VIDEO. «Grey's Anatomy - Station 19» sur TF1: Quelles sont les séries dérivées les plus improbables de la télé?

SPIN-OFF La deuxième série dérivée de «Grey's Anatomy» commence mardi soir sur TF1...

Vincent Julé

— 

«Mork & Mindy», Vinnie & Bobby», «Mitch Buchannon»... Trois séries dérivées et improbables
«Mork & Mindy», Vinnie & Bobby», «Mitch Buchannon»... Trois séries dérivées et improbables — CBS / The Baywatch Company / Fox Broadcasting

TF1 propose mardi soir à 22h45 la nouveauté Station 19, une série dérivée de Grey's Anatomy. Ce n’est pas la première fois, le show médical de Shonda Rymes a déjà eu les honneurs du spin-off avec Private Practice il y a dix ans. La télévision a toujours décliné ses succès, à l’instar des franchises Les Experts, NCIS, Stargate, Doctor Who ou… Hélène et les garçons !  Guillermo Del Toro a encore récemment expliqué ​ pourquoi il préférait Better Call Saul à sa grande sœur Breaking Bad. Mais certains spin-offs n’auraient peut-être pas dû voir le jour, on vous explique pourquoi.

Mitch Buchannon, dérivée d’Alerte à Malibu

Série cuculte des années 1990, Alerte à Malibua terminé sa diffusion, et ses deux dernières saisons, sous le titre Alerte à Hawaï. Mais entre-temps, elle a aussi eu son spin-off, Mitch Buchannon, un titre trompeur. En effet, le personnage de sauveteur de David Hassellhof n’est pas à proprement le héros de la série, il ne fait que donner un coup de main à son pote Garner Ellerbee, ex shérif de Malibu devenu détective privée. C’est pourquoi la série est aussi connue en tant qu’Un privé à Malibu et Malibu Club.

Mais les audiences sont mauvaises, et la série évolue en saison 2 pour devenir un sous X-Files, avec monstres marins, possession démoniaque, extraterrestres, voyage dans le temps, maison hantée… Le grand n’importe quoi, et l’annulation directe.

Madame Columbo, dérivée de… Columbo ?

« Comme disait ma femme… » Personnage à part entière de la série, Madame Columbo n’est jamais apparue à l’écran, et c’est tant mieux. Puis, elle a eu sa propre série. Après sept saisons de Columbo, Peter Falk décide de raccrocher son imper' en 1978. Mais la chaîne NBC ne l’entend pas de cette oreille et lance Madame Columbo, qui suit les enquêtes de sa femme, également journaliste. On y découvre pour l’occasion son prénom, Kate, comme son interprète Kate Mulgrew. Sauf que personne, ni Peter Falk, ni le public, n’aime la série, et les producteurs tentent de sauver les meubles en effaçant toute référence à Columbo, avec un divorce hors champ et un changement de titre, Mrs. Columbo devenant Kate Loves A Mystery dans sa deuxième et dernière saison.

C’est cool, dérivée de Seconde B

Si TF1 avait  AB Production, France 2 avait Seconde B. Toute une génération de téléspectateurs s’est passionnée pour le quotidien de Nadia, Mickaël, Pauline, Kader et Jimmy au lycée Arthur Rimbaud. Mais après deux ans et une centaine d’épisodes, les auteurs ont eu peur de tomber dans l’ «auto-clonage», et ont préféré aller de l’avant, quitter le cocon douillet du lycée pour se projeter dans la vie et dans Les années Décibel, devenue C’est cool lors de sa diffusion à l’antenne en mars 1996. On y retrouve les acteurs Igor Butler et Pascal Jaubert mais dans des rôles différents, faisant de la série moins un vrai spin-off qu’une suite spirituelle.

Mork & Mindy, dérivée de Happy Days

Pour se rendre compte du succès et de l’importance d’une série, il suffit parfois de compter son nombre de saisons et de spin-offs. Et Happy Days se pose là, avec onze saisons et… sept séries dérivées : Laverne and Shirley, Blanky’s Beauties, Out of the Blue, Joannie Loves Chachi, deux dessins animés et surtout Mork and Mindy. Mork est un extraterrestre de la planète Ork, dont le passage sur terre et dans un épisode de Happy Days seront très remarqué, au point que la chaîne ABC lui crée sa série en 1978. Mais surtout, Mork est interprété par Robin Williams, génial dans un rôle à sa démesure.

Mariés, deux enfants et deux spin-off

Une série dérivée avec Matt LeBlanc en tête d’affiche ? Non, il ne s’agit pas de Joey, spin-off malheureux de Friends, mais de Top of the head, dérivée de Mariés, deux enfants, où l’acteur reprenait son rôle de Vinnie le temps d’une petite saison de sept épisodes. Mais la Fox semble croire très fort en son potentiel, puisque l’année suivante, en 1992, il est de retour dans Vinnie & Bobby, spin-off de spin-off annulé également au bout de quelques épisodes. Impossible alors de ne pas penser à Episodes, la série meta et coulisses où Matt LeBlanc joue son propre rôle.