Avant-première Series Mania: On était sur le tournage de la série «Manifest», le nouveau «Lost»

REPORTAGE « 20 Minutes » a assisté à quelques heures de tournage de la série « Manifest » à New York, qui sera projetée en avant-première à Séries Mania et prochainement diffusée sur TF1...

Anne Demoulin

— 

Josh Dallas dans «Manifest».
Josh Dallas dans «Manifest». — Craig Blankenhorn/NBC
  • Séries Mania, dont « 20 Minutes » est partenaire, débute le vendredi 22 mars, à Lille. Pour patienter, nous vous parlons des séries présentées en avant-premières au festival.
  • Pour aujourd’hui, voici la série Manifest, qui arrive bientôt sur TF1 et sera à Séries Mania, à Lille, le 25 mars.
  • 20 Minutes a pu assister, à New York, à la fin du tournage de la première saison.
  • Les mythiques studios Silvercup abritent les décors de cette série que certains décrivent comme la successeure de Lost.

De notre envoyée spéciale à New York

C’est un beau matin d’hiver, dans le Queens. Nous entrons dans les mythiques studios Silvercup, une immense bâtisse en briques rouges. Dans le hall, trônent fièrement les affiches des plus grands succès tournés dans les locaux : Les Sopranos, Girls, Sex and The City… et Manifest.

Cette série high concept est déjà comparée à Lost. Produite par Robert Zemeckis et portée par Josh Dallas de Once Upon a Time, Manifest a fait un tabac sur NBC aux Etats-Unis. 20 Minutes a passé quelques heures à New York le dernier jour du tournage de la première saison de ce hit prochainement diffusé sur TF1. Et si vous êtes vraiment impatient de la découvrir, il faudra aller au festival Séries Mania, à Lille, où elle sera présentée en avant-première, le lundi 25 mars.

Un immense chantier perpétuel

En entrant dans le premier studio (on dit « studio » pour faire genre mais en vrai, il s’agit plutôt d’un hangar), on est surpris par l’odeur de colle, de bois et de peinture fraîche, tandis que le cliquetis des scies circulaires se mêle au bourdonnement des perceuses et aux coups de marteau. Le plateau de tournage d’une série américaine, même une « grosse » série, c’est avant tout une immense maison en perpétuel chantier avec des câbles, des plans et des cartons qui traînent partout. « Comme tout le monde à New York, nous n’avons pas beaucoup d’espace en coulisses, s’amuse le chef décorateur, Dan Davis. On est en permanence en train de déplacer des choses, de mettre un truc dans un coin pendant qu’on construit autre chose. »

 

Plus loin, une gigantesque structure tubulaire en bois abrite le décor le plus emblématique du show : la cabine d’un avion, sans cockpit. « C’est un décor très technique. On travaille encore dessus », souligne Dan Davis. Manifest raconte la mystérieuse réapparition du vol Montego 828 à destination de New York, secoué par de violentes turbulences. A leur arrivée, sur le tarmac, les passagers découvrent avec stupeur que cinq années se sont écoulées sur Terre durant leur vol de quatre heures. Un choc pour leurs proches qui, les croyant morts, ont reconstruit leur vie sans eux.

La production profite d’une pause entre deux prises, pour faire défiler tout le casting dans le décor de l’avion. L’occasion de réaliser une courte vidéo pour teaser le season finale et une photo qui sera postée sur les réseaux sociaux de la série.

« J’ai su que je voulais faire partie du projet dès que j’ai lu le pilote. Il y avait ce grand mystère, enraciné dans quelque chose de très réel, un drame familial », confie Josh Dallas, qui campe Ben Stone, l’un des passagers. « Quand j’ai reçu le script du pilote, je me suis dit que cela ne ressemblait à rien de ce qui existait ou de ce que j’avais pu voir avant à la télévision. J’avais envie de savoir ce qui se passait ensuite, c’était bon signe ! », se réjouit Melissa Roxburgh, qui joue Michaela Stone, la sœur de Ben. « Il y aura une réponse à ce mystère », promet le showrunner Jeff Rake.

Un grand déménagement

Pas de tournage en cours dans les deux studios suivants dédiés à Manifest, mais leur visite permet de dresser le portrait des personnages et de deviner quelques intrigues de la série.

Dans le second studio, on a l’impression de s’être retrouvé dans le décor de Grey’s Anatomy. Dan Davis et ses équipes ont reconstitué le hall d’un hôpital. Nous voici dans le domaine de Saanvi, une autre passagère du vol, brillante oncologue : « Je joue une femme très intelligente, bien, bien, plus intelligente que moi, rit Parveen Kaur, entre deux prises. Elle est forte, super-résiliente et se concentre sur la résolution du mystère de l’avion ».

On traverse ensuite un immense couloir où se dresse un gargantuesque buffet. La régie semble avoir braqué le rayon confiserie du Walmart le plus proche. Mais toujours pas l’ombre d’une caméra dans le troisième studio qui abrite un commissariat, le lieu de travail de Michaela Stone. Ici, on a l’impression d’être à la veille d’un déménagement. Les meubles sont empilés les uns sur les autres, et il y a plein de cartons bardés de scotch fluo et de mentions. Le chef décorateur est aussi magasinier : « Nous n’utiliserons plus ce décor avant la saison prochaine. Il sera stocké dans un autre endroit une fois le tournage terminé. »

Un appartement plus vrai que nature

Si son commissariat a été mis au rancart, le quatrième studio abrite l’appartement de Michaela Stone. Tout a été minutieusement reconstitué : il y a des magnets sur le frigo, de la vaisselle sale qui traîne dans l’évier et de vrais livres sur l’étagère. « Jeff Rake [le showrunner] m’a demandé de mettre ce tableau représentant Amy Winehouse, on a beaucoup discuté de la psychologie de Michaela afin que je puisse concevoir son appartement », souligne Dan Davis.

View this post on Instagram

We're all laughs as soon as the cameras stop rolling!

A post shared by Manifest (@nbcmanifest) on

Adjacent à l’appartement, la maison de Ben Stone et de sa famille accueille le tournage proprement dit. Une gigantesque toile imprimée, représentant le décor de la rue où vit la famille, couvre un pan entier du studio. Dan Davis se félicite du choix du papier peint chez les Stones « qui rend très bien à l’image » ou de sa table précassée qui a servi à une scène de dispute.

On filme une scène qui contient un énorme spoiler sur l’épisode final de la première saison. « Je passe ma journée à sangloter », rit Athena Karkanis, qui interprète Grace Stone, la femme de Ben. Dans un coin du studio, un technicien s’apprête à actionner une sorte de sirène qui alerte tout le monde quand il y a une prise de vue. C’est le moment de s’éclipser. Silence, ça tourne.