« The Undoing », « The Mandalorian »… Les meilleurs spoilers à balancer en famille à Noël

DIVULGACHAGE A Noël, pour se fâcher avec sa famille et ses proches, rien de mieux qu’un bon vieux spoiler

Benjamin Chapon
— 
Le chasseur de primes Mando et bébé Yoda dans « The Mandalorian »
Le chasseur de primes Mando et bébé Yoda dans « The Mandalorian » — Disney +

Même avec les mesures sanitaires qui réduisent la taille des repas de famille, la période des fêtes pourrait vous conduire à croiser le chemin de membres de votre famille que vous aimez bien taquiner. Et quelle meilleure vacherie qu’un bon vieux spoil de série ? Franchement ?

Pour vous rafraîchir la mémoire et vous aidez à bien plomber l’ambiance autour du chapon, 20 Minutes a sélectionné cinq divulgâchages particulièrement savoureux (comme le chapon).

Attention, cet article contient… Et oui, des spoilers (bien joué Sherlock) ! Si vous ne voulez pas les lire… Hé bien ne lisez pas la suite de cet article (et interrogez-vous sur la raison qui vous à amener à cliquer dessus en premier lieu).

The Mandalorian

Le contexte C’est LA série événement de cette fin d’année. Les aventures intersidérales du chasseur de primes et de bébé Yoda passionnent la planète tout entière. La série a achevé sa saison 2 il y a quelques jours et il y a de bonnes chances pour que des proches aient eu la mauvaise idée d'arriver au repas de Noël sans avoir vu le dernier épisode. C’est là que vous sortez votre sabre laser du parfait spoileur.

Le spoil : A la fin de la saison, Bébé Yoda est en fâcheuse posture  mais on se doute bien d’un happy End avec libération de l’adorable bestiole verte. Non, le vrai spoil, c’est l’arrivée de Luke Skywalker et son sabre laser dans la scène finale. Si vous balancez un bon vieux « Moi j’ai été scotché quand j’ai vu arriver Luke » ou un « Je me demande comment ils ont fait pour recréer le Luke Skywalker du Retour du Jedi à la fin de l’épisode », vous devriez gâcher le plaisir de pas mal de monde.

The Undoing

Le contexte : La série HBO qui réunit Nicole Kidman et Hugh Grant a tenu en haleine les amateurs de série de qualité cet automne. Un peu comme avec Big Little Lies (même actrice, même scénariste…), la qualité du casting soutient une intrigue autour d’un meurtre. Là, il s’agit de savoir qui a tué la maîtresse que Hugh Grant cachait à son épouse Nicole Kidman. Mensonges et faux-semblants dans la haute bourgeoisie new-yorkaise…

Le spoil : Coupable idéal, Hugh Grant est au cœur d’un procès et se défend remarquablement bien. Sauf que… c’est bien lui l’assassin psychopathe. Dans un final ahurissant, l’acteur dévoile à son fils qu’il est bien le meurtrier. Nicole Kidman avait admis quelque temps avant le spectateur que son mari est fou à lier. Ce dénouement en a déçu certain mais il est remarquablement amené (et joué par Hugh Grant). Si vous dévoilez ça, vous gâchez à peu près 50 % du plaisir des personnes qui n’ont pas vu la série.

How to Get Away With Murder

Le contexte : La série culte avec Viola Davis en vedette et qui entremêle procès à rebondissements et meurtres machiavéliques a connu son dénouement avec la fin de la saison 6. Impossible, si vous êtes accro à cette série de ne pas être au courant. Cela dit, la saison n’ayant pas été diffusée en France, il y a moyen de spoiler pas mal de monde encore.

Le spoil : Le dénouement de la série est difficile à spoiler tant les scénaristes avaient tissé d’intrigues secondaires avant cette saison 6. Le principal suspens concernait la mort d’Annalise Keating. Pourquoi diable assistait-on à son enterrement ? Le plus simple, pour un spoil efficace et brutal, est sans doute de mentionner le fait que cet enterrement a lieu de nombreuses années après les événements de la série. Oui Annalise est morte mais elle est morte après une vie bien remplie, et surtout, après avoir été blanchie des accusations de meurtres. Le dernier épisode montre même les grandes étapes de la vie heureuse et mouvementée de notre héroïne, jusqu’à son enterrement.

Grey’s Anatomy

Le contexte : La série hospitalière aborde, dans sa saison 17, la question du coronavirus. Collant à l’actualité, Grey’s Anatomy n’épargne pas son héroïne, Meredith Grey, qui a contracté le virus. Là encore, grâce au décalage de diffusion entre les Etats-Unis et la France, vous avez une belle opportunité de gâcher le plaisir des fans.

Le spoil : Hélas, à mi-saison, il n’y a pas d’énorme révélation à faire. Tout juste pouvez-vous notifier le retour, surprenant, de deux personnages disparus de la série, le Dr George O’Malley (T.R. Knight) et Derek Shepherd (Patrick Dempsey), qui apparaissent à Meredith alors qu’elle est dans le coma. Sinon, vous pouvez tenter le faux spoiler, par exemple la mort de Meredith (dans le dernier épisode, alors qu’on la croyait guérie, s’effondre). Cette arme ultime, à manier avec précaution, est très controversée. Mais nous, à 20 Minutes, on ne vous jugera pas…

Dix pour Cent

Le contexte : La série de France 2, aussi disponible sur Netflix avec un décalage, a bouclé sa quatrième, et probable dernière saison. La vie des agents de stars a été bouleversée par pas mal d’événements et, forcément, c’est sur une sorte de happy end que se clôt la série.

Le spoil : Andréa quitte l’agence – qu’elle a mené à sa ruine – pour devenir une bonne mère. Noémie devient productrice. Et de son côté, Camille décide de monter sa propre agence, avec son père et ses fidèles amis… Difficile de spoiler une fin de série décevante et plutôt convenue. Le mieux est peut-être de divulgâcher la mort de Jean Gabin, le fidèle compagnon à quatre pattes d’Arlette. Et de conclure avec « C’est la mort la plus déchirante de l’année avec celle de Nadia El Mansour dans Le Bureau des légendes. » Sur un malentendu, vous ferez coup double.