Emilia Clarke dans la suite suite Kering, pour le dernier talk Woman in Motion à Cannes le 15 mai 2018.
Emilia Clarke dans la suite suite Kering, pour le dernier talk Woman in Motion à Cannes le 15 mai 2018. — FMB/WENN.COM/SIPA

CONFERENCE

«Game of Thrones»: «La fin sera ce qu'aucun de nous ne pense», promet Emilia Clarke

Emilia Clarke, la star de « Game of Thrones » est au Festival de Cannes, pour présenter le film « Solo : A Star Wars Story »…

  • Emilia Clarke est venue au Festival de Cannes pour présenter Solo : A Star Wars Story.
  • L’actrice britannique était l’invitée du dernier talk Woman in Motion, organisé par Kering et y a évoqué la fin de la série phare de HBO.
  • Elle a également parlé des inégalités salariales à Hollywood et de l’affaire Harvey Weinstein.

Emilia Clarke est venue au Festival de Cannes pour présenter Solo : A Star Wars Story, le très attendu spin-off de la saga intergalactique dans lequel elle incarne Kira. L’actrice britannique était ce mardi au septième étage de l’hôtel Majestic, au cœur de la suite Kering, pour le dernier talk Women in Motion, dans le cadre du programme éponyme lancé en 2015 sur la place des femmes dans le cinéma.

La star de Game of Thrones a évoqué pêle-mêle la fin de la série phare de HBO, le métier d’actrice et la place des femmes dans le monde du cinéma.

« Aucune femme n’est faible »

« Les réalisateurs ont été incroyablement généreux durant cette collaboration. En écoutant mes suggestions, ils me disaient "Hey, c’est une bonne idée, ajoutons cela au film" », raconte-t-elle au sujet du tournage de Solo : A Star Wars Story.

Emilia Clarke refuse que l’on qualifie la mère des Dragons de « femme forte ». « Je joue des personnages féminins, cessez de parler de femmes fortes, lance-t-elle. Aucune femme n’est faible. Soyons juste des femmes. » Et d’ajouter : « Cela me frustre quand on utilise cette expression. Personne ne demande ce que cela fait de jouer un rôle d’homme fort. »

« J’ai l’impression que je m’apprête à quitter la maison »

Au sujet de la fin de Game of Thrones, elle promet : « Ce sera ce qu’aucun de nous ne pense que ce sera ». Après sept saisons passées à jouer la mère des dragons, Emilia Clarke est émue de dire au revoir au rôle qui l’a rendue célèbre : « J’ai l’impression que je m’apprête à quitter la maison, c’est excitant, mais aussi effrayant et triste à la fois. Je tiens un journal de bord depuis le début du tournage, cela représente toute une époque de ma vie. »

Emilia Clarke estime que les récentes révélations sur l’inégalité salariale, comme la découverte que Claire Foy était moins payée que Matt Smith pour The Crown, était « choquantes, vraiment choquantes ». Elle a précisé: « Sur Game of Thrones, j’ai toujours été payé le même montant que mes costars masculines ».

>> Consentement sexuel, outrage sexiste… Que contient le projet de loi de Marlène Schiappa?

>> Claire Foy a été dédommagée pour régler les différences de salaire sur «The Crown»

Après le scandale Harvey Weinstein, « la température a changé de façon dramatique », a-t-elle constaté. Evoquant les mouvements Time’s Up et #MeToo, elle assure : « On ne reviendra jamais en arrière. » Emilia Clarke déplore le manque de femmes au cinéma. Sa solution ? « Formons-les ! »