Sept séries que vous aurez le temps de finir juste avant la rentrée

COMPTE A REBOURS Il reste sept jours avant la rentrée, « 20 Minutes » vous conseille sept séries à dévorer

Anaïs Bordages

— 

« Derry Girls » est en ligne sur Netflix
« Derry Girls » est en ligne sur Netflix — Netflix

Il reste une semaine pile poil avant la rentrée… Ce qui vous laisse amplement le temps de faire le plein de séries avant de devoir vous replonger dans l’enfer des devoirs et des réunions. Voici donc sept séries très courtes qui peuvent se regarder en une journée.

« Fleabag » (12 épisodes)

Avant d’être embauchée pour remanier le script du prochain James Bond, Phoebe Waller-Bridge avait déjà révélé l’étendue de son talent avec Fleabag, une des plus belles séries de ces dernières années. En seulement douze épisodes, la Britannique dresse le portrait mordant et superbement nuancé d’une jeune trentenaire un peu dépassée par sa vie, qui se réfugie dans le sexe pour ne pas avoir à confronter ses angoisses. Une comédie tour à tour hilarante et dévastatrice, avec un casting impeccable (Olivia Colman, Andrew Scott, Kristin Scott Thomas, Fiona Shaw…).

Disponible sur Amazon Prime

« Poupée russe » (8 épisodes)

Beaucoup de séries enchaînent les saisons sans jamais parvenir à atteindre les sommets émotionnels que Poupée russe contient dans ses huit épisodes. Ce qui démarre comme une comédie absurde (l’héroïne Nadia n’arrête pas de mourir et de revivre en boucle la même journée) se transforme progressivement en une réflexion poétique sur le changement et la rédemption. Charlie Barnett, dont le personnage n’apparaît qu’au milieu de la série, est extrêmement touchant, et Natasha Lyonne livre la meilleure performance de sa carrière. A voir, et à revoir, et à revoir, et à rerevoir.

Disponible sur Netflix

« Succession » (13 épisodes)

Aussi drôle que terrifiante, Succession suit les luttes de pouvoir au sein d’une famille très (très) riche, à la tête d’un conglomérat d’entreprises de médias et de divertissement. Dans cette satire créée par le scénariste de In the Loop et le réalisateur de The Big Short et Vice, tous les personnages sont odieux. Mais on ne peut s’empêcher d’être fasciné par leur manque cruel d’empathie, le caractère malsain de leurs relations, et leur ambition dévorante. Car derrière toutes les blagues (et il y en a beaucoup), Succession nous renvoie en plein visage les dérives d’une société rongée par le capitalisme et les injustices. C’est juste la meilleure série du moment, et il n’y a que treize épisodes. Alors qu’attendez-vous ?

Disponible sur OCS

« Firefly » (14 épisodes)

Si vous voulez relativiser sur l’annulation de The OA, Firefly vous rappellera que les projets les plus courts sont parfois les meilleurs, et perdurent dans le cœur des fans longtemps après leur disparition. Cette série culte créée par le brillant Joss Whedon (Buffy, Avengers, etc) a été annulée en 2002 après seulement une saison, une tragédie pour les fans qui eurent quand même droit à un film quelques années plus tard pour boucler l’intrigue. On y suit les aventures d’un groupe de marginaux qui voyagent dans l’espace à bord de leur vaisseau, le Firefly. Quatorze épisodes, une des meilleures séries de science-fiction de tous les temps : vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Disponible sur Amazon

« Derry Girls » (12 épisodes)

Créée par Lisa McGee et inspirée par sa propre jeunesse en Irlande du Nord, Derry Girls est un pur plaisir qui adoucira votre pré-rentrée. Cette série comique raconte le quotidien d’un groupe d’adolescentes des années 1990, en pleins troubles nord-irlandais. Et malgré ce contexte très spécifique et violent, la série est un concentré d’humour et de bonne humeur. Car contrairement à beaucoup de teen shows, Derry Girls réussit à éviter la surenchère de mélodrame (le cocktail addiction, sexe et violence qui définit Euphoria, par exemple), pour privilégier un ton plus léger et bon enfant. Et ça fait du bien.

Disponible sur Netflix

« Wayne » (10 épisodes)

Si la perspective de la rentrée des classes vous déprime profondément, vous pouvez toujours fuguer, comme Wayne dans cette série YouTube d’une saison seulement. Wayne et Del, deux ados traumatisés par la perte d’un parent, décident de laisser leur petite ville du Massachusetts derrière eux et partent dans un road trip déjanté et ultra-jouissif. Cette comédie politiquement incorrecte pousse le concept de la crise d’ado à l’extrême, avec un déferlement de violence grand guignolesque et une bande-son bien énervée, le tout ponctué par des moments étonnamment touchants. Une des romances les plus cheloues et les plus mignonnes de cette année.

Disponible sur YouTube

« Sharp Objects » (8 épisodes)

Si vous avez trouvé la deuxième saison de Big Little Lies un peu décevante, essayez Sharp Objects, le projet sur lequel Jean-Marc Vallée avait travaillé juste avant. Dans cette adaptation d’un roman de Gillian Flynn (autrice de Gone Girl), Camille, une journaliste alcoolique, retourne dans sa ville natale pour enquêter sur un meurtre, et se retrouve rapidement confrontée à son passé. Une série qui tient en haleine, et qui renverse beaucoup de clichés sur les féminicides et la violence contre les femmes, avec une superbe performance d’Amy Adams. Attention, la série comporte certaines images assez dures.

Disponible sur OCS