Journée des droits des femmes: Pourquoi la série «Victoria» est-elle inspirante?

EMPOWERMENT RMC Story diffuse ce vendredi « Victoria », une série sur l’accession au pouvoir de la reine Victoria, un drame en costume qui a eu la lourde mission de reprendre la case de Downton Abbey sur la chaîne britannique ITW…

Anne Demoulin

— 

La reine Victoria, campée par Jenna Coleman, a été couronnée à l'âge de 18 ans.
La reine Victoria, campée par Jenna Coleman, a été couronnée à l'âge de 18 ans. — MAMMOTH SCREEN FOR ITV VICTORIA COMFORT AND JOY
  • Victoria se concentre sur les jeunes années de la vie de la reine Victoria.
  • La série débute au moment où elle succède à son oncle William IV sur le trône du Royaume-Uni de Grande-Bretagne à l’âge de 18 ans en juin 1837.
  • « Elle était la femme la plus puissante au monde à seulement 18 ans », commente Daisy Goodwin, la créatrice du show, dont la saison 3 est actuellement diffusée outre-Manche.

Un drame en costume comme les Britanniques en ont le secret. RMC Story diffuse ce vendredi Victoria, la série qui a succédé avec un certain succès outre-Manche au chef-d’œuvre du genre, Downton Abbey sur ITW. Pourquoi cette série est-elle particulièrement inspirante en cette journée des droits des femmes ?

Victoria a été créée par l’écrivain et productrice Daisy Goodwin. « Je m’intéresse à la reine Victoria depuis que je suis étudiante. J’ai fait mes études en histoire et j’étais fascinée par ses journaux intimes. J’ai écrit un roman historique où je parlais de l’impératrice d’Autriche, Sissi. Victoria faisait partie des personnages et j’ai senti sa voix très clairement dans ma tête. Alors, j’ai écrit un roman, et puis un scénario », raconte la showrunneuse, que 20 Minutes a rencontré au Festival de la Rochelle en 2017.

Une série sur une femme de pouvoir

La série se concentre sur les jeunes années de la vie de la reine Victoria et débute au moment où elle succède à son oncle William IV sur le trône du Royaume-Uni de Grande-Bretagne à l’âge de 18 ans en juin 1837. « Elle était la femme la plus puissante au monde à seulement 18 ans. Même maintenant, ce serait très inhabituel de voir une jeune femme si jeune avec autant de pouvoir », commente Daisy Goodwin.

L’histoire fait penser à The Crown sur Netflix. « Victoria a servi de prototype à la reine Elizabeth II, elle a été la première reine britannique à se marier et à avoir des enfants. Elle avait plus d’influence et de pouvoir que la reine Elizabeth II ».

Victoria raconte comment cette jeune femme va s’affirmer, en prenant ses distances avec sa mère, la duchesse de Kent, et sir John Conroy, son tuteur, et à une noblesse anglaise vieillissante et machiste qui guette le moindre faux pas. « Elle fait carrière sous le regard du public. Elle a des opinions bien arrêtées, qu’elle n’hésite pas à exprimer. Elle a fait des erreurs en public parce qu’elle était autoritaire et spontanée », analyse la scénariste.

Une série sur une femme forte

Victoria interroge la place des femmes dans le monde. « Victoria est moderne parce qu’elle est une femme aux commandes. Elle est intéressante aussi parce que c’est une femme qui n’a pas peur d’être une femme. Elle n’est pas une femme qui fait semblant d’être un homme », souligne Daisy Goodwin.

Dans la sphère privée, on suit ces amours avec le prince Albert. « C’était une femme passionnée qui ne cache pas ce qu’elle ressent. Elle est attirée par Albert et lui fait sa demande. Elle ne fait pas partie des femmes qui attendent mais de celles qui prennent les rênes. La seule chose qu’elle n’avait pas, c’est la contraception, elle aurait sans doute eu alors moins d’enfants », raconte la showrunneuse. Bref, Victoria est une femme forte qui a surmonté bien des épreuves au cours des soixante-trois années de son règne : « Elle a grandi sans son père, a perdu plusieurs enfants, son époux à l’âge de 42 ans », résume la scénariste.

Victoria est portée par l’interprétation de Jenna Coleman, Clara « Oswin » Oswald dans la série de science-fiction britannique Doctor Who. « C’est une merveilleuse actrice. Elle est lncroyable en tant qu’actrice, elle peut être drôle, sévère, passionnée ou faire croire qu’elle est très jeune… », félicite Daisy Goodwin.