«Ad Vitam», «Philharmonia», «Hippocrate»… Cinq séries repérées au Festival de la Fiction TV de la Rochelle

SELECTION Alors que le Festival de la Fiction TV de La Rochelle ferme ses portes, «20 Minutes» vous livre sa moisson de séries françaises inédites qu’il ne faudra pas manquer lors de leur diffusion…

Anne Demoulin

— 

Yvan Attal incarne Darius dans la série «Ad Vitam», qui sera diffusée en novembre sur Arte.
Yvan Attal incarne Darius dans la série «Ad Vitam», qui sera diffusée en novembre sur Arte. — Ivan Mathie – Kelija

La 20e édition du Festival de la Fiction TV de la Rochelle a fermé ses portes ce dimanche. Les festivaliers ont pu découvrir en avant-première le meilleur de la fiction française, soit quelque 30 séries et téléfilms français inédits, dont la très attendue troisième saison du programme phare de France 2, Dix pour cent, ou encore les adaptations des Rivières pourpres (France 2) et de Papa ou maman (M6). Dans cette vaste sélection, 20 Minutes a repéré cinq séries françaises inédites qu’il ne faudra pas manquer lors de leur diffusion.

« Jeux d’influence » sur Arte

Un thriller glaçant qui résonne avec l’actualité. Dans la minisérie en six épisodes avec Alix Poisson et Laurent Stocker, Jeux d’influences, prix de la Meilleure minisérie au Festival de la Fiction TV de La Rochelle et attendue début 2019 sur Arte, Jean-Xavier de Lestrade (Oscar du meilleur documentaire en 2002 pour Un coupable idéal) nous immerge dans l’univers impitoyable et méconnu des lobbies de l’industrie agrochimique au travers les destins croisés du directeur marketing d’une grosse firme de l’agrochimie, d’un féroce consultant et de sa nouvelle recrue, une ancienne journaliste politique, à la solde de cette compagnie, d’un agriculteur victime d’un pesticide toxique, et d’un député et de son assistant parlementaire qui bataillent pour son interdiction. Une fiction politique salutaire en pleine polémique sur l’interdiction du glyphosate !

« Philharmonia » sur France 2

Une standing-ovation à La Rochelle pour une série maestro ! France 2 semble avoir trouvé l’accord parfait avec son thriller psychologique en six épisodes Philharmonia qui suit la cheffe d’orchestre prodige Hélène Barizet, qui, après avoir ébloui New York, est parachutée, contre l’avis des musiciens, à la tête du Philharmonia, orchestre national dans la tourmente depuis la mort brutale de son chef. Bousculant les habitudes, Hélène se heurte à l’hostilité, aux coups bas et aux trahisons. Un soap en mode majeur évoquant tout à la fois Whiplash de Damien Chazelle ou encore Mozart in the Jungle. Bref, une partition percutante écrite par Marine Gacem, la créatrice de la série, menée à la baguette par Louis Choquette et interprété tambour battant par la magnétique Marie-Sophie Ferdane, entourée d’un casting chorale au diapason !

« Ad Vitam » sur Arte

Une brillante minisérie mêlant anticipation et polar en six volets. Ad Vitam, sacrée meilleure série française à Séries Mania 2018 et présentée hors compétition à La Rochelle, attendue en novembre sur Arte, nous emmène dans un futur proche où l’humanité pense avoir vaincu la mort grâce à la Régénération, un moyen de rajeunir les cellules. Dans cette société obsédée par le jeunisme et l’immortalité, la résistance passe pour certains par le suicide. Le désabusé Darius (Yvan Attal), flic de 120 ans, est dépêché sur le terrain après une énième vague de suicide, qui a fait sept victimes, toutes mineures. Dérive sectaire ? Acte politique ? Le cri d’alarme d’une génération déshéritée ? Pour mener l’enquête, il s’adjoint les services de Christa (Garance Marillier, la révélation de Grave), jeune femme mutique et suicidaire. Pour eux commence un long voyage initiatique, signé Thomas Cailley, à qui l’on doit Les Combattants et produite par Lagardère Studios, déjà à l’œuvre pour l’ambitieuse Trepalium.

« A l’intérieur » sur France 2

Une nouvelle série policière en 6x52 minutes sur France 2, mais dans un univers inédit. Dans A l’intérieur, le meurtre violent d’Ana, jeune femme de 28 ans internée contre son gré et retrouvée le cœur arraché, sert de prétexte pour une immersion dans une clinique psychiatrique. Le commandant Elisabeth Favard (Béatrice Dalle) confie l’enquête, sa première en solo, à Angèle (Noemie Schmidt, repérée dans Versailles), jeune et brillante inspectrice de police. Mais comment démêler le vrai du faux lorsque tous les témoins souffrent tous de troubles psychiatriques ? Qui sont vraiment Raphaël et Alexandra Santi (Hippolyte Girardot et Judith El Zein), le couple de psychiatres à la tête de l’institution ? A-t-elle affaire au crime d’un fou ou à celui d’un « normopathe » parfaitement lucide qui s’applique à le faire passer pour l’acte d’un dément ?

« Hippocrate » sur Canal +

Une adaptation réussie ! Thomas Lilti, le docteur devenu cinéaste avec le long-métrage Hippocrate, porté par Vincent Lacoste, signe les 8 épisodes de la série dérivée de son premier film. Crue, réaliste et sans concession, la série Hippocrate suit le quotidien d’une nouvelle équipe d’internes à l’hôpital de Garches composée de l’inexpérimentée Alyson Lévèque (Alice Belaïdi), du fils d’un ponte, Hugo Wagner (Zacharie Chasseriaud), de la quatrième année Chloé Antovska (Louise Bourgoin) et d’Arben Bascha (Karim Leklou), un FFI (Faisant Fonction d’Interne) franco libanais. Une série crue, réaliste qui dresse le portrait sans concession des conditions de travail dans les hôpitaux et des manques de moyen.