Cinq séries à mater pour se mettre dans l’esprit des fêtes

NOEL Voici cinq séries à regarder bien au chaud sous un plaid pendant que la neige tombe, pour se mettre dans l’esprit des fêtes…

Anne Demoulin

— 

Rachel Brosnahan campe Midge dans «The Marvelous Mrs. Maisel».
Rachel Brosnahan campe Midge dans «The Marvelous Mrs. Maisel». — Amazon Prime Video

Le sapin, le réveillon et la fiesta du 31, c’est bien ! Rien ne vaut quelques journées de farniente en famille devant la télé, non ? Voici cinq séries à regarder bien au chaud sous un plaid pendant que la neige tombe, pour se mettre dans l’esprit des fêtes.

The Marvelous Mrs. Maisel, Amazon Prime Video

Une comédie joyeuse, pétillante et survoltée. The Marvelous Mrs Maiselraconte l’émancipation d’une femme trompée et quittée par son mari dans le New York huppé des années 1950, qui s’essaye au stand-up. La première saison a déjà été auréolée de deux Golden Globes et cinq Emmy Awards, et la seconde est plus aboutie encore. Dans cette série créée par Amy Sherman-Palladino, déjà aux manettes de Gilmore Girls, les acteurs virevoltent comme dans une comédie musicale et débitent leurs dialogues comme dans une comédie loufoque. Une friandise douce-amère à croquer goulûment pendant les fêtes.

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, Netflix

Un conte magique aux accents burtoniens. Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire sont adaptées de la série de romans jeunesse à succès, écrite par Daniel Handler, alias Lemony Snicket. Violette, Klaus, et la petite Prunille Baudelaire se retrouvent orphelins. Ils sont confiés à un mystérieux oncle, le Comte Olaf, campé par Neil Patrick Harris, l’inénarrable Barney Stinson de How I Met Your Mother. Cet acteur raté, as des mauvais coups, veut en faire ses esclaves, jusqu’à ce que Violette, l’aînée, atteigne sa majorité. Il pourra alors récupérer leur immense héritage. C’est sans compter la malice de ses neveux et les fidèles amis des parents défunts qui veillent sur eux… Commence un désopilant et fantaisiste jeu du chat et de la souris !

Victoria, Altice Studio

Un drame en costume bon enfant ! Victoriaest la série qui a eu la lourde mission de reprendre la case de Downton Abbey sur la chaîne britannique ITW. Créé par la romancière Daisy Goodwin, le show suit l’accession au trône à l’âge de 18 ans de la reine Victoria, son apprentissage du pouvoir, et comment elle s’est imposée dans un monde essentiellement masculin. Jenna Coleman, la Clara Oswald de Doctor Who, incarne Sa Majesté tandis que Tom Hughes, repéré dans le long-métrage Cemetery Junction, campe le prince consort. Intrigues de palais, poids des conventions sociales, histoire d’amour… Victoria porte la culotte et apparaît comme une Sissi moderne !

Anne with an « E », Netflix

Une série familiale qui dégouline de fraîcheur, de candeur et d’amour. Anne with an « E », nouvelle adaptation du best-seller de Lucy Maud Montgomery, Anne… la maison aux pignons verts, paru en 1908, suit les aventures d’Anne Shirley, une orpheline qui atterrit par erreur chez les Cuthbert, Matthew et Marilla, un frère et une sœur célibataires qui attendaient un garçon. Pleine de vigueur, vive et sensible, douée d’une imagination débordante, Anne, campée par la lumineuse révélation Amybeth McNulty, va devoir s’adapter à sa nouvelle vie. Un pur régal pour les amateurs de bons sentiments, de mélo et des magnifiques décors champêtres de la Nouvelle-Ecosse au Canada.

Call the Midwife, Netflix

Une série culte outre-Manche, plus regardée que Downton Abbey ! Call the Midwife, série basée sur les mémoires de Jennifer Worth, raconte le quotidien de sages-femmes et religieuses du couvent Nonnatus House, dans l’Est londonien des années 1950. Call the Midwife décrit l’âpre réalité des parturientes à une époque où la médecine néonatale n’en est qu’à ses balbutiements et les bouleversements de la société anglaise au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Pas trop de pathos, une bonne dose de cocasserie et dans la version originale, la voix off de Vanessa Redgrave, pour vous raconter comment naissent les divins enfants.