L’année culture, vue par nos stagiaires de 3e : Le «suspense» de «La Casa de Papel»

BEST-OF 1018 De #MeToo à «La Casa de Papel» en passant par la collapsologie, l’année culture revue et commentée par nos stagiaires de 3e…

Elise Duchêne, sous la direction d'Anne Demoulin

— 

La deuxième partie de «La casa de papel» sera diffusée à partir du 6 avril.
La deuxième partie de «La casa de papel» sera diffusée à partir du 6 avril. — Atresmedia
  • 20 Minutes a accueilli quelques stagiaires de 3e la semaine avant les vacances de Noël.
  • Ils ont sélectionné des événements culturels marquants de l’année 2018.
  • Le long-métrage Black Panther, la série La Casa de Papel, Z Event, la multiplication des héroïnes sorcières  dans les séries, l’album de Bigflo et Oli, le débat autour de #MeToo et la théorie de la collapsologie ont reçu la faveur de ces jeunes.
  • L’album posthume de Johnny Hallyday ou encore la querelle entre Booba et Kaaris, non.
  • Chaque stagiaire a ensuite recueilli l’avis de ses camarades sur le sujet dont il était responsable…

Une série qui a fait vibrer les abonnés Netflix toute l’année 2018. Discrètement mise en ligne le 20 décembre 2017 sur la plateforme de streaming, la série espagnole La Casa de Papel iinitialement diffusée sur la chaîne Antena 3 du 2 mai 2017 au 23 novembre 2017, est devenue la série non anglophone la plus vue sur Netflix dans le monde. Rien qu’en France, la série créée par  Álex Pina a été visionnée plus de 17 millions de fois en France entre le 1er janvier et le 20 mai ! Un phénomène qui n’a pas échappé à la jeune génération puisque tous les stagiaires en avaient entendu parler. La moitié d’entre eux avaient d’ailleurs dévoré la série espagnole à sa sortie. Pourquoi cette histoire de braquage en combinaison rouge avec des masques de Dali a tant plu aux adolescents ?

« La stratégie et l’intelligence du Professeur »

Ce qui nous a rendus accro à la série, ce sont les personnages. Les stagiaires filles se sont identifiées à Tokyo car elle tient le rôle principal et qu’avec son fort caractère, elle ne se laisse pas faire. Du côté des garçons, on hésite entre le Professeur, Rio et Denver. « La stratégie et l’intelligence du Professeur permettent au braquage d’avoir lieu », assure Gaspard. Hugo préfère le personnage de Rio : « Avec son calme, il ne paraît pas être un criminel » explique-t-il. « Denver est mon personnage préféré », indique Martin, « il est le seul à rester fidèle au plan durant la totalité du braquage ».

« "La Casa de Papel", une série envoûtante »

Selon Elia et Martin, c’est « le suspense » qui a tenu les jeunes en haleine. Mais aussi « la stratégie », pour Gaspard, « qui rend ce braquage si hors du commun ». La série fait l’unanimité chez les jeunes, tout comme la reprise de Bella Ciao, qui sert d’hymne emblématique à la série.

« C’est une série envoûtante et attirante, je pense que c’est cela qui a fait son succès », affirme Diane. « On voit la stratégie et les plans du braquage. C’est ce qui rend cette série originale », conclut Ghiles. Le meilleur atout de la série est le suspense insoutenable qui nous donne toujours envie de voir le prochain épisode. Les stagiaires attendent de pied ferme la saison 3, attendue sur Netflix en 2019 !