Les replays de la semaine : « Midnight Mass », la terreur religieuse de Mike Flanagan… Un thriller audio au casting 4 étoiles...

A LA DEMANDE Replay, SVOD, streaming, podcast... « 20 Minutes » vous donne ses conseils vidéo et audio de la semaine

Anne Demoulin
— 
Hamish Linklater joue le père Paul dans « Midnight Mass ».
Hamish Linklater joue le père Paul dans « Midnight Mass ». — EIKE SCHROTER/NETFLIX

Il n’y a pas que le direct dans la vie, il y a aussi le replay. De YouTube à Netflix en passant les replays des chaînes de télévision et les podcasts des stations de radio, 20 Minutes vous concocte chaque dimanche une liste de choses à voir, ou revoir, à écouter ou réécouter.

Semaine du 20 au 26 septembre

« Midnight Mass », la terreur religieuse signée Mike Flanagan

Un sermon de longue haleine, à mater jusqu’au bout ! Avec The Haunting of Hill House et The Hauting of Bly Manor, Mike Flanagan s’est imposé comme le maître de l’horreur sur Netflix. Avec Midnight Mass (Sermons de minuit), minisérie en 7 épisodes disponible depuis vendredi sur la plateforme de Los Gatos, il signe son œuvre la plus compliquée et la plus personnelle (Mike Flanagan a grandi dans une famille catholique rigoriste et a été enfant de chœur du côté de Salem, la ville des sorcières du Massachusetts). L’Américain délaisse fantômes et maisons hantées pour s’amuser avec le symbolisme le plus macabre du catholicisme. La série suit le retour de Riley, trentenaire tout juste libéré de prison, rongé par la culpabilité à la suite d’un homicide involontaire, à Crockett Island, petite île fictive de pêcheurs au large de l’Amérique. Ce retour au bercail coïncide avec l’arrivée d’un jeune prêtre venu prendre en main l’église Saint-Patrick désertée par ses fidèles. Sitôt les deux hommes arrivés, d’étranges événements surviennent et font frémir l’île. Rédemption, expiation, fanatisme religieux, obscurantisme… Mike Flanagan livre un « récit dense et terrifiant, magnifiquement filmé, qui atteint un niveau d’horreur incroyable au cours du 7e et dernier épisode », selon les mots de Stephen King. Un conte fantastico-gothique où vibre la terreur religieuse !

« AZF », plongée au cœur d’une catastrophe

10h17, le vendredi 21 septembre 2001, dix jours après les attentats du World Trade Center aux États-Unis, le hangar 221 de l’usine chimique AZF explose à Toulouse, faisant 31 victimes, des milliers de blessés et des dizaines de milliers de sinistrés. La série docu-fiction AZF revient en quatre épisodes, disponibles sur France.tv, sur les origines, les enjeux et les conséquences de cette tragédie. Ce récit captivant suit un personnage de fiction, une jeune femme traumatisée par la disparition d’un père tué dans l’explosion, qui va se lancer dans une enquête. Construite comme un polar et s’appuyant sur des images d’archives, cette série embrasse les questions de la place de l’industrie en zone urbaine, du respect de l’environnement, de la sécurité au travail, des fake news et du complotisme. Vingt ans après, la tragédie d’AZF semble ainsi plus que jamais d’actualité.

« Le Killer Social Club », un thriller audio au casting 4 étoiles

Un frissonnant thriller audio ! Le Killer Social Club (K.S.C), livre audio en vingt épisodes de 10 minutes, suit la cavale aux Etats-Unis de Kappa (Vincent Elbaz), flic qui réussit, avec l’aide du chef Taker ( Mathieu Kassovitz) et de la hackeuse Myo (Geneviève Doang), à infiltrer une organisation criminelle secrète, K.S.C, quitte à en payer le prix fort. Ce Killer Social Club envoie des tueurs à gage éliminer des personnes vivant sous une fausse identité. Son objectif ? Découvrir qui se cache derrière ce club macabre avec l’aide de Gorge Profonde (Fred Testot). Cette fiction sonore, produite par le studio Engle pour la plateforme payante Audible et écrite par Frédéric Petitjean (Cold Blood Legacy : La Mémoire du sang), qui devrait réjouir les amateurs de polars, rappelle que 100.000 personnes disparaissent chaque année aux États-Unis (contre 10.000 en France).

La saga James Bond dispo sur Salto

Après avoir été reporté à moultes reprises en raison du Covid-19 et de la fermeture des salles de cinéma, Mourir peut attendre, le dernier James Bond avec Daniel Craig, va enfin sortir en salles le 6 octobre. Envie de redécouvrir les 24 films de la saga du célèbre agent secret 007 ? Du premier opus sorti en 1962 James Bond 007 contre Dr. No au dernier en date Spectre, l’intégrale de la saga est disponible sur la plateforme française Salto depuis le 17 septembre. Tous les James Bond, de Sean Connery à Daniel Craig en passant par Roger Moore et Pierce Brosnan et les 66 Bond Girls sont désormais à portée de clic !