«Orange Is The New Black»: Alors, soulagé par ce final de la saison 6?

GRRRR Un événement tant attendu, et inespéré, advient dans le tout dernier épisode de la saison…

Clio Weickert

— 

Piper Chapman (Taylor Schilling) dans la saison 6 de «Orange Is The New Black».
Piper Chapman (Taylor Schilling) dans la saison 6 de «Orange Is The New Black». — Copyright JoJo Whilden / Netflix

Si comme nous, après avoir longuement hésité avant de vous relancer dans Orange Is The New Black (mis en ligne sur Netflix vendredi dernier), vous avez pris votre courage à deux mains et décidé de sauter le pas, le final de la saison 6 a dû vous soulager. Pour rappel, nous avions quitté les détenues de Litchfield alors que l’émeute touchait à sa fin, et tout ce petit monde filait droit vers un univers carcéral encore plus contraignant, le quartier de haute sécurité. On y a notamment découvert deux nouveaux personnages particulièrement badass, les sœurs ennemies Carol et Barb, prêtes à tout pour zigouiller l’autre. Gros crush pour Carol d’ailleurs. Mais passons.

Car à la toute fin de la saison, un événement qui ne semblait plus du domaine du possible, s’est finalement produit. Le genre de miracle qui n’arrive qu’une fois, et qui vous rappelle que oui, la vie est belle.

WARNING SPOILER WARNING SPOILER WARNING SPOILER WARNING SPOILER (vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été prévenu)

Et bon débarras !

Après six saisons, les scénaristes ont enfin pris la décision… de libérer Piper Chapman ! Six ans que le personnage interprété par Taylor Schilling tapait sur le système d’un sacré paquet de fans de la série. Et sur celui des scénaristes ? La simple peur d’un gardien, craignant de se faire gauler par Piper dans son trafic de drogues au sein de la zonzon, a motivé la libération anticipée de la taularde. Un problème réglé en deux minutes top chrono, en traficotant le nouveau logiciel de la prison. Pourquoi avoir attendu si longtemps si c’était si simple ?

Certains crieront peut-être à l’acharnement. Soit. D’autant que son personnage est inspiré de l’auteur de l’autobiographie Orange Is the New Black : My Year in a Women’s Prison, dont est adaptée la série. Mais il faut reconnaître que Piper est dans le top 5 des personnages principaux les plus imblérables du monde des séries. Pleurnicharde, condescendante, narcissique, tête à claques, balance… On ne compte plus les articles consacrés à son comportement déplorable, et les post agacés sur les réseaux sociaux.

Et après ?

Bon, on s’emballe un peu. Car si Piper Chapman quitte enfin la prison, elle ne quitte pas la série. Elle ne devrait plus être au cœur de l’intrigue, mais notre petit doigt nous dit que sa fiancée, Alex Vause (Laura Prepon), pourrait avoir une place prépondérale dans la saison prochaine. On ne devrait donc pas échapper aux parloirs larmoyants et aux lettres enflammées de Piper… Mais positivons. Si tout se passe bien, le personnage devrait être beaucoup moins dans nos radars, et c’est déjà une grande victoire.