Anya Taylor-Joy dans Le jeu de la dame, sur Netflix
Anya Taylor-Joy dans Le jeu de la dame, sur Netflix — Netflix

BEST-OF

Top séries 2020 : « Le Jeu de la dame », un coup de maître pour « 20 Minutes » et ses lecteurs

La rédaction de « 20 Minutes » et ses lecteurs ont livré leurs Top 10 des séries de l’année écoulée

L’année 2020 a été marquée par les adieux à l’une des séries françaises les plus populaires, Dix pour cent, et l’arrivée de deux nouvelles plateformes de streaming françaises, Salto et l’offre séries d’ Arte.tv. Avec aucune star à l’affiche et une thématique – le monde des échecs – a priori un peu austère, rien ne prédestinait Le jeu de la dame (The Queen’s Gambit), mise en ligne en catimini fin octobre sur Netflix, à figurer en tête des contenus les plus populaires de la plateforme.

Et pourtant, la minisérie en sept épisodes qui retrace l’ascension de Beth Harmon, une orpheline américaine prodige en proie aux addictions, dans le monde très macho des échecs des années 1960, réalise l’exploit de se hisser en tête du top séries 2020 de la rédaction de 20 Minutes, mais aussi de celui des lecteurs membres du groupe Facebook « 20 Minutes Séries ».

Sur le podium, du côté de la rédaction, I May Destroy You, la série HBO de Michaela Coel, qui filme les traumatismes du viol de l’intérieur. La rédaction de 20 Minutes a également salué Mrs America, la mini-série HBO mettant en vedette et produite par Cate Blanchett qui dresse le portrait de la Première Dame de l’antiféminisme, Phyllis Schlafly, et relate son combat contre les icônes du féminisme de l’Amérique des années 1970 pour faire échouer la ratification de l’Equal Rights Amendment (ERA) (un amendement sur l’égalité des droits de la constitution américaine visant à garantir l’égalité des droits hommes-femmes).

Les lecteurs membres du groupe Facebook « 20 Minutes Séries » ont adoré la seconde saison de la première série en live action Star Wars pour Disney+, The Mandolarian. Ils ont aussi apprécié la minisérie de Netflix, Unorthodox, qui raconte l’émancipation d’Esther Shapiro, une adolescente juive ayant grandi au sein d’une communauté ultra-orthodoxe de New York.

  • Le Top 10 de la rédaction de « 20 Minutes »

1. Le Jeu de la dame

2. I May Destroy You

3. Mrs America

4. Unorthodox

5. The Undoing

6. The Mandalorian

7. The Crown, S04

8. Little Fires Everywhere

9. Le Bureau des légendes, S05

10. Patria

  • Le Top 10 des lecteurs membres du groupe Facebook « 20 Minutes Séries »

1. Le Jeu de la dame

2. The Mandalorian

3. Unorthodox

4. His Dark Materials

5. The Alienist, S02

6. Le Bureau des légendes, S05

7. Mrs America

8. Locke and Key

9. Dark, S03

10. This is Us, S04

  • Les Tops et coups de cœur du service Culture de « 20 Minutes »

Pour compléter le tableau, voici le classement des journalistes du service Culture de 20 Minutes et leurs séries coup de cœur ou celles sur lesquelles ils ont souhaité mettre un coup de projecteur.

Le top 10 de Laure Beaudonnet :

1. Normal People 2. I May Destroy You 3. Run 4. Grand Army 5. Stateless 6. Little Fires Everywhere 7. High Fidelity 8. Upload 9. The Undoing 10. The Outsider

Son coup de cœur : « Normal People »

Pour les amoureux de l’amour, c’est le bijou de l’année 2020. Dans les pas de Like Crazy, le drame romantique signé Drake Doremus en 2011, Normal People raconte l’histoire d’amour contrariée entre Connell, une star du lycée d’une petite ville d’Irlande, et Marianne, une adolescente brillante mais rejetée par ses camarades de classe. Dans les faits, rien ne les prédestine à se rapprocher, et encore moins à tomber amoureux. Si Connell cache sous sa carapace de sportif écervelé un garçon passionné de littérature anglaise, Marianne perçoit sa valeur et parvient à le séduire. Mais il refuse de vivre cette passion au grand jour et la jeune femme accepte les règles de cette relation, quitte à perdre le peu d’estime d’elle-même qui lui restait. De la petite ville de l’ouest de l’Irlande jusqu’aux bancs de Trinity College, à Dublin, leurs destins se croisent, s’enlacent et se déchirent. Une série, adaptée du best-seller de Sally Rooney, qui touche au sublime et vous fera vivre (par procuration) tous les tons du sentiment amoureux : de la passion à la jalousie, en passant par l’émerveillement et l’abnégation. Une série dont vous ne ressortirez pas complètement indemne.

Le top 10 de Benjamin Chapon :

1. The Mandalorian, S02 2. Tales From The Loop 3. The Haunting of Bly Manor 4. Mrs America 5. Unorthodox 6. Dispatches from Elsewhere 7. Le Jeu de la dame 8. Le Bureau des légendes, S5 9. Homecoming, S02 10. Parlement

Son coup de cœur : « The Mandalorian »

Quand a-t-on oublié qu’une bonne série était avant tout un bon feuilleton ? La saison 2 de The Mandalorian est l’antidote à toutes les « anthologies » et autres séries qui sont en réalité des films de huit heures. Outre le plaisir immense de voir enfin l’univers Star Wars exploré dans toute sa richesse, cette série renoue avec le plaisir unique de l’épisode hebdomadaire, clos, mais qui donne envie d’en voir plus. Entre deux duels au pistolaser, The Mandalorian offre aussi une réflexion sur la filiation et la paternité. Et en plus, il y a bébé « Grogu » Yoda…

Le top 10 d’Anne Demoulin :

1. The Mandalorian S02 2. I Know This Much Is True 3. Le Jeu de la dame 4. Dispatches from Elsewhere 5. BoJack Horseman, S06 6. I May Destroy You 7. Tales From The Loop 8. C’est comme ça que je t’aime 9. Mrs America 10. The Boys S02

Son coup de projecteur : « C’est comme ça que je t’aime »

Une audacieuse série tragicomique. Avec une vieille chanson de Mike Brant en toile de fond, la série québécoise C’est comme ça que je t’aime, disponible en France sur Salto, suit deux couples à l’été 1974 qui vont tuer le profond ennui de leur vie conjugale en devenant les criminels les plus meurtriers de l’histoire du crime organisé de la région de Québec. A mi-chemin entre Breaking Bad et un film des frères Coen, une série drôle, grinçante, déjantée et intelligente à rattraper de toute urgence !

Le top 10 de Vincent Julé :

1. Skam, S06 2. Raised by Wolves (le pilote) 3. Curb Your Enthusiasm, S10 4. How To Get Away With Murder, S06 5. This is Us, S04 et 05 6. The Undoing 7. Riverdale, S04 8. New Amsterdam, S02 9. The Resident, S03 10. Grey's Anatomy, S16

Son coup de cœur : « Skam »

Cette année, le teen show français Skam a pris son envol et s’est détaché du format original norvégien avec ses saisons 5 et 6. Une première parmi les adaptations de ce phénomène ado. La série avait déjà commencé à affirmer sa propre identité au fil des saisons (surtout la troisième), et la saison 6 parachève cette mue avec de nouveaux personnages, un ton plus tragique, et une héroïne intense, Lola, portée par la révélation Flavie Delangle. Le portrait d’une jeune fille en feu de 2020.

Le top 10 d’Aude Lorriaux

1. I May Destroy You 2. Mrs America 3. Dix pour cent, S04 5. Le Bureau des légendes S05 6. The Mandalorian, S02 7. Laetitia 8. La Flamme 9. Run. Elle a profité du confinement pour rattraper 10. Pose

Son coup de cœur :

C’est sans hésitation aucune que pour ma part, je décerne la palme de la meilleure série de 2020 à I May Destroy You. C’est l’histoire d’Arabella, jeune écrivaine en herbe campée par l’excellente Michaela Coel (qui est aussi la réalisatrice), violée pendant une soirée. Ce viol n’est jamais montré de l’extérieur, mais toujours de l’intérieur, par réminiscences, du point de vue d’Arabella. Ce sont ces flash-back, ce scénario reconstruit de la mémoire traumatique, sujet jamais aussi bien exploré, qui font de I May Destroy You l’une des séries les plus novatrices de cette année.

Le top 10 de Fabien Randanne :

1. I May Destroy You 2. Patria 3. Hollywood 4.The Haunting of Bly Manor 5. How To Get Away With Murder, S06 6. Work in Progress 7. Defending Jacob 8. The Bold Type, S04 9. Elite, S03 10. The Crown, S04

Son coup de projecteur : « Patria »

Adaptation du roman de Fernando Aramburu, l’action de Patria se déroule sur plus de vingt ans au Pays basque. En 1990, Txato, un entrepreneur est tué par l’ETA. En 2011, alors que les indépendantistes renoncent à l’action armée, sa veuve Bittori retourne dans la ville qu’elle avait quittée à la mort de son mari pour tenter de comprendre et de découvrir précisément qui a tiré. Les huit épisodes multiplient les allers-retours entre les différentes époques pour retracer les vies des membres de deux familles autrefois amies. Sans manichéisme, elle aborde, entre autres, les thèmes du terrorisme, de l’engagement, de la culpabilité et de l’identité basque au travers de personnages aux multiples épaisseurs. Si l’entame peut laisser circonspect un public friand d’intrigues d’emblée trépidantes, il ne faut pas s’arrêter là : ce serait se priver du beau et bouleversant drame humain qu’est Patria.

Le top 10 de Clément Rodriguez :

1. Little Fires Everywhere 2. Hollywood 3. Baron Noir, S03 4. Upload 5. Le Jeu de la dame 6. La Flamme 7. Unorthodox 8. Validé 9. Love, Victor 10. Dix pour cent, S04

Son coup de projecteur : « Little Fires Everywhere »

Lorsqu’on lance le premier épisode de Little Fires Everywhere, on se demande si on ne va pas assister à une pâle copie de Big Little Lies. Des secrets de famille, un quartier riche aux pelouses bien tondues et la question de la maternité en arrière-plan. Finalement, la vie parfaitement rangée d’Elena Richardson (Reese Witherspoon) et l’existence moins rose de Mia Warren (Kerry Washington) se confrontent dans un monde loin d’être manichéen. C’est surtout ce racisme ordinaire et intériorisé qui nous offre une réflexion sur les enjeux sociétaux d’aujourd’hui dans une série dont l’histoire se déroule pourtant en 1997. Le tout sur fond de bande originale qu’on écoute encore aujourd’hui.

Le top 10 de Clio Weickert :

1. Ms America 2. Little Fires Everywhere 3. Ratched 4. The Haunting of Bly Manor 5. Dix pour cent, S04 6. Validé 7. Sex Education, S02 8. This is Us, S04 et deux séries plus anciennes rattrapées pendant les confinements 9. The Leftovers 10. Sharp Objects

Son coup de cœur : « Mrs America »

Une plongée au cœur du mouvement féministe américain lors de la proposition de l’Equal Rights Amendment dans les années 1970, pour garantir l’égalité entre les hommes et les femmes. Un amendement qui au passage, n’a toujours pas été ratifié à ce jour… On y (re) découvre les luttes des grandes figures du mouvement outre-Atlantique, Gloria Steinem, Shirley Chisholm, Betty Friedan, mais aussi les piètres arguments et les coups bas des parties adverses. Mention spéciale à Cate Blanchett qui incarne avec brio l’ultraconservatrice Phyllis Schlafly, bourrée de contradictions et prisonnière du patriarcat. Une série qui donne envie de se battre pour ses droits, encore et toujours.