Sept séries britanniques hilarantes pour surmonter le « Blue monday »

SELECTION Puisque les Britanniques ont inventé le concept du « Blue Monday », la journée la plus déprimante, à eux de nous remonter le moral avec sept séries british « absolutely funny »

Anne Demoulin

— 

La bande de pieds nickelés de la comédie britannique « Brassic ».
La bande de pieds nickelés de la comédie britannique « Brassic ». — Sky UK Limited

Il fait froid, gris, les fêtes sont passées, l’été est encore loin et cette année, en plus, le couvre-feu vient d’être avancé à 18h ! Ce lundi, c’est le « Blue Monday ». Le jour le plus déprimant de l’année a été créé de toutes pièces par le psychologue britannique Cliff Arnal pour les besoins d’une campagne publicitaire de l’agence de voyages Sky Travel à l’aide d’une formule mathématique discutable combinant la météo, l’état des finances et la motivation. Puisque les Britanniques ont inventé le concept journée de blues absolu, à eux de nous remonter le moral avec sept séries british absolutely funny !

« Inside N°9 », disponible sur Arte.tv

Culte outre-manche, la série d’anthologie Inside N°9 est un petit chef-d’œuvre d’humour noir à l’anglaise. Chaque épisode a deux dénominateurs communs, cet étrange chiffre 9 et Reece Shearsmith et Steve Pemberton, les co-créateurs de la série, également présents au casting de la quasi-totalité des épisodes. Un épisode muet, de l’horreur gothique, des dialogues en vers, le duo ose tout et brise tous les tabous.

« Brassic », intégrale ce samedi sur Canal+ Séries et myCanal

Un petit bijou féroce au rythme effréné. Créée et portée par Joseph Gilgun (Preacher)), Brassic suit les galères de Winnie, un lascar atteint d’un trouble bipolaire et de sa petite bande de bras cassés adeptes des plans foireux dans la petite ville imaginaire de Hawley. Avec sa galerie de personnages complètement barrés (avec en guest star, Dominic West tordant), ses situations WTF et son humour sans limite, Brassic réussit à être tout à la fois politiquement incorrecte et pleine d’humanité.

« Truth Seekers », disponible sur Prime Video

Une comédie paranormale aussi drôle qu’effrayante ! Truth Seekers, farce signée Simon Pegg et Nick Frost (Shaun of the Dead) et Nat Saunders, le créateur de l’inénarrable succès viral de la BBC Misery Bear, vous fera tantôt hurler de rire tantôt vous planquer sous la couverture. La série suit Gus (Nick Frost) et Elton John (Samson Kayo), deux techniciens Internet, qui, à la manière de Fox Mulder et Dana Scully dans X-Files, vont enquêter sur les phénomènes paranormaux dont ils sont témoins.

« Fresh Meat », intégrale ce mardi sur Canal+ Séries et myCanal

Une série qui n’a pas à rougir face à Misfits, The Inbetweeners ou Skins. Fresh Meat, créée par Jesse Armstrong (Succession) et Sam Bain (Peep Show), suit le quotidien d’étudiants vivant en colocation dans une maison de Manchester. Ils n’ont rien en commun sauf un goût prononcé pour les paradis artificiels. Leur cohabitation va rapidement virer au joyeux bordel, cynique et impertinent.

« Dead Pixels », ce vendredi sur Canal+ Séries et myCanal

La sitcom idéale pour les gamers ! Dead Pixels suit le quotidien dans le monde réel et virtuel de trois joueurs Meg, Nicky et Usman, qui vivent et respirent pour le jeu de fantaisie en ligne Kingdom Scrolls. L’équilibre du groupe va être remis en question avec l’arrivée de Russell, un newbie sur lequel Meg a flashé. Le créateur Jon Brown (Misfits, Succession) et le réalisateur Al Campbell, joueurs invétérés, s’emploient à célébrer mais aussi à épingler au travers des dialogues aussi hilarants qu’explosifs les travers de la communauté des gamers.

« Sick Note », disponible sur Netflix

Une comédie grinçante ! Dans Sick Note, Rupert Grint (à mille lieux des sortilèges de Poudlard) campe Daniel Glass, un looser à qui l’on diagnostique par erreur un cancer de l’œsophage. Très vite, il se rend compte que l’empathie suscitée par ce diagnostic peut lui faciliter la vie et fait semblant d’être malade… Une tâche qui s’avère de plus en plus compliquée… et hilarante.

« Catastrophe », intégrale ce samedi sur Canal+ Séries et myCanal

Une comédie féroce sur le couple et la parentalité ! Catastrophe suit un Américain, Rob, qui couche avec une Irlandaise, Sharon, lors d’un voyage d’affaires… Un mois plus tard, elle découvre qu’elle est enceinte. Ils décident de garder l’enfant, d’emménager à Londres et de se marier. Tout ça dans le premier épisode. Suivent quatre saisons où le couple va surmonter un nombre incalculable d’épreuves avec un humour décapant.