20 Minutes : Actualités et infos en direct
procèsSnoop Dogg défend ses céréales contre deux géants de l’agroalimentaire

Snoop Dogg défend les intérêts de ses céréales contre deux géants de l’agroalimentaire

procèsIl semble que les Snoop Cereal aient délibérément été laissées dans les réserves des magasins
Snoop Dogg et Master P portent plainte contre les supermarchés Wallmart
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

Snoop Dogg et les agriculteurs, même combat ? Le rappeur est en tout cas bien décidé à en découdre avec Wallmart et Post Foods. En début de semaine, l’interprète de Drop It Like It’s Hot et son associé Master P, qui ont lancé une marque de céréales il y a quelques mois via leur société Broadus Foods, ont porté plainte contre le géant américain de la grande distribution et la firme agroalimentaire, via leur filiale.

D’après eux, Post Foods aurait tout fait pour empêcher les consommateurs de trouver son produit qu’elle s’était pourtant promis de traiter « comme l’une de ses propres marques ».

« A la différence des autres marques de céréales de Post présentées (dans les magasins), les boîtes de Snoop Cereal sont restées dans les réserves durant des mois et étaient indisponibles pour les clients », a affirmé Ben Crump, l’avocat des deux plaignants, lors d’une conférence de presse relayée par le NME.

Mais alors, quel intérêt aurait eu Post Foods et Wallmart à aller à l’encontre du contrat signé avec la société des rappeurs ? Eh bien Snoop Dogg et Master P ont leur petite idée !

Une vile machination

Dans leur plainte, ils avancent la raison qui expliquerait pourquoi Post Foods et Wallmart ont cherché à les mettre en difficulté. Selon eux, le géant de l’agroalimentaire aurait proposé de racheter dans son intégralité la société Broadus Foods, ce que les deux musiciens ont refusé.

Post Foods aurait alors joué double jeu dans l’idée, ou bien de faire couler la marque des rappeurs, ou alors de les pousser à reconsidérer l’offre de rachat. Le tout aidé par la chaîne de supermarché, le placement des produits en rayon étant un « élément clé », comme le rappelle NBC News, pour s’assurer de bonnes ventes.

Des allégations dont se défend bien entendu la firme spécialisée dans la production et la distribution de céréales, de snacks et de nourriture pour animaux. Reste à savoir si les deux parties parviendront à s’entendre, sinon quoi il reviendra à la justice de trancher !

Sujets liés