VIDEO. Il n'y a pas que les séries US dans la vie... Voici les dix séries européennes les plus attendues

SELECTION Dans la pléthore de nouvelles séries qui vont apparaître sur les écrans en 2019, voici dix nouveautés européennes qui n’ont pas à rougir devant les productions américaines…

Anne Demoulin

— 

Asa Butterfield et Gillian Anderson sont les vedettes de «Sex Education».
Asa Butterfield et Gillian Anderson sont les vedettes de «Sex Education». — Sam Taylor/Netflix

Ode à la joie ! Qui aurait imaginé il y a encore un an, qu’une petite série espagnole, La Casa de Papel, puisse devenir l’un des programmes les plus attendus sur la plateforme Netflix en 2019 ? La série européenne s’est imposée en 2018 avec de nombreuses propositions originales, fortes et osées. Des séries britanniques, of course, comme The End of the ____ing World, Bodyguard ou A Very English Scandal, mais aussi des superproductions allemandes comme Babylon Berlin, des drames familiaux danois tels que  Au Nom du père, des adaptations italiennes comme L’Amie Prodigieuse, des polars belges comme The Day et des séries médicales françaises (Hippocrate et HP). L’année 2019 apportera aussi son lot de projets ambitieux et éclectiques, voici dix nouveautés made in Europe qu’on a hâte de découvrir !

« Vernon Subutex », en février sur Canal +

La narration sérielle rendra-t-elle justice à l’œuvre kaléidoscopique de Virginie Despentes ? Dans la longue liste des adaptations de best-sellers sur le petit écran attendues en 2019, on hâte de découvrir en février sur Canal + la série française Vernon Subutex de Cathy Verney (Fais pas ci, fait pas ça, Hard) et Benjamin Dupas (Dix pour cent, Un Village français). Pour ceux qui n’auraient pas lu les romans, il s’agit d’une cartographie de la société française contemporaine au travers la descente aux enfers d’un disquaire, Vernon Subutex, campé par Romain Duris

« Il Miracolo », en avant-première sur arte.tv, avant sa diffusion sur Arte le 10 janvier

Il Miracolo s’interroge sur comment un phénomène inexpliqué peut bouleverser la vie d’un individu, qu’il soit croyant ou non. Imaginée, écrite et réalisée par le romancier italien Niccolò Ammaniti, cette coproduction européenne multi-récompensée à Séries Mania s’ouvre par la découverte d’une madone en plastique pleurant des larmes de sang dans le repaire d’un chef de mafia calabraise à Rome. La mystérieuse statuette va bouleverser tous les protagonistes impliqués, de la vie du premier ministre italien à celle d'une scientifique en passant par celle d'un prêtre dépravé. Une intrigue puissante autour d’un mystère troublant.

« Philharmonia », le 23 janvier sur France 2

Une série française maestro qui débarque le 23 janvier sur France 2 ! Le thriller psychologique en six épisodes Philharmonia suit la cheffe d’orchestre prodige Hélène Barizet, qui, après avoir ébloui New York, est parachutée, contre l’avis des musiciens, à la tête du Philharmonia, orchestre national dans la tourmente depuis la mort brutale de son chef. Bousculant les habitudes, Hélène se heurte à l’hostilité, aux coups bas et aux trahisons. Un soap en mode majeur qui a reçu une standing-ovation au Festival de la Fiction TV de La Rochelle, évoquant tout à la fois Whiplash de Damien Chazelle ou encore Mozart in the Jungle. Bref, une partition percutante écrite par Marine Gacem, la créatrice de la série, menée à la baguette par Louis Choquette et interprété tambour battant par la magnétique Marie-Sophie Ferdane, entourée d’un casting chorale au diapason !

« Sex education », le 11 janvier sur Netflix

Dans Sex Education, comédie dramatique britannique, Gillian Anderson campe Jean Thompson, une sexologue très réputée et sans tabou, mère célibataire et un peu trop intrusive d’un adolescent, Otis (Asa Butterfield, vu dans Hugo Cabret), un puceau traumatisé par cet environnement familial un peu trop libéré… En débarquant au lycée, il se laisse convaincre par Maeve, la fille aux cheveux rose pour qui il en pince, d’ouvrir un cabinet de sexothérapie clandestin… En route pour une plongée dans la vie sexuelle et intime des ados.

« Osmosis », prochainement sur Netflix

Le remake d’une web-série d’Arte Creative bientôt sur Netflix, et en avant-première à Séries Mania. La série française Osmosis se déroule dans un futur proche où une application permet de trouver l’âme sœur en sondant le cerveau de l’utilisateur. Mais laisser un algorithme accéder aux moindres recoins de votre esprit et vouloir décoder le grand amour est risqué… Une série d’anticipation signée par Audrey Fouché (Les Revenants, Borgia), incarnée par Hugo Becker (Baron Noir) et Agathe Bonitzer (La Belle et la belle) et réalisée notamment par Thomas Vincent (Borgia, Versailles).

« The Pier », prochainement sur une chaîne du groupe TF1

Un thriller espagnol, créé par le duo de choc à l’origine de La Casa de Papel formé par le créateur Álex Pina et la productrice et scénariste Esther Martínez Lobato. La série en huit épisodes The Pier (El Embarcadero en version originale) suit Alexandra (Verónica Sánchez), une architecte renommée, qui découvre, à la suite du suicide de son époux, Oscar (Álvaro Morte, Le Professeur dans La Casa de Papel), qu’il menait une double vie. Pour comprendre qui était vraiment son mari, elle décide de mener l’enquête et de se rapprocher de Veronica (Irene Arcos), la seconde femme d’Oscar, en lui dissimulant son identité

« The Wave », prochainement sur Netflix

Après Dark et Le Parfum, The Wave est la troisième série allemande produite par Netflix, une adaptation du film sorti en 2008 et réalisé par Dennis Gansel La vague (Die Welle, en version originale). Ce long-métrage racontait comment un prof de lycée, face à la conviction de ses élèves qu’un régime autocratique ne pourrait plus voir le jour en Allemagne, mettait en place une expérience glaçante… Une histoire inspirée d’une vraie étude expérimentale qui s’est déroulée en Californie en 1967, avec des élèves de première de l’école Cubberley à Palo Alto (Californie), et baptisée « La Troisième Vague ». Comme le film, la série sera une sorte jeu de rôle grandeur nature, qui mettra en scène « une communauté qui se transforme en un phénomène de masse ». Une vague, bientôt incontrôlable.

« Trust Me », le 31 janvier sur Arte

Avant d’incarner le 13e docteur de Doctor Who, Jodie Whittaker a campé Cath, une infirmière idéaliste et appliquée, tout à la fois, imposteur et lanceuse d’alerte. Tout commence lorsque Cath perd son emploi pour avoir dénoncé les mauvaises conditions de soins de ses patients. Afin de subvenir aux besoins de sa fille, elle usurpe l’identité d’une amie médecin et démarre une nouvelle vie à Edimbourg. Comme Hippocrate en France, cette série de la BBC est écrite par un vrai médecin, Dan Sefton, et évoque la crise de la santé publique, National Health Service (NHS), en Grande Bretagne.

« Catherine The Great », prochainement sur Sky Atlantic

Après Elizabeth II dans le long-métrage The Queen, Catherine II dans la minisérie en quatre épisodes, Catherine The Great. Helen Mirren va camper l’impératrice de Russie, surnommée la Grande Catherine. Dans un « period drama » pour la chaîne britannique Sky Atlantic, coproduit par HBO, l’impératrice russe est décrite comme une femme du XVIIIe siècle « forte d’esprit, indépendante, brillamment intelligente et libérée sexuellement ».

« Eden », prochainement sur Arte

La crise des migrants en Europe en six épisodes. La série franco-allemande Eden, réalisée par Dominik Moll, met en scène une cinquantaine de réfugiés débarquant d’un canot sur une plage grecque. Ces expatriés vont bouleverser le destin d’une galerie de personnages, Hélène (campée par Sylvie Testud), business-woman spécialisée dans la gestion privée de camps de réfugiés, Amare, un adolescent nigérian qui s’échappe d’un camp grec dans l’espoir de rejoindre la Grande-Bretagne, un couple allemand qui décide d’accueillir un jeune réfugié syrien ou encore un agent de sécurité grec rongé par la culpabilité.