Le festival Série Series de Fontainebleau fête ses 10 ans avec une édition riche et engagée

FESTIVAL Des projections, des rencontres, une exposition... Les séries européennes, et cette année un peu plus françaises, se donnent rendez-vous du du 30 juin au 3 juillet

V. J. avec AFP

— 

Le festival Série Série fête ses 10 ans du 30 juin au 3 juillet à Fontainebleau et en ligne
Le festival Série Série fête ses 10 ans du 30 juin au 3 juillet à Fontainebleau et en ligne — Série Séries

Se retrouver pour mieux célébrer la transmission d’une même passion : les séries. Des séries surtout européennes comme toujours avec le festival Série Séries de Fontainebleau qui fête ses 10 ans avec une édition anniversaire et « un peu plus centrée sur le marché hexagonal », pandémie de Covid-19 oblige.

La dernière édition s’était tenue en ligne en raison de la crise sanitaire. Cette année, les « retrouvailles », placées « sous le signe de la transmission », se feront du 30 juin au 3 juillet à Fontainebleau et sur Internet, les déplacements entre pays étant encore compliqués, a expliqué Marie Barraco, fondatrice et déléguée générale du festival, lors d’une visioconférence.

La série sur Léonard de Vinci en avant-première

Le grand public pourra découvrir ou redécouvrir gratuitement une dizaine de séries issues du Vieux continent, avec notamment la projection en plein air, place de la République, et en avant-première, de Leonardo, une coproduction de L’Alliance, le regroupement audiovisuel de France Télévisions, la RAI (Italie) et la ZDF (Allemagne), consacrée à Léonard de Vinci.

Seront aussi présentées les séries Container (Russie) sur le périple d’une mère porteuse, Cargo (Finlande) sur le drame des migrants, la saison 2 de Mortel (France), ou encore La chance de ta vie (Suisse) sur une famille désargentée qui gagne au loto, créée par David Elkaïm et Vincent Poymiro, les scénaristes de la série En thérapie.

Tout comprendre du métier d'« intimacy coordinator »

Des projections mais également des rencontres, avec Ron Leshem, scénariste et producteur israélien à l’origine d’Euphoria, série adolescente adaptée par HBO en 2019, ou encore Ita O’Brien, « intimacy coordinator » ou coordinatrice des scènes intimes, un nouveau métier qui émerge à Hollywood pour éviter les dérapages lors des scènes de sexe. Ita O’Brien a ainsi travaillé sur Sex Education, Normal People et I May Destroy You. La série de Michaela Coel fait partie des séries remarquables de 2020, sur lesquelles le festival reviendra, avec aussi Shtisel (Israël), It’s a Sin et Small Axe (Royaume-Uni).

A noter la présence de Bisha K. Ali, la showrunneuse de Ms. Marvel, la prochaine série événement Marvel, et Disney+, très engagée dans la promotion de la diversité. Le château de Rosa Bonheur ouvrira d’ailleurs ses portes pour un rendez-vous quotidien entre deux professionnelles ayant travaillé ensemble, entre les scénaristes Camille de Castelnau (Le Bureau des légendes) et Marine Francou (Engrenages) par exemple, ou l’actrice Alix Poisson et la compositrice Audrey Ismaël (Germinal).

D’autres rendez-vous sont à découvrir pour la profession et le public, à l’instar d’une exposition de photos de plateaux de Caroline Dubois dans toute la ville.