VIDEO. «Groom» et «Les Emmerdeurs»... A quoi ressemblent les deux premières séries françaises de YouTube Premium?

PREMIUM Studio Bagel et Golden Moustache lancent ce mercredi leurs séries dans le cadre de l'abonnement YouTube Premium à 11,99 euros par mois...

Anne Demoulin

— 

Deux comédies françaises sont lancées sur YouTube Premium, «Groom» (Studio Bagel) et «Les Emmerdeurs» (Golden Moustache).
Deux comédies françaises sont lancées sur YouTube Premium, «Groom» (Studio Bagel) et «Les Emmerdeurs» (Golden Moustache). — YOUTUBE

Après avoir lancé en juin 2018, YouTube Premium, une offre payante (11,99 euros par mois) qui permet aux utilisateurs d’accéder à tous les contenus sur YouTube sans publicité, en arrière-plan, et hors connexion, mais aussi à des séries et films exclusifs regroupés sous l’appellation YouTube Originals, la plateforme a dévoilé ce mercredi les deux premières séries YouTube Originals produites en France, Groom et Les emmerdeurs. Aux manettes de ses deux séries, Studio Bagel et Golden Moustache, les deux studios de créations les plus connus de l’Internet français

La drôle de vie de « Groom » dans un grand hôtel foutraque

Groom, produite par Studio Bagel, est une sitcom de 10 épisodes de 22 minutes, adaptation d’une série de sketchs diffusés en 2013 sur la chaîne de Jérôme Niel La ferme Jérôme et dans Le Grand Journal sur Canal +. Cette sitcom écrite par Florent Bernard et Adrien Ménielle suit William (Jérôme Niel), le fils paresseux, arrogant et trop gâté, du richissime propriétaire d’une chaîne d’hôtel internationale. « C’est un enfoiré qui au fil du temps va devenir moins égoïste », résume Jérôme Niel.

Après avoir blessé un soir de beuverie le groom de l’hôtel (Kyan Khojandi) après un pari stupide avec ses amis, son père (Nicolas Marié) lui coupe les vivres et lui lance un ultimatum : soit William remplace son groom, soit il le déshérite. William doit pour la première fois de sa vie se prendre en main au risque de perdre pour toujours la vie luxueuse qu’il a toujours connue.

La série a été tournée au Grand Hôtel de Cabourg, alors qu’il était ouvert. « C’était un enfer d’organisation, mais qui, au final, s’est très bien passé. Les employés de l’hôtel étaient plutôt tristes de nous voir partir », souligne le réalisateur Théo Bonnet. « A la fin du tournage, employés de l’hôtel faisaient parti intégrante de l’équipe », se réjouit le showrunner Axel Maliverney. « Les clients de l’hôtel nous confondaient parfois avec le personnel », s’amuse l’actrice Marie Lanchas, qui joue la femme de chambre.

Dans l’équipe de ce grand hôtel, William va croiser des personnages tous plus déjantés les uns que les autres, comme la fantaisiste directrice (Julie Ferrier), le réceptionniste « chien fou » (Vincent Tirel) ou « l’autoritaire et condescendant » concierge (Adrien Ménielle). « J’ai beaucoup creusé sur les différents postes dans un hôtel et quelles pouvaient être les différentes interactions entre les personnages », explique Axel Maliverney.

Au fil des épisodes défileront de prestigieux clients comme Marc Lavoine, Natoo ou Marthe Villalonga. Les habitués des productions Bagel retrouveront le ton de leur chaîne YouTube dans un format long qui veut s’inscrire dans la veine de H ou de Brooklyn Nine-Nine outre-Atlantique.

Les super-résistants des « Emmerdeurs »

Les Emmerdeurs, la série en 10 épisodes produite par Golden Moustache, est une comédie d’aventure fantastique qui se déroule pendant la Seconde guerre mondiale. « L’idée de départ était de parler d’une bande de gens jeunes dans un contexte dramatique », explique le producteur Adrien Labastire. « On voulait aussi des jeunes avec des superpouvoirs, en termes d’antagonistes, les nazis, c’était les meilleurs méchants possible », poursuit-il.

La série suit donc quatre jeunes, qui boivent sans le savoir un sérum qui leur confère des superpouvoirs. Albert, un héros en lutte contre l’occupant, va les enrôler dans la Résistance pour les protéger… Seulement, eux, la guerre, ils ne veulent pas s’en mêler ! Rebelles, irresponsables, casse-couilles et lâches, ces Emmerdeurs sont les pires résistants qu’on aurait pu imaginer !

Ils vont au cours de cette comédie loufoque, inspirée par la saga Indiana Jones et de la série britannique Misfits, apprendre à assumer les conséquences de leurs pouvoirs et de leurs actes et apprendre à faire équipe. « Ce n’est pas une comédie à la Kaamelott, ni une comédie potache, elle n’est pas déconnectée des enjeux, on croit dans les personnages, leurs émotions et les dangers qui les menacent. C’est à la fois drôle, émouvant et attachant, il y a un vrai souffle fort dans la série qui est porté par le cast », souligne le producteur.

Servi par un casting impeccable (Justine Le Pottier, Camille Claris, Grégoire Montana, Paul Scarfoglio et Sébastien Lalanne), la série a d’ores et déjà été sélectionnée au Festival de fiction de La Rochelle.