VIDEO. «Capitaine Marleau»: Les rares rôles d'Isabelle Adjani à la télévision

SERIE Isabelle Adjani s'ajoute ce mardi soir à la longue liste des stars invitées dans la série «Capitaine Marleau». L'occasion de revenir sur ses rares apparitions à la télévision, dans des séries et téléfilms

V. J.

— 

Isabelle Adjani fait son retour à la télévision pour la série «Capitaine Marleau» sur France 3
Isabelle Adjani fait son retour à la télévision pour la série «Capitaine Marleau» sur France 3 — Christophe BRACHET / PASSION FILMS / FTV

Isabelle Adjani à la télévision ? Isabelle Adjani, l’icône française, l’actrice multi-césarisée, l’interprète de La Reine Margot et Adèle H ? Après une apparition remarquée en tant que « Madame Isabelle Adjani » dans Dix pour cent, la comédienne revient passer une tête dans la série Captaine Marleau. Elle joue une scientifique qui se réveille d’un coma de quinze ans dans l’épisode Ne plus mourir, jamais, diffusé ce mardi soir sur France 3.

Un rôle qu’elle a accepté pour « répondre à la belle volonté de Josée Dayan, pour se retrouver aux côtés de Corinne Masiero et, disons-le sans hypocrisie, parce que ce rendez-vous avec des millions de téléspectateurs a son sex-appeal », explique-t-elle au Parisien. Star sur grand écran, Isabelle Adjani s’est fait plus rare sur le petit, sans pour autant le bouder. « Ça se présente comme ça, confie l’actrice à TV Mag. C’est comme les histoires d’amour, on est disponible s’il y a un appel irrésistible. Que ce soit au cinéma, au théâtre ou à la télévision. »

De la Comédie-Française au petit écran

Alors qu’elle est révélée par les films La Gifle et Adèle H. au début des années 1970, Isabelle Adjani est également présente à télévision, dans des téléfilms adaptés des pièces L’Ecole des femmes et L’Avare de Molière, et Ondine de Jean Giraudoux. Des pièces qu’elle jouait déjà à la Comédie-Française, dont elle était pensionnaire. A la même époque, elle tourne sa première série, une coproduction entre la France, la Belgique, la Suisse et l’Italie, diffusée en janvier 1974 sur l’ORTF. Le Secret des Flamands s’inspire de la biographie Les Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes de Giorgio Vasari, où il y a tout pour faire un bon soap : trahisons, meurtres… et surjeu des comédiens !

Le retour dans « La Journée de la jupe »

Il faut ensuite attendre trente ans pour que l’actrice, tout occupée au cinéma, revienne à la télévision, là encore dans une œuvre issue du théâtre, le téléfilm de Jacques Weber consacré à Figaro, le personnage créé par Beaumarchais et présent dans les pièces Le Barbier de Séville, Le Mariage de Figaro et La Mère coupable. Isabelle Adjani y est Rosie, la comtesse Almaviva, face à Denis Podalydès en Figaro.

En 2011, elle participe également à Aïcha, la série de téléfilms de Yamina Benguigui consacrée à une jeune française d’origine algérienne incarnée par Sofia Essaïdi. Dans le deuxième épisode Aïcha, job à tout prix, l’héroïne est en stage et croise la route d’une docteure, interprétée par Adjani. Mais ces années la voient surtout enchaîner deux films exploités à la fois à la télévision et au cinéma, en fait à la télévision puis au cinéma. La Journée de la jupe, en 2009, marquait même son grand retour après plusieurs années de silence, dans le rôle d’une professeure de lettres qui découvre un pistolet dans le sac d’un élève et qui, à la suite d'un concours de circonstances, se retrouve à prendre sa classe en otage. Le film a été diffusé le vendredi sur Arte, avant de sortir le mercredi suivant en salle.

Prête pour une série au long cours

C’est le cas d’une autre production Arte, Carole Matthieu, toujours avec Isabelle Adjani: l’histoire d’une médecin du travail qui se rebelle contre les méthodes managériales de son entreprise. Elle y partageait d’ailleurs l’affiche avec Corinne Masiero. « Le feeling est passé immédiatement, déclare-t-elle au Parisien. Nous avançons avec des convictions, pour elle révolutionnaires, pour moi pleines de doutes. (..) Chacune sait d’où elle vient et rien ne déracinera le ressenti de nos origines modestes. Un respect mutuel est là. Un autre projet, peut-être historique, pourrait nous réunir, j’espère. »

Isabelle Adjani a d’ores et déjà un nouveau projet avec Josée Dayan, une série en deux épisodes sur Diane de Poitiers. Elle serait même prête à privilégier le petit écran sur le grand, et à s’engager dans une série au long cours. « La série a gagné ses lettres de noblesse tant sur le plan artistique, esthétique, que narratif, commente l’actrice dans TV Mag. Et de grands réalisateurs, qui viennent parfois du cinéma, sont partants. Il y a des choses magnifiques. Ça ne se discute plus je trouve, ce n’est plus un débat. »