«Big Little Lies» : la réalisatrice Andrea Arnold n'a pas eu la main sur le montage de la saison 2

Montage Le média américain IndieWire a révélé le 12 juillet que la réalisatrice de la saison 2 de Big Little Lies, Andrea Arnold, a été écartée de la post-production et du montage des épisodes, au profit de Jean-Marc Vallée, réalisateur de la première saison

M.L.

— 

Laura Dern, Nicole Kidman, Reese Witherspoon, Shailene Woodley, Zoë Kravitz dans «Big Little Lies», saison 2
Laura Dern, Nicole Kidman, Reese Witherspoon, Shailene Woodley, Zoë Kravitz dans «Big Little Lies», saison 2 — HBO

La saison 2 de Big Littles Lies, actuellement diffusée sur HBO, et OCS en France, est depuis vendredi au cœur d’une polémique concernant sa fabrication. Le média spécialisé américain IndieWire  a publié le 12 juillet une enquête sur la manière dont la réalisatrice Andrea Arnold a été écartée de la postproduction de la série.

En décembre 2017, HBO avait annoncé le renouvellement de Big Little Lies et l’embauche d’Andrea Arnold (Wasp, American Honey, Transparent) pour réaliser les épisodes de la deuxième saison. Jean-Marc Vallée, réalisateur de la première, restait producteur exécutif, et le créateur de la série David E. Kelley était toujours en charge du scénario.

Selon les sources d’IndieWire, Andrea Arnold avait carte blanche pour réaliser cette deuxième saison selon son propre style tout en respectant les codes visuels de départ. Son travail a été chaleureusement salué à la fin du tournage en août 2018, notamment par les actrices de la série.

La réalisatrice britannique s’est ensuite rendue à Londres, avec une équipe de postproduction principalement européenne, embauchée par ses soins, pour commencer le montage des épisodes.

Jean-Marc Vallée a supervisé tout le montage de la saison

Mais avant même qu’Arnold n’ait pu proposer un premier montage à HBO, la postproduction a été transférée à Montréal… Sous la direction de Jean-Marc Vallée. Celui-ci a donc supervisé tout le montage de la saison 2, et a également ajouté 17 jours de tournages, pendant lesquels Andréa Arnold était présente, mais a dû le regarder diriger.

D’après des sources anonymes citées par IndieWire, le créateur de la série David E. Kelley avait en fait prévu dès le début de laisser Jean-Marc Vallée reprendre la main sur le montage, afin d’uniformiser le style, sans qu’Arnold n’ait été mise au courant.

« Une série dominée par certaines des actrices les plus puissantes d’Hollywood a embauché une réalisatrice férocement indépendante – qui était désormais forcée d’observer depuis son siège pendant que les scènes étaient tournées dans le style de son prédécesseur masculin », écrit Chris O’Falt dans son enquête pour IndieWire.

Plus de flashbacks vers la saison 1

Dans les changements effectués, on compte notamment plus de flashbacks vers la saison 1, des modifications de l’histoire, ainsi que « des éléments de style typiques d’Arnold retirés », la laissant « le cœur brisé ».

HBO a répondu à l’enquête d’IndieWire dans un communiqué : « Il n’y aurait pas de saison 2 de Big Little Lies sans Andrea Arnold. Nous, HBO et les producteurs, sommes très fiers de son travail. Comme pour tout projet pour la télévision, les producteurs exécutifs travaillent de manière collective sur la saison et nous pensons que le résultat final parle de lui-même. »