«Grey’s Anatomy» peut-elle survivre au départ de Meredith? On a cherché la réponse chez «Dallas» et «Game of Thrones»

ANALYSE Alors que la saison 15 de « Grey’s Anatomy » débute ce jeudi sur ABC et qu’Ellen Pompeo a annoncé son possible départ en 2020, la série médicale peut-elle survivre sans elle ? Réponse avec d’autres exemples d'« Urgences » à « Vikings » en passant par « Game of Thrones »…

Anne Demoulin

— 

Ellen Pompeo et Caterina Scorsone dans la saison 15 de «Grey's Anatomy».
Ellen Pompeo et Caterina Scorsone dans la saison 15 de «Grey's Anatomy». — ABC/Rick Rowell
  • Ellen Pompeo a annoncé ce lundi qu’elle envisageait d’arrêter d’incarner le Docteur Meredith Grey en 2020. La série survivrait-elle à son départ ?
  • Certaines séries comme Mon Oncle Charlie ou Viking ont survécu au départ de leur personnage principal.
  • D’autres, comme Dallas, ne se sont jamais relevées du départ de leurs emblèmes.

Le départ d’Ellen Pompeo signera-t-il la fin de Grey’s Anatomy ? Alors que la saison 15 de la série médicale phare d’ABC débute ce jeudi aux Etats-Unis, la star du show, a annoncé dans Entertainment Weekly ce lundi qu’elle envisageait d’arrêter de jouer le Docteur Meredith Grey en 2020, soit à l’issue de la saison 16. La série pourra-t-elle continuer sans son héroïne principale, qui donne son titre au show ? Si certaines séries ont survécu au départ de leur personnage principal, d’autres ne se sont jamais relevées du départ de leurs emblèmes. Analyse.

« Mon Oncle Charlie » a survécu au départ de Charlie

Mon Oncle Charlie a surmonté le débarquement de Charlie Sheen, qui incarné Charlie Harper, le personnage principal du show, qui comme Meredith Grey dans Grey’s Anatomy, donnait son nom à la série. L’idée de génie pour sauver le show ? Miser sur une star. Alors que le succès de la sitcom reposait depuis 8 saisons sur Charlie Sheen, Ashton Kutcher reprend les rênes en campant Walden Schmidt, un jeune milliardaire qui a fait fortune en vendant un logiciel à Microsoft. Après qu’Alan, le frère de Charlie, l’a empêché de se suicider, il rachète la maison de Charlie et propose à Alan de rester habiter avec lui. La sitcom continuera jusqu’en saison 12, même après le départ d’Angus T. Jones, qui jouait Jake, le neveu de Charlie. Une série peut donc continuer même sans le personnage qui a donné son nom au titre de la série.

« Spin City » a surmonté le départ de Mike

En 1996, Michael J. Fox, le héros de la saga Retour vers le futur, incarne Michael « Mike » Patrick Flaherty, le bras droit et chef du cabinet du maire de New York, Randall Winston dans Spin City. La star de la série, atteint de la maladie de Parkinson, part à la fin de la saison 4, son personnage part faire carrière à Washington. Une autre star du grand écran, Charlie Sheen, le remplace et devient son successeur, Charlie Crawford. La sitcom politique d’ABC continue jusqu’à la saison 6. Une série peut donc continuer sans la star du show, à condition d’être remplacée par une autre star.

« Homeland » s’est réinventé à la mort de Nicholas Brody

A l’origine, le héros de la série Homeland était Nicholas Brody, joué par Damian Lewis, un marine américain qui revient aux Etats-Unis après huit années de détention dans les geôles d’Al-Qaïda. Nicholas Brody était soupçonné de terrorisme par l’agent de la CIA, Carrie Mathison, campé par Claire Danes. Après trois saisons de traque et de romance, Nicholas Brody est pendu en place publique par les autorités iraniennes pour avoir comploté avec la CIA contre la sécurité du pays. Comme Meredith Grey, Nicholas Brody n’était pas un personnage très aimé par les fans du show. Qu’on l’apprécie ou non, Nicholas Brody était cependant plus important que Carrie Mathison et à l’aune de la saison 4, il était difficile d’envisager Homeland sans lui. Et pourtant, la série a su se renouveler en se concentrant sur Carrie Mathison et entame sa 8e et ultime saison, même si, pour certains, la série n’a jamais retrouvé la qualité des premières saisons… Une série peut faire une sorte de reboot après le départ de son personnage principal.

« Charmed » a prospéré à la mort de Prue

L’histoire de Charmed repose sur un trio, celui de Prue, Piper et Phoebe, respectivement incarnées par Shannen Doherty, Holly Marie Combs et Alyssa Milano. Au lancement de la série en 1998, Prue est le personnage principal de la série. A l’époque, Shannen Doherty, auréolée du succès de Beverly Hills 90210 est la star du show. Pourtant, à la fin de la saison 3, Shannen Doherty est renvoyée et Prue, tuée. Alors que la magie et les pouvoirs des trois sœurs sorcières reposaient sur le pouvoir des trois, de nombreux fans se demandaient comment la série pouvait continuer sans la troisième sœur. Charmed a continué avec l’arrivée de Rose McGowan dans le rôle de la demi-sœur Paige Matthews. La sexy Alyssa Milano s’est imposée comme le personnage principal et la série a prospéré durant cinq saisons. Une série peut continuer sans son personnage principal en trouvant un nouvel équilibre.

« Vikings » a survécu à la mort de Ragnar Lodbrok

Ragnar Lothbrok, interprété par Travis Fimmel, est le personnage principal des quatre premières saisons de Vikings. Le puissant guerrier Viking se fait tuer par le roi Aelle à la fin de l’épisode 15 de la saison 4, choquant les 7,8 millions de fans devant leur poste. La série continuera cependant sans lui au moins jusqu’à la saison 6, confirmée par History cet été. Michael Hirst avait déjà anticipé ce décès, en donnant de l’épaisseur aux autres personnages. Lagertha, campée par Katheryn Winnick, a presque volé la vedette à son ex-mari. Après la mort de Ragnar, ces fils prennent la relève. « Je n’ai jamais pensé que c’était la série de Ragnar. C’est celle de Ragnar et de ses fils », assure Michael Hirst dans le magazine américain TV Guide. Et d’ajouter : « Et puis Ragnar ne meurt jamais parce qu’il vit toujours à travers ses fils. » Du grand art !

« Game of Thrones » a prospéré après la mort de Ned Stark

Michael Hirst empreinte sa recette à Game of Thrones. Ned Stark est le personnage principal de la première saison de la série phare de HBO. Les téléspectateurs ont été très choqués de le voir mourir avant la fin de la saison 1. Le show suivra les aventures des enfants Stark jusqu’à l’ultime saison 8, à découvrir en 2019 en France sur OCS. La mort des personnages est même devenue la marque de fabrique de la série phénomène.

« Dallas » n’a pas supporté le décès de Bobby

Comme Vikings et Game of Thrones, Dallas a facilement supporté la perte de son patriarche, Jock Ewing, en saison 3 à la suite du décès de Jim Davis survenu en 1981. L’intrigue du show s’est concentrée sur la rivalité entre ses fils, Bobby Ewing, joué par Patrick Duffy et son frère, JR Ewing, campé par Larry Hagman. Patrick Duffy a décidé de quitter Dallas au terme de la saison 8 et les auteurs de Dallas ont tué son personnage. Les audiences ont sévèrement chuté. Patrick Duffy est revenu en saison 10. La résurrection inopinée de Bobby (en fait, c’était juste un rêve) reste la plus grossière des ficelles de l’histoire des séries.

« Urgence » a survécu au départ de presque tout son casting de départ

La série médicale Urgence a survécu aux départs successifs de ses acteurs historiques, Sherry Stringfield (Dr Susan Lewis) en saison 3, George Clooney (Dr Doug Ross) en saison 5, Julianna Margulies (Carol Hathaway) en saison 6, Eriq La Salle (Dr Peter Benton) et Dr Mark Greene (Anthony Edwards) en saison 8. Sherry Stringfield fait son retour de la saison 8 à la 11. Noah While, alias Dr John Carter, quitte le show en saison 11. Le départ de trop ? Si certains membres du cast original apparaissent dans certains épisodes des saisons 12 à 15, la série perd des millions de téléspectateurs. NBC met fin aux tourments des médecins et infirmiers du Cook County Hospital de Chicago après 15 saisons et quelque 331 épisodes.

« Grey’s Anatomy » s’arrêtera avec le départ de Meredith

Grey’s Anatomy a fait aussi bien qu’Urgences et entame sa 15e saison. A l’ère de la Peak TV, qu’une série ait une telle longévité est un exploit ! Ellen Pompeo en a conscience. « J’ai l’impression que nous avons raconté la majorité des histoires que nous pouvions raconter. J’étais très enthousiaste à l’idée de travailler à nouveau avec Krista Vernoff (productrice exécutive) car nous avons commencé la série ensemble, donc conclure la série ensemble semble approprié », a-t-elle confié à Entertainment Weekly.

Comme Urgences, Grey’s Anatomy est une série chorale, qui s’appuie sur une équipe de médecins. Comme Urgences, la série a surmonté de nombreux départs dont entre autres celui de T.R. Knight (Dr George O’Malley), Dr Isobel « Izzie » Stevens (Katherine Heigl), Sandra Oh (Dr Cristina Yang), Dr Lexie Grey (Chyler Leigh) ou encore Eric Dane (Dr Mark Sloan). Shonda Rhimes s’est même payé le luxe de virer Derek Shepherd, alias Docteur Mamour, qui meurt à la fin de la saison 11.

Mais les fans de la série n’ont pas digéré les départs de deux stars de la série, Sarah Drew (April) et Jessica Capshaw (Arizona). De plus, « certaines directions scénaristiques ne plaisent pas aux fans comme le couple Maggie/Jackson », rappelle Valérie du groupe Facebook 20 Minutes Séries, avertissant même « la saison 15, ce sera, ça passe ou ça casse ! ».

Le pacte

Il semble que Grey’s Anatomy peine à trouver un nouveau souffle. Comme dans les dernières saisons d’Urgences, la série médicale d’ABC mise sur le retour d’anciens personnages. Le Dr Teddy Altman (Kim Raver), des saisons 6 à 8, est le premier personnage à réapparaître, d’abord en récurrente en saison 14 et en régulière en saison 15.

« Ellen et moi avons un pacte selon lequel je vais faire la série aussi longtemps qu’elle », a expliqué Shonda Rhimes à E ! News à l’occasion de la fête du 300e épisode de la série. Logiquement donc, Grey’s Anatomy, qui a commencé par l’entrée en internat de Meredith Grey devrait se terminer avec le départ de l’héroïne. Comme Urgences avec le Dr John Carter.