« Or de lui » : Une farce où Ramzy Bedia pond des étrons en or (vous avez bien lu...)

FABLE Dans « Or de lui », disponible ce vendredi sur France.tv, Ramzy Bedia campe Joseph, un VRP qui va se découvrir un bien étrange superpouvoir

Anne Demoulin
— 
Dans « Or de lui », sur France.tv, Ramzy Bedia campe Joseph, VRP d?une petite PME de province qui s?ennuie ferme dans son lotissement pavillonnaire.
Dans « Or de lui », sur France.tv, Ramzy Bedia campe Joseph, VRP d?une petite PME de province qui s?ennuie ferme dans son lotissement pavillonnaire. — CALT STORY - France.tv / Marie ETCHEGOYEN SARTHOU / 2021
  • Dans Or de lui, disponible ce vendredi sur France.tv, Ramzy Bedia campe Joseph, un VRP qui a raté sa vie.
  • Alors qu’il découvre que sa femme, Marie (Olivia Côte) le trompe, il va se découvrir un étrange superpouvoir.
  • Joseph est capable de pondre des étrons en or…

Dans Or de lui, disponible en intégralité ce vendredi sur France.tv, Ramzy Bedia campe Joseph, VRP d’une petite PME de province qui s’ennuie ferme dans son lotissement pavillonnaire et dont le mariage avec Marie ( Olivia Côte) bat de l’aile. Alors qu’il s’aperçoit que sa femme le trompe avec l’un des amis du couple (Christophe Héraut), il se découvre un superpouvoir aussi invraisemblable que stupéfiant. Il est capable de pondre de l’or. Littéralement. Une dramédie inclassable et loufoque signée Baptiste Lorber, sélectionnée en compétition française lors de la dernière édition de Séries Mania.

Cette série en 10 épisodes de 26 minutes, produite par Calt Story pour France Télévisions, était « à la base, un court métrage, raconte Baptiste Lorber. Quand j’ai proposé ce projet à Hervé Bellec, le producteur, il m’a dit : "non, c’est une série". » « On rentre dans la vie d'un couple en crise avec un high concept particulier », se réjouit de son côté le producteur.

L’idée de cette variation moderne et scatologique de La poule aux œufs d’or ou du légendaire roi Midas est « une idée parmi tant d’autres. A l’époque, j’écrivais beaucoup de sketchs », se souvient Baptiste Lorber, auteur pour le studio Bagel.

« Un mec qui chie de l’or, ça n’arrive jamais »

Du désamour de sa femme en passant par son patron jusqu’à ses problèmes de traites, Joseph semble subir sa vie plus que de la vivre, jusqu’à ce fameux jour ou il va pondre, non pas un œuf, mais un étron en or, puis un autre, puis un autre, plus lourd et plus gros à chaque passage aux commodités.

Ramzy Bedia n’a pas hésité une seconde avant de s’engager dans cette farce, tout comme le reste du casting (Olivia Côte, Marc Riso, Christophe Heraut, Linh-Dan Pham et Jérôme Niel). « Des projets comme celui-ci, on n’en reçoit jamais !, s’exclame Ramzy Bedia. Un mec qui chie de l’or, ça n’arrive jamais. » Et d’expliquer : « Au départ, j’ai lu le projet par énorme curiosité, en étant certain que cela ne sentait pas bon. Très vite, j’ai compris le ton du truc, et je me suis dit que c’était une série que je ne laisserai pas passer. »

« Une histoire d’amour sur dix épisodes »

Au-delà de la farce, Or de lui examine avec réalisme le délitement d’un couple.  « Le traitement de ce sujet est fou. En fait, ce n’est pas l’histoire d’un mec qui chie de l’or, c’est une histoire d’amour sur dix épisodes et c’est cela qui m’a touché », explique Ramzy Bedia.

« Il s’agit d’une sorte de fable à la Marcel Aymé, s'enthousisame le producteur Hervé Bellec. On est dans un environnement naturaliste avec un élément fantastique qui vient contrebalancer la vie d’un personnage, et tout son environnement familial, affectif, et professionnel. Avec ce don, vous imaginez les personnages qui en veulent à sa personne et à son séant. »

Avec l’aide d’un collègue geek (Marc Riso), obsédé par les superhéros, Joseph va appréhender son étrange pouvoir. En filigrane, la série pose ainsi la question immémoriale de « L’argent fait-il le bonheur ? ». Une pépite culottée !