CanneSéries : « Mister 8 », « Totems », « Guardians of Justice »… Nos coups de cœur du festival azuréen

BEST OF Voici les coups de cœur de « 20 Minutes » parmi les nouveautés séries présentées lors de la saison 04 de Canneseries

Anne Demoulin
— 
L'équipe du « Tour du monde en 80 jours » à CanneSeries.
L'équipe du « Tour du monde en 80 jours » à CanneSeries. — uliette Osdoit/Canneseries

Des fictions événements et de nombreuses stars son tapis rose ! Alors que les festivaliers de CanneSéries vont découvrir ce mercredi soir à l’issue de la cérémonie de clôture les premiers épisodes de l’ultime saison de Gomorra, 20 Minutes fait le bilan de six jours de projections, très riches. Nos coups de cœur de cette saison 4 du festival azuréen.

« Mister 8 », un marivaudage stylisé

Un marivaudage finlandais stylisé en noir et blanc ! Mister 8, notre gros coup de cœur de la compétition format long à CanneSéries, suit les aventures de Maria (Krista Kosonen qui renouvelle l’archétype de la femme fatale), PDG d’une entreprise familiale qui a la particularité d’avoir non pas un, mais sept conjoints. A chacun d’eux est attribué contractuellement par la businesswoman un jour de la semaine. Lorsqu’elle rencontre et tombe sous le charme de Juho (Pekka Strang), un ingénieur qui vient d’emménager en ville, sa vie bien organisée va basculer… Une comédie romantique noire, qui bouscule les codes aussi bien narrativement que visuellement.

« Countrymen », une comédie loufoque et transgressive

Une série norvégienne complètement barrée, présentée à CanneSéries en compétition officielle ! Countrymen, série coproduite par Arte et la chaîne norvégienne NRK, suit les tribulations d’une bande bras cassés musulmans en cheville avec une cellule terroriste, qui s’installent à la campagne dans une ferme pour préparer leurs cruels desseins. Afin de ne pas éveiller les soupçons sur leurs réelles activités auprès des habitants, ils se lancent dans la fabrication de fromage halal. L’accueil chaleureux des habitants de la bourgade et le succès de leur entreprise fromagère réussiront-ils à les dissuader de mettre en œuvre leur plan initial ? Cette comédie transgressive, loufoque et jubilatoire est servie par une narration et une mise en scène à 100 à l’heure. Une leçon de tolérance corrosive à ne pas rater prochainement sur Arte .

« Totems », une classieuse fresque d’espionnage

Une classieuse et ambitieuse fresque d’espionnage sur fond de Guerre froide dans la France du Général De Gaulle. Présentée en compétition officielle à CanneSeries, Totems, créée et écrite par Juliette Soubrier (Zone Blanche) et Olivier Dujols (Le Bureau des Légendes, Falco), suit les aventures de Francis Mareuil (Niels Schneider), ingénieur spatial au CNES, mandaté par son parrain (Lambert Wison), qui travaille aux services secrets du SDECE (l’ancêtre de la DGSE) pour approcher, lors d’un congrès à Berlin, un scientifique russe susceptible de passer à l’ouest. Marié par obligation à son son amour de jeunesse Anne (Ana Girardot), galvanisé par ses débuts dans l’espionnage, Francis Mareuil ne tarde pas à succomber au charme de la fille du scientifique russe, Lyudmila Goloubeva, pianiste prodige contrainte de collaborer avec le KGB. Comment ne pas trahir les intérêts de leurs pays respectifs et résister aux sentiments qu’ils éprouvent l’un envers l’autre ? Un jeu de faux-semblants mêlant habilement géopolitique et intime, sublimé par une mise en scène léchée et ultra-référencée, à découvrir prochainement sur Amazon Prime Video.

« Le Tour du monde en quatre-vingts jours », une grande épopée d’aventures

Une adaptation moderne et ambitieuse des aventures de Phileas Fogg imaginées par Jules Verne. Dans cette nouvelle coproduction de L’Alliance, présentée hors compétition à CanneSeries, Le Tour du monde en quatre-vingts jours, Phileas Fogg (magistralement interprété par l’écossais David Tennant) est un gentleman britannique qui fait montre d’une grande vulnérabilité, Passepartout (Ibrahim Koma, désopilant et inspiré), un Français vif et malin au passé trouble, et l’inspecteur Fix est devenue Abigail Fix (Leonie Benesch, lumineuse et bourrée d’énergie), jeune journaliste bien décidée à couvrir l’aventure du siècle, s’embarquent pour un tour du globe riche en rebondissements. Une épopée trépidante qui ravira petits et grands à découvrir prochainement sur France 2.

« Hudson Falls », une série noire et vénéneuse

Un hommage aux séries policières classiques des années 1960 et 1970 ! Avec Hudson Falls, présentée en compétition officielle dans la catégorie séries courtes, le cinéaste Elias Plagianos rend hommage aux séries policières classiques des années 1960 et 1970. La série suit un détective Ray McClane (Richard Kind, impeccable dans ce rôle qui rappelle les belles heures de Columbo), venu à Hudson Falls pour renouer avec son ex-femme (Jessica Hecht), et qui va se retrouver plus ou moins impliqué dans une affaire de meurtre… Une série noire, bien plus qu’un simple whodunit, qui explore l’ambiguïté des rapports humains. A découvrir prochainement sur Amazon Prime Video.

« The Guardians of Justice », une satire du genre superhéros

Un projet fou ! Avec The Guardians of Justice, le nouveau prodige d’Hollywood, Adi Shankar (Castelvania) signe une déclaration d’amour à toute la culture pop, des comics books à l’ère des jeux vidéo. Mixant live-action, huit styles d’animation 2D, l’animation en argile et le pixel art, The Guardians of Justice met en scène Marvelous Man, un superhéros extraterrestre qui a maintenu la paix sur Terre pendant quarante ans. Une satire visuellement foisonnante, sélectionnée en compétition officielle dans la catégorie série courte, où des superhéros désaxés sont emblématiques d’un monde en pleine décadence, à découvrir prochainement sur Netflix.