CanneSeries 2021 : « Validé », « Le Tour du monde en 80 jours », « Gomorra » et Nikolaj Coster-Waldau, président du jury

PROGRAMME Raoul Peck, Mike White, David Tennant et Nikolaj Coster-Waldau sur le tapis rose, « Validé », « Sisi » et « Le Tour du monde en quatre-vingts jours » en salles à CanneSeries

Anne Demoulin
— 
La star de « Game of Thrones », Nikolaj Coster-Waldau, présidera le jury de la 4e édition de « Canneseries ».
La star de « Game of Thrones », Nikolaj Coster-Waldau, présidera le jury de la 4e édition de « Canneseries ». — Adria Salido Zarco/SIPA
  • Le festival CanneSeries se déroule du 8 au 13 octobre sur place et en ligne.
  • Nikolaj Coster-Waldau, la star de Game of Thrones préside le jury de la compétition long format.
  • Raoul Peck, Mike White, David Tennant, Phoebe Dynevor et Laurie Nunn sont attendus sur le tapis rose.

Des fictions événements et de nombreuses stars son tapis rose ! La saison 4 de CanneSeries, qui se tiendra du 8 au 13 octobre en ligne et sur la Côte d’Azur, a dévoilé ce mardi lors d’une conférence de presse une programmation très prometteuse. « A CanneSeries, nous avons décidé que notre intention serait de mettre la joie au centre de cette nouvelle édition, celle que nous allons ressentir à découvrir cette sélection audacieuse et visionnaire, celle de participer à un festival exigeant et accessible, sans jauge », a déclaré Fleur Pellerin, présidente du Festival International des Séries de Cannes.

Hors compétition, le festival azuréen va projeter plusieurs fictions événements : Le Tour du monde en 80 jours, l’adaptation du classique de Jules Verne, coproduit par France Télévisions, la BBC et la ZDF et portée par David Tennant ou encore Sisi, biopic allemand sur l’impératrice Elizabeth d’Autriche bien moins édulcoré que la saga emmenée par Romy Schneider. Canal+, partenaire historique de l’événement, y présentera en ouverture « la série la plus attendue de l’année », selon Jean-Marc Juramie, directeur général adjoint antenne et programmes de la chaîne cryptée, la saison 2 de Validé de Franck Gastambide et en clôture, la dernière saison de la série italienne Gomorra. La chaîne cryptée présente aussi deux épisodes de la série LBGT de HBO Max, Generat + ion et en avant-première, deux épisodes de la saison 2 de Narvalo.

À l’occasion de Validé, le festival va proposer une sélection consacrée au rap avec Diana Boss, nouvelle série France.tv Slash, BXXL, une série documentaire, et Orelsan – Montre jamais ça à personne, le très attendu documentaire de Prime Video, en présence de l’artiste nantais.

Nikolaj Coster-Waldau présidera le jury

Nikolaj Coster-Waldau, surtout connu pour son rôle de Jaime Lannister dans la série primée de HBO Game of Thrones, préside le jury de la compétition long format. En lice, 10 fictions sélectionnées parmi 194 séries envoyées au comité de sélection, issues de 9 pays.

Parmi elles, la série française Totems, créée et écrite par Juliette Soubrier (Zone Blanche) et Olivier Dujols (Le Bureau des Légendes, Falco) pour Amazon Prime Video, portée par Niels Schneider, José Garcia, Ana Girardot et Lambert Wilson, raconte la romance entre un agent secret français et une recrue du KGB pendant la Guerre froide dans la France du Général De Gaulle.

Deux séries scandinaves sont en compétition. Countrymen, une comédie grinçante coproduite par Arte et les Norvégiens de NRK, qui suit l’installation de trois islamistes radicaux dans une ferme en Norvège pour préparer une attaque terroriste… Un plan déjoué grâce à l’ingérence et « l’accueil ouvert et chaleureux des habitants ». Une série en 8x45 minutes « transgressive, loufoque et assez réjouissante », selon Olivier Wotling, le directeur de la fiction de la chaîne franco-allemande. La série finlandaise Mister 8 suit les aventures de Maria, PDG qui jongle entre sept amants, et tombe amoureuse d’un huitième homme.

Israël a également deux séries en lice : Unknowns du réalisateur israélo-palestinien Tawfik Abu-Wael (Our Boys) sur un groupe de jeunes garçons marginaux, premiers suspects dans une affaire de viol, et Sad City Girls, comédie dramatique sur une amitié fusionnelle au début de la vingtaine.

Canneséries accueille dans sa sélection deux nouveaux pays : la Serbie avec Awake, un polar mâtiné de surnaturel sur une détective chargée d’enquêter sur une série de suicides suspects et l’Argentine, avec la série Disney+, Limbo… Hasta que Lo Decida, qui suit une jeune héritière face à une succession compliquée qui va dévoiler le passé sombre de son père.

La série italienne Christian met en scène un homme de main de la mafia qui voit apparaître sur ces mains des stigmates. La production allemande The Allegation revisite l’affaire Worms, un scandale juridique outre-Rhin. Enfin, le thriller russe Dreams of Alice suit une lycéenne, hantée par des rêves prémonitoires étranges et sanglants, une création produite par Valeriy Fedorovich et Evgeniy Nikishov de 1-2-3 Production, l’équipe derrière la série originale à succès Netflix To the Lake.

L’actrice et autrice Aisling Bea, vu récemment dans Living with Yourself sur Netflix aux côtés de Paul Rudd, préside le jury de la compétition format court. A ses côtés dans ce jury, Marie Papillon et Assaad Bouab, alias Hicham Janowski dans Dix pour cent. Ce dernier retrouvera l’actrice, réalisatrice et scénariste Fanny Sidney alias Camille Valentini dans l’agence ASK, qui viendra présenter son hilarante et tendre série pour Arte, Brigade Mobile. La sélection des formats courts sera dévoilée ce mercredi lors de la conférence de presse cannoise.

Une pléiade de stars sur le tapis rose

L’invité d’honneur de cette édition sera Raoul Peck, venu présenter sa dernière création Exterminate All the Brutes. Après Judith Light, une autre légende du petit écran recevra le trophée Variety Icon Award : Connie Britton, vue dans Spin City, 24, The West Wing, Friday Night Lights, Nashville et plus récemment dans la mordante dernière pépite de HBO, The White Lotus.

Son créateur Mike White fera l’objet d’une masterclass en ligne, tout comme Lynda Carter, l’inoubliable WonderWoman des deux séries des années 1970. Marc Levy viendra parler de l’adaptation de son roman Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites en série pour Canal+ et Starzplay, avec le réalisateur et scénariste Miguel Courtois. Une autre masterclass sera consacrée aux pionniers des séries d’animation françaises, Jean Chalopin et Bernard Deyriès, les créateurs d’Ulysse 31.

Seront également présentes Phoebe Dynevor qui campe Daphné dans La Chronique des Bridgerton et Laurie Nunn, la créatrice de Sex Education, elles se verront couronnées respectivement de la statuette Figaro Madame de la Rising star et du prix Kombini de l’engagement.