Séries Mania : Une saison 2 réussie qui couronne « The Virtues » et « Mytho »

FESTIVAL La seconde édition lilloise de Series Mania s’est terminée samedi à Lille, bilan et palmarès complet…

Anne Demoulin
— 
Stephen Graham dans «The Virtues».
Stephen Graham dans «The Virtues». — ITVGE
  • Le festival Séries Mania a fermé ses portes ce samedi à Lille dans les Hauts-de-France.
  • Le jury présidé par Marti Noxon, la créatrice et showrunneuse de «Sharp Objetcs», a récompensé la série.
  • L’événement a attiré quelque 75.000 spectateurs.
  • Le Forum Séries Mania, dédié aux professionnels, a accueilli les plus grands décideurs de l’audiovisuel dont Ted Sarandos,en charge des contenus de Netflix, ou encore Georgia Brown, directrice de la création originale en Europe d'Amazon Prime Original.

Une saison 2 encore plus réussie que la première ! La seconde édition du festival Séries Mania s’est ouvert à Lille sous le soleil ce vendredi 22 mars avec sur le tapis rouge entre autres Anna Paquin de True Blood, Freddie Highmore, le Good Doctor de TF1, et Julianna Margulies, la star d’Urgences et The Good Wife. Elle a brillé de mille feux grâce à l’étoile hollywoodienne Uma Thurman. Elle s’achève sous le soleil encore avec une nouvelle salve de stars internationales dont Adam Scott, de Parks and Recreation, que l’on découvrira prochainement sur CBS en guest star du reboot de The Twilight Zone. Séries Mania à Lille confirme en seconde saison sa triple ambition : être tout à la fois une fête grand public, montrer la richesse de la production sérielle et devenir un rendez-vous incontournable des professionnels. Bilan et palmarès avec deux autres stars du festival, Laurence Herszberg, directrice générale de Séries Mania, et Frédéric Lavigne, directeur artistique de l’événement.

Une fréquentation en hausse

« Nous sommes arrivés très clairement à un niveau de festival international avec un événement qui anime la ville entière, une compétition de haut niveau qui montre les tendances actuelles des séries et des événements populaires », se félicite Laurence Herszberg.

« Regarder des séries pendant neuf jours, vous appelez ça un festival, j’appelle ça le chômage », plaisante Pablo Miro, le maître de cérémonie de la soirée de clôture ce samedi. Un « chômage » en hausse, pour la plus grande joie des organisateurs.

Séries Mania peut s’enorgueillir d’avoir accueilli 72.332 spectateurs, contre 50.000 en saison 1. « On est à plus 30 % de fréquentation globale, mais surtout, ce qui est intéressant pour nous, c’est qu’on totalise plus 50 % pour les projections de la compétition officielle », analyse la directrice de l’événement. « C’est un très grand motif de satisfaction pour nous », se réjouit-elle.

« Etre hors vacances scolaire, cela nous permet d’avoir plus d’étudiants », analyse Frédéric Lavigne. Pour la première fois de son histoire, le festival a eu lieu hors vacances scolaires. « Ça a été très bénéfique. On a passé notre temps à refuser du monde dans les salles », ajoute Laurence Herszberg. Quid de l’an prochain ? « Le choix de la date d’un festival est toujours une grande question. C’est un vaste sujet ! », botte en touche la directrice.

Des professionnels aux rendez-vous

« Un festival international, qu’est-ce que c’est ? C’est un événement dans lequel les professionnels se reconnaissent. Et nous avions tous les professionnels du contenu, ceux qui font les séries », se félicite encore Laurence Herszberg. Le festival a accueilli quelque 2700 professionnels de l’audiovisuel au sein du forum.

« Ce qui m’a frappé cette année, c’est que les professionnels eux-mêmes se sont emparés du festival avec beaucoup de réceptions, de cocktails. Il y avait quelque chose de spontané. Il y a eu des apéritifs SACD, France Télévision, SACD, etc. Cela nous a échappé, et on s’en réjouit beaucoup, parce que c’est le signe que Séries Mania est devenu un vrai lieu de rendez-vous pour eux », renchérit Frédéric Lavigne. Lors des échanges au Forum, les Américains font leur marché tandis que les Européens montent des coproductions.

Une compétition de haut niveau

Le festival Séries Mania, c’est surtout plusieurs sélections : la compétition officielle internationale, la compétition française, les formats courts ou encore le panorama international ou encore la nuit des comédies.

Un jury lycéen a décerné le prix de la meilleure comédie à la série canadienne trash M’entends-tu. La série espagnole People Talking a été récompensée dans la catégorie formats courts. Exit a été sacrée meilleure série du panorama international. Le créateur de la série norvégienne, reconnaissant, a consacré le titre de « meilleur festival d’Europe » à Séries Mania.

Dans le cadre de la compétition française, Une île, la série d’Arte sur les sirènes et l’écologie portée par Laetitia Casta a été sacrée meilleure série française. Grégory Montel, le Gabriel Sarda de Dix pour cent, est couronné meilleur acteur pour son rôle de papa poule dans la comédie familale Le Grand Bazar, à découvrir prochainement sur M6. Carole Weyers remporte, quant à elle, le titre de meilleure actrice pour son rôle de Dea, la capitaine de police flanquée de son ami imaginaire dans la nouvelle comédie policière de France 2, Double Je.

Dans le cadre de la compétition internationale, le public a récompensé la série Mytho, une série irrésistible sur la difficulté de communiquer au sein d’une famille, portée par la lumineuse Marina Hands, sacrée meilleure actrice par le jury présidé par Marti Noxon. Un petit bijou à découvrir prochainement sur Arte. Le prix spécial du jury revient à Just for Today, série israélienne qui s’installe dans un centre de réinsertion pour prisonniers. La magnifique performance de Stephen Graham dans The Virtues, lui vaut le titre de meilleur acteur. Ce bouleversant portrait d’un alcoolique en quête de rédemption, favori de la compétition, remporte également, sans surprise, le grand prix du jury.