VIDEO. «Game of Thrones» : 11 millions d’Américains ont prévu de ne pas se rendre au travail lundi

NUIT BLANCHE En France, ceux qui se seront levés dans la nuit pour regarder l'épisode pourraient aussi souffrir d'une panne de réveil le lendemain matin

Clément Rodriguez

— 

Aller au travail ou se remettre du dernier épisode de «Game of Thrones» ? Le choix semble difficile pour les Américains
Aller au travail ou se remettre du dernier épisode de «Game of Thrones» ? Le choix semble difficile pour les Américains — HBO
  • L'épisode final de Game of Thrones sera diffusé dimanche soir aux États-Unis.
  • Selon une étude, des millions d'Américains jugent que cela aura une conséquence sur leur productivité le lendemain.
  • Ils sont 11 millions à ne pas vouloir se rendre au travail lundi matin.

Panne de réveil is coming. C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude Harris menée aux États-Unis, qui affirme que la diffusion du dernier épisode de Game of Thrones aura un impact sur la productivité des citoyens. Selon le cabinet Workforce Institute, 34 % des employés interrogés vont regarder l’ultime épisode de GoT, diffusé dimanche soir sur HBO. Ce chiffre impressionnant ne serait pas sans conséquence sur le monde du travail américain le lundi matin !

D’après le sondage, plus de 27 millions d’employés américains admettent que la conclusion de la série aura un impact direct sur leur façon de travailler. Parmi eux, ce sont près de 11 millions d’Américains qui ont prévu de ne pas du tout se rendre à leur poste de travail lundi, afin de « faire la fête ou bien de faire face aux conclusions » de Game of Thrones.

Le télétravail, remède efficace

La situation est la même pour ceux qui travaillent le dimanche soir, au moment où l’épisode sera diffusé en direct à la télévision. 5,8 millions de personnes qui travaillent de nuit ont l’intention de poser un jour de congé ou de se porter malade pour pouvoir regarder tranquillement l’épisode final sous un plaid.

Le lendemain matin, environ 2,9 millions d’Américains se rendront en retard au travail, et 3,4 millions ont répondu qu’ils travailleront de chez eux, bien qu’ils ne le fassent pas d’habitude.

Mais la série a aussi de bonnes ondes sur l’environnement de travail. C’est ce que dit l’étude américaine qui affirme que la série a permis à un tiers des employés de créer des liens avec leurs collègues et leurs managers. En France, aucun chiffre n’a été communiqué, mais il ne fait aucun doute que ceux qui regardent la série à l'heure américaine auront du mal à sortir du lit.