VIDEO. «Le Jeune» sur arte.tv: «Les adolescents sont des bêtes insaisissables, vouloir les filmer est un gros défi»

DOCUMENTAIRE « 20 Minutes » dévoile en exclusivité les deux premiers épisodes de la web série « Le Jeune », d'Andrés Jarach, diffusée sur arte.tv...

Benjamin Chapon

— 

Le Jeune est une série documentaire d'Arte
Le Jeune est une série documentaire d'Arte — Arte
  • Andrés Jarach a eu l’idée d'une web série documentaire, intitulée Le Jeune.
  • Les dix épisodes de 4 minutes sont diffusés sur arte.tv.
  • Il aborde les différents sujets sur le mode… du documentaire animalier.

« Quand on est adolescent, on retrouve une certaine animalité selon plusieurs ethnologues. J’ai voulu filmer ce moment de la vie. » Le réalisateur Andrés Jarach est l’heureux propriétaire d'une adolescente. Naturellement fasciné par «  cet être insaisissable » il a eu l’idée de cette série documentaire, intitulée Le Jeune. Les dix épisodes de 4 minutes sont diffusés sur arte.tv en partenariat avec 20 Minutes qui vous dévoile en exclusivité les deux premiers numéros.

Dans cette série, Andrés Jarach aborde les différents sujets sur le mode… du documentaire animalier. Il mêle ainsi des images d’animaux à celles de nombreux entretiens qu’il a eus avec des adolescents. « J’ai voulu jouer avec les codes du documentaire animalier, explique le réalisateur. Je me sers de ces images pour mettre un peu d’humour mais je me moque des animaux, pas des adolescents. Comparé de jeunes adultes à des animaux, c’est compliqué, il faut être prudent pour ne vexer personne. »

Insaisissables

Outre le dosage de l’humour, la principale difficulté d’Andrés Jarach aurait été de « capturer » les adolescents : « Trouver les jeunes a été la plus grosse part du travail. On a fait beaucoup de castings sauvages. Mais les adolescents sont des bêtes insaisissables, vouloir les filmer est un gros défi… Il y en a qui annulent au dernier moment, il faut avoir l’autorisation des parents, parfois divorcés… »

Le réalisateur confesse qu’il a expliqué « rapidement » le concept de son documentaire mêlant images d’animaux et d’adolescents interviewés. « Être ado c’est un état, pas une action. Ils veulent tous grandir, ils ne se plaisent pas particulièrement dans cet état. Donc je ne peux pas me moquer d’eux. Ils sont comme ces jeunes homards sans carapace. »

Et hop, encore une comparaison animalière.