VIDEO. «The Walking Dead» saison 9 : «La série n’est plus la même sans Andrew Lincoln»

INTERVIEW « The Walking Dead » revient pour la deuxième partie de la saison 9 lundi sur OCS, sans son héros et leader Rick Grimes, mais avec toujours le père Gabriel, pilier de la série depuis cinq saisons

Propos recueillis par Vincent Julé

— 

Seth Gilliam est le Père Gabriel depuis cinq saisons dans «The Walking Dead»
Seth Gilliam est le Père Gabriel depuis cinq saisons dans «The Walking Dead» — 2018 Amc Film Holdings Llc. All Rights Reserved.

Rick, Maggie et peut-être bientôt Michonne… The Walking Dead perd ses têtes d’affiche les unes après les autres, mais la série continue, elle vient d’être renouvelée pour une saison 10. La chaîne américaine AMC compte d’ailleurs encore capitaliser sur la marque, et même étendre son univers, avec déjà Fear the Walking Dead, mais aussi la trilogie de (télé)films pour Rick et un projet de spin-off sur Maggie.

Avec ses départs répétitifs ou l'abus de morts atroces, mais aussi la montée des critiques et la baisse des audiences, la série-mère fait face à un défi de taille pour l’avenir. Daryl, Carol, Negan, Judy… qui pour guider les survivants et sauver The Walking Dead ? A l’occasion de la reprise de la saison 9 lundi soir sur OCS Choc, 20 Minutes a rencontré l’acteur Seth Gilliam, interprète du père Gabriel Stokes, témoin privilégié, et peut-être futur leader.

Avant de rejoindre la série, la regardiez-vous, ou lisiez-vous le comics ?

Ni l’un, ni l’autre. Je ne suis pas un fan d’horreur, je suis plus du genre science-fiction, le space opera, le voyage dans le temps, etc. Après avoir auditionné pour le rôle du père Gabriel, je me suis dit que j’allais regarder un peu la série pour capter le ton, l’esprit. Et j’ai binge-watché les quatre premières saisons en une journée. [rires]

Etait-ce difficile d’arriver en milieu de saison 5, alors que la série était déjà bien installée ?

C’était comme sauter dans un train en marche. Tu dois t’accrocher pour ne pas te laisser dépasser et trouver ta place. J’ai choisi de la jouer simple, en retenue, et d’accompagner les grands moments de la série. Si tu penses trop aux implications, tu peux faire des erreurs. Mon personnage est un peu différent des autres survivants, il a été seul pendant longtemps et doit maintenant vivre en communauté.

Alors, vous savez ce que j’ai fait lorsque j’ai eu le rôle ? Tout le monde vivait à Atlanta, et j’ai décidé de vivre à Peachtree City, à une demi-heure plus au sud. Je me suis isolé moi-même du reste du cast. Ils pouvaient m’inviter aux soirées, à dîner, je n’y allais pas. (rires) Moins ils en savaient sur moi, mieux c’était pour mon personnage, pour nos scènes ensemble et pour la série. J’ai tenu ainsi les premières années, jusqu’à ce que Père Gabriel soit accepté par tous.

Dans « The Waking Dead », l’ennemi est zombie, humain, mais pour le père Gabriel, il est aussi intérieur, c’est sa foi.

Une apocalypse zombie pour un prêtre, c’est quelque chose ! (rires) Il en faut de la foi. C’est ce que j’ai préféré dans le personnage, voir comment un homme de foi peut réagir dans un tel monde. C’est passionnant à jouer, trouver cette force intérieure, ce calme apparent.

Après une quasi-décennie, la série fait face à une montée des critiques et une baisse des audiences...

Je suis reconnaissant pour quiconque regarde la série, mais je n’ai pas le nez sur les chiffres chaque semaine. Je crois qu’ils sont toujours bons, on parle de plusieurs millions de spectateurs à travers le monde. Moi, ça me va, je ne suis pas à un ou deux millions près. (rires) Quant aux critiques, surtout sur « qui est le prochain à mourir ? », c’est dans l’ADN du show et c’est pourquoi il s’appelle The Walking Dead et non « The Walking gens-qui-sont-blessés-mais-survivent-à-la-fin » ! Il faut des morts. Enfin des morts fictionnelles. Je n’ai donc pas peur pour le père Gabriel, je veux juste que sa mort serve l’histoire et ait un impact sur les spectateurs. Et non que ce soit juste pour choquer et parce qu’il n’y a pas eu de mort dans la série depuis longtemps.

ATTENTION SPOILERS COMICS - ATTENTION SPOILERS COMICS

Vous ne lisez pas le comics, donc vous ne savez peut-être pas que…

Des gamins m’ont déjà spoilé ! Je sais que le père Gabriel meurt. Avec l’arrivée des Chuchoteurs cette saison, je suis en danger, c’est vrai. Mais le comics et la série sont aussi deux entités distinctes, donc je croise les doigts.

Comment avez-vous vécu le départ d’Andrew Lincoln et donc de Rick Grimes ?

Nous avons commencé la deuxième moitié de la saison 9, et la série n’est bien sûr plus la même sans lui. Il avait une présence importante à l’écran et sur le plateau, il était notre leader, mais je pense que d’autres avaient déjà commencé à reprendre son flambeau, à remplir le vide qu’il laisserait. Andy nous manque tous, mais son départ laisse aussi plus de place et de temps aux autres personnages, c’est excitant.