Disney + : Tout savoir sur Star et pourquoi faut-il s’abonner avant son lancement ?

STREAMING Disney+ lance le 23 février une nouvelle section, Star, avec des contenus destinés « aux parents et aux jeunes adultes »

Anne Demoulin

— 

Le logo de Disney, à Los Angeles le 12 octobre 2020.
Le logo de Disney, à Los Angeles le 12 octobre 2020. — Frank Micelotta/Disney +/Picture
  • Disney+ lance le 23 février une nouvelle section, Star, avec des contenus destinés « aux parents et aux jeunes adultes ».
  • Une nouvelle section qui a pour objectif d’installer Disney+ comme le leader mondial du streaming.
  • Le catalogue, le prix, l’accès… 20 Minutes vous explique tout sur Star.

« Cinq mondes, une destination », c’était le slogan de Disney+ à son lancement. Après Disney, Pixar, Marvel,Star Wars et National Geographic, la plateforme américaine se dote d’un « sixième monde », intitulé « Star ». La nouvelle section « Star vient renforcer l’offre existante de Disney+ », a expliqué Hélène Etzi, présidente The Walt Disney Company France, lors d’une conférence de presse à laquelle 20 Minutes a assisté. 

Pourquoi Disney+ lance Star ?

Moins de quatorze mois après son lancement en Amérique du Nord et aux Pays-Bas le 12 novembre 2019, Disney+ divertit déjà  94,9 millions d'abonnés dans 58 pays. La firme aux grandes oreilles a atteint en 2020 l’objectif fixé pour 2024. Un succès dû en partie à la pandémie, mais aussi, selon David Popineau, « à la clarté de notre offre et à la qualité des films et séries que l’on propose ». Disney a aussi retenu les leçons de la série culte de HBO, Game Of Thrones, qu’elle applique soigneusement sur ces séries The Mandalorian et WandaVision, diffusées de façon hebdomadaire et appelant une grande implication des fans sur les réseaux sociaux.

Devenir le leader du streaming, place occupée actuellement par Netflix, c’est la « priorité numéro 1 » de Disney. L’aveu vient de Bob Iger, le directeur général de la firme aux grandes oreilles. « Disney ne s’est jamais reposé sur ses lauriers et cela ne fait pas partie de notre culture d’entreprise », avertit Hélène Etzi. « Notre ambition avec Star, c’est de passer d’un service qui est plutôt pour la famille, à un service pour chacun d’entre nous, pour tous les goûts et toutes les envies », annonce David Popineau.

Quels seront les contenus proposés par Star ?

Le 23 février, Star proposera 250 films et documentaires et une quarantaine de séries. « Nous proposerons 3.800 heures de contenus qui viennent s’ajouter aux 6.200 heures déjà existantes sur Disney+ », chiffre David Popineau. « Nous arriverons à un total de 700 films et séries d’ici à douze mois, et cela uniquement pour le monde de Star », annonce-t-il.

D’où viennent ces contenus ? « On a de nombreux studios qui n’ont pas encore franchi les portes de Disney+ », rappelle David Popineau. Star bénéficiera donc des contenus télévisuels produits par ABC Signature, 20th Television et FX et des films produits par 20th Century Studios et Searchlight Pictures.

« La clé du succès est un savant équilibre entre des contenus de catalogue et des nouveautés exclusives », estime David Popineau. Côté ciné, Star proposera les classiques de la 20th Century Studios comme les sagas Alien et Die Hard, les hits Titanic, Pretty Woman, Moulin Rouge, The Rocky Horror Picture Show, La Mouche, Mary à tout prix, La Ligne Rouge, et les succès de Searchlight Pictures comme Grand Budapest Hôtel, Little Miss Sunshine, Black Swan, ou encore 28 Jours plus tard.

Côté séries, Star s’appuie sur un vaste catalogue de « madeleines de Proust » que sont Grey’s Anatomy, Scandal, Prison Break, 24H Chrono, Desperate Housewives, X-Files, Lost, Alias, Bones, Sons of Anarchy, How I Met Your Mother, Scrubs, Modern Family, New Girls ou encore Black-Ish. Star propose aussi des séries animées pour adultes comme Les Griffin et American Dad. Star a aussi fait l’acquisition de séries françaises comme Fais pas ci, fais pas ça, Moloch, Les Bracelets rouges ou encore Je te promets.

Star va proposer aussi des contenus originaux, les « Star Originals ». Au lancement, Big Sky, le nouveau thriller policier de David E. Kelley, la série fantastique Helstrom, la série animée Solar Opposite et la comédie romantique queer et cheezy Love, Victor. Star développe aussi deux productions françaises, la minisérie Oussekine, sur la mort de Malik Oussekine, et une série documentaire dédiée au rappeur Soprano.

Combien coûte Star ?

Si le catalogue Disney+ va considérablement s’enrichir, le prix de l’abonnement à la plateforme va augmenter. A compter du 23 février, l’abonnement mensuel passe de 6,99 euros à 8,99 euros, l’abonnement annuel de 69,99 euros à 89,90 euros, soit 2 euros par mois et 20 euros supplémentaires par an.

Les personnes déjà abonnées mensuellement avant le 23 février « ne paieront que 6,99 euros par mois pendant six mois », et « ceux qui ont pris un abonnement annuel au lancement de Disney+ pourront renouveler leur abonnement au prix actuel de 69, 90 euros », détaille David Popineau, qui ne manque pas de souligner « qu’il reste quelques jours pour s’abonner. »

Un abonnement permet de configurer 7 profils et 4 écrans en simultané, du 4K et du son Atmos et la fonctionnalité Group Watch « qui permet de regarder ensemble un film ou un épisode de série, même quand on est séparé par la distance. »

Mes enfants auront-ils accès à Star ?

Sur Star, « on va y retrouver ces films et séries qu’on ne peut pas visionner avec ses enfants », prévient David Popineau. Disney va « s’assurer d’une parfaite protection du plus jeune public », rassure Hélène Etzi. La plateforme renforce donc le contrôle parental. Les profils « Enfants » n’auront pas accès à Star. L’accès à Star via les profils adultes pourra être sécurisé à l’aide d’un code Pin personnalisé. « C’est totalement inédit pour un service de SVOD parce qu’on veut vraiment apporter aux parents toute la sérénité dont ils ont besoin quand ils laissent leurs enfants devant Disney+ », se réjouit David Popineau.

« Disney+ a une proposition fantastique, de par son attrait intergénérationnel, il parle à l’enfant qu’on a tous en soi, et bientôt avec Star, il parlera aussi à l’adulte », conclut-il. De quoi faire trembler le leader Netflix ?