VIDEO. «Legacies» est la série la plus attendue de l'année, et vous ne le savez pas (mais les ados si)

SERIE Spin-off d'une série à succès, jeunes dotés de super pouvoirs, triangles amoureux et créatures mystiques, «Legacies» coche toutes les cases pour être la nouvelle série préférée des ados...

Vincent Julé

— 

«Legacies», spin-off de spin-off, est l'une des séries 2018 les plus attendues par les ados
«Legacies», spin-off de spin-off, est l'une des séries 2018 les plus attendues par les ados — The CW

Le Bureau des légendes, House of Cards, Doctor Who, Daredevil, l'ultime saison de Game of Thrones, la première série live Star Wars… Voici quelques saisons et séries parmi les plus attendues du moment. Mais elles ne sont pas pour autant de LA série de la rentrée, la number one des attentes des téléspectateurs, selon Betaséries ou Allociné. Non, il s’agit de Legacies, diffusée à partir de jeudi sur la chaîne américaine The CW et pour l’instant inédite en France. Une série dérivée d’une série dérivée.

L’univers Vampire Diaries

Legacies est en effet le spin-off de The Originals, lui-même spin-off de The Vampires Diaries. Co-créée par le Kevin Williamson de Dawson et adaptée d’un best-seller de la littérature Young Adult, la série originale a fait les belles heures de la CW et le bonheur des fans en pleine folie Twilight. Malgré une baisse des audiences au fil de ses huit saisons, elle a gardé un noyau dur d’adeptes de vampires, loups-garous et autres sorcières.

Ils étaient tous au rendez-vous lorsque la chaîne décide de créer une série autour du méchant vampire Klaus et de sa famille. Et ce pendant pas moins de cinq saisons. La dernière introduit Hope, la fille ado de Klaus et Hayley, une hybride à la fois vampire, loup-garou et sorcière. Elle est la star de Legacies, où elle devient élève à la Salvatore School for the Young and Gifted, gérée par Alaric, bien connu des spectateurs de Vampire Diaries. D’autres personnages de Mystic Falls sont également attendus.

Le meilleur des mondes

Lorsque l’on évoque l’âge d’or des séries adolescentes, on pense souvent aux années 1990-2000 et des shows comme Dawson, Buffy, Roswell, Felicity ou Gilmore Girls, tous diffusés sur la chaîne américaine The WB. Or, The CW, née de la fusion avec UPN, a repris le flambeau d’un genre délaissé par les autres networks et chaînes câblées, mais en abandonnant le cadre du lycée au profit du fantastique (Vampire Diaries, Supernatural) ou du super-héros (Arrow, Flash).

Les récents succès de Riverdale, 13 Reasons Why et Elite sur Netflix prouvent pourtant qu’il y a un public pour les séries ados plus classiques, plus sombres aussi, avec plus de meurtres mystérieux que d’histoires d’amour. Legacies se situe à la croisée des genres, à même de séduire tous les fans, avec son école destinée aux jeunes dotés de pouvoirs magiques ou surnaturels. Oui, comme Harry Potter. Oui, comme X-Men aussi. Comme l’annonce l’affiche : « Heroes. Vilains. Whatever ». Des héros, des méchants, peu importe. Tant que ça marche.