.

Une série sur les fantômes du passé

Il se raccroche aussi à sa famille pour surmonter le deuil de sa meilleure amie, Natasha Romanoff, alias Black Widow. Chez Marvel, des fantômes du passé (et non pas les fantômes des Noëls passés, comme chez Charles Dickens) menacent les festivités. Dans la scène post-générique de Black Widow, Yelena Belova (Florence Pugh) semblait prête à venger sa sœur Natasha Romanoff (Scarlett Johansson) de celui qu’elle croit responsable de sa mort, à savoir Hawkeye.

Au cours des cinq années passées sans sa famille, Clint Barton s’est fait aussi de nombreux ennemis dans le costume de Ronin, un justicier masqué qui terrorisait la pègre. « Il s’est vengé de sa douleur et de sa rage sur tous les méchants de la planète », résume Jeremy Renner.

Lorsqu’un individu fait son apparition à New York dans le costume de Ronin, Hawkeye va devoir bander à nouveau son arc. « C’est là que nous commençons la série : son passé le rattrape. »

Une série sur une nouvelle amitié

Hawkeye va, à contrecoeur, devoir faire équipe avec Kate Bishop (Hailee Steinfeld, vue dans Dickinson), une fougueuse jeune archère de 22 ans, qui lui voue une admiration sans borne depuis l’enfance, pour déjouer un complot criminel. Clint Barton arrivera-t-il malgré tout chez lui pour Noël ?

Dans les deux premiers épisodes, pas d’enjeux de fin du monde, de planètes qui explosent et de délires de multivers, mais une histoire MCU à petite échelle, qui se concentre sur la rencontre entre ces deux personnages.

La dynamique entre Clint et Kate rappelle celle des buddy movies. « A mon avis, il se dit qu’elle a un potentiel énorme, reprend Jeremy Renner. Bon, au début, elle lui casse vraiment les pieds. Mais il apprend à la respecter et à l’admirer, et il la prend sous son aile. »

« Ils se chamaillent comme frère et sœur, mais finissent par devenir très complices », résume Trinh Tran, l’une des productrices déléguées de la série.

Avec son mélange de scènes d’action, d’humour, et de chants de Noël, Hawkeye, série « low key » selon Kevin Feige, est un excellent divertissement qui a tout pour détrôner Die Hard en tant que votre nouvelle comédie d’action de Noël préférée !