Arte lance « une offre de séries exclusive sur Arte. TV » (et gratuite)

PLATEFORME Arte mise sur « une offre éditorialisée » avec des pépites cultes, rares ou inédites, lancée ce samedi 3 octobre

Anne Demoulin

— 

Jon Hamm et Daniel Radcliffe partagent l'affiche de « A Young Doctor's Notebook », disponible ce samedi 3 octobre 2020 sur Arte.tv.
Jon Hamm et Daniel Radcliffe partagent l'affiche de « A Young Doctor's Notebook », disponible ce samedi 3 octobre 2020 sur Arte.tv. — Sky Arts
  • Arte lance « une offre de séries exclusive sur Arte. TV » gratuite ce samedi 3 octobre.
  • D’ici à la fin de l’année 2020, ce seront quelque cent heures de séries qui seront mises en ligne exclusivement sur Arte.tv.
  • Au programme, « une offre éditorialisée » avec des pépites cultes, rares ou inédites.

Des pépites cultes, rares ou inédites ! Arte lance ce samedi une offre de séries disponibles dans leur intégralité en VOSTFR, gratuitement et exclusivement sur la plateforme Arte.tv. Un lancement, annoncé par le président de la chaîne franco-allemande Bruno Patino lors de la conférence de rentrée d’Arte à Paris le 29 août. « Notre ambition d’être la plateforme culturelle européenne se concrétise jour après jour : l’an dernier, l’ensemble des offres numériques d’Arte ont enregistré plus d’un milliard de vidéos vues dont 20 % en dehors de France et d’Allemagne », s’était alors félicité le dirigeant. Olivier Wotling, le directeur de l’unité fiction d’Arte a détaillé cette nouvelle offre lors d’une conférence à l’occasion du dernier Festival de la Fiction TV de La Rochelle, qui s’est exceptionnellement tenu à Paris aux Folies Bergère en raison de la pandémie de coronavirus.

« On aime tellement les séries qu’on en voulait plus »

« On aime tellement les séries qu’on en voulait plus encore ! On n’a pas la place à l’antenne donc cette offre exclusive, proposée sur Arte.tv à compter du 3 octobre, sera composée de séries inédites, de notre replay actuel, et puis de reprises comme The Killing cet été ou Borgen l’été précédent », a expliqué Olivier Wotling.

Avec cette offre, Arte « espère mettre fin à une sorte de scandale. Une partie des séries que l’on trouve magnifiques, n’arrivent pas à trouver la place sur une antenne et être visible en France. » « On est amené à faire des choix très drastiques parce qu’on n’a que deux heures en prime time de séries », regrette Olivier Wotling.

D’ici à la fin de l’année 2020, ce seront quelque cent heures de séries qui seront mises en ligne exclusivement sur Arte.tv. « On n’est pas à la recherche du volume. On est fidèle à l’esprit de la chaîne en matière de fiction et on propose un choix très éditorialisé et de qualité, à nos yeux », a-t-il souligné. Cette offre « vit sa vie et n’est pas en complément ou en écho forcément avec l’antenne », précise le directeur de la fiction d’Arte.

« Au démarrage, des séries anglaises » déjantées

En matière de reprise, Arte.tv va ressusciter ce samedi les trois saisons de la séminariste Ainsi soient-ils, diffusées à l’antenne de 2012 à 2015.

« Cette offre sera composée essentiellement au démarrage de séries anglaises », indique Olivier Wotling. Soit huit fictions venues d’outre-Manche dont notamment la série inédite en France The Virtues, prix de la meilleure série à Séries Mania en 2019. Cette odyssée, signée Shane Meadows (This is England), suit Joseph, un homme alcoolique et dépressif qui retourne dans son Irlande natale pour affronter un passé douloureux.

Mais aussi des pépites « très esprit décalé » dont la déjantée et culte anthologie Inside n°9, la comédie d’humour noir A Young Doctor’s Notebook portée par Daniel Radcliffe (Harry Potter) et Jon Hamm (Mad Men), la très « mauvais esprit » minisérie Stag ou encore la joyeusement immorale Ill Behaviour avec Chris Geere (You’re the Worst) et Lizzy Caplan (Masters of Sex) seront mises en lignes dès le 3 octobre.

La sitcom à l’humour acide Mum et l’intégrale de Detectorists couronnée du Bafta 2015 de meilleur scénario de série comique débarqueront sur la plateforme en novembre.

« Les originaux » dont on a vu les remakes

« Cette offre va évoluer en permanence », explique le directeur de la fiction d’Arte, qui a d’ores et déjà concocté une seconde sélection autour des « originaux, c’est-à-dire des séries qui sont connues par un remake américain ou anglais, mais qui sont nées dans un autre pays. »

L’occasion de revoir l’israélienne Hatufim adaptée aux Etats-Unis sous le titre Homeland (le 3 octobre), la version originale australienne de The Slap (début novembre), Criminal Justice avec Ben Whishaw, série britannique adaptée par HBO sous le titre The Night Of (début décembre), la version britannique de House of Cards (début 2021), la série norvégienne Maniac, qui a donné lieu il y a deux ans à la série Netflix (début 2021), et enfin BeTipul, la série israélienne adaptée notamment par HBO sous le titre In Treatment (début 2021). De quoi se familiariser avec l’original avant de découvrir En thérapie, l’adaptation française de la série culte sur l’antenne d’Arte en 2021.

« On a le sentiment d’être très Arte avec cette offre avec des choses pointues et de qualité », commente Olivier Wotling, qui se félicite d’avoir « un terrain de jeu dans les séries européennes absolument incroyable encore à explorer. »

Pas de « corner spécifique » sur Arte.tv

Pour accéder à ses contenus disponibles uniquement en ligne, il suffit d’aller comme pour un replay dans la rubrique « séries et fictions » : « Il n’y a pas eu l’idée de faire un corner spécifique ou plus mis en avant », note le directeur de la fiction d’Arte.

Afin de mettre à disposition ces contenus, « le budget acquisition est un peu monté pour pouvoir donner une offre plus forte d’emblée. On est autour de 32 millions pour l’ensemble des activités de l’unité », a spécifié Olivier Wotling. Avec cette offre de fiction renforcée et pointue, Arte.tv semble déterminé à se faire une place dans le monde des plateformes de streaming malgré l’arrivée prochaine en France de Salto.