20 Minutes : Actualités et infos en direct
RÉPONSEBlanche Gardin ne renie rien sur « LOL : Qui rit sort ! » et répond à Ramzy

« LOL : Qui rit sort ! » : Blanche Gardin « ne regrette pas » ses propos malgré « les seaux de vomi » reçus

RÉPONSEL’humoriste avait décliné l’invitation à l’émission d’Amazon Prime Vidéo, jugeant le salaire de 200.000 euros pour une journée de tournage indécent
Blanche Gardin répond à Ramzy Bedia au sujet de la polémique «LOL: Qui rit, sort!».
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

Blanche Gardin s’attendait bien à un retour de bâton quand elle s’est prononcée contre le salaire proposé pour participer à l’émission LOL : qui rit, sort !, diffusée sur Prime Vidéo. Ahmed Sylla, Thierry Ardisson, Gerard Darmon ou Virginie Efira ont notamment réagi à la saillie de l’humoriste.

Ahmed Sylla lui avait reproché, sur « Clique », de faire passer ceux qui ont accepté « pour des gens pas bien », et avait sous-entendu que Blanche Gardin aurait aussi pu prendre l’argent et le redistribuer. Ramzy Bedia a quant à lui déclaré au magazine Society : « Moi, personnellement, quand mes amis carreleurs ou chauffeurs de bus ont su qu’il y avait ce salaire pour une journée de boulot ils m’ont dit : "Si tu ne le fais pas, on t’ouvre la gorge. Tu sais combien on gagne, nous ? Tu sais comment on se fait chier pour gagner 2.200 euros par mois ? Toi tu as cette chance, alors saisis-la." »

« Très bizarre »

Si Blanche Gardin avait gardé le silence depuis, elle vient de répondre notamment aux propos de l’acteur. « En tenant un tel discours, il ne fait que justifier le système qui a rendu la vie dure à ses parents, qui les a humiliés. C’est très bizarre », a-t-elle déclaré au Point.

Dans sa lettre à Jeff Bezos pour décliner l’invitation, la comédienne avait expliqué se sentir « gênée aux entournures (pour ne pas dire que ça me ferait carrément mal au cul) d’être payée 200.000 euros pour une journée de travail même si je perds à votre jeu, quand l’association caritative de mon choix remporterait, elle, 50.000 euros ».

Un chiffre qui lui a donné « un petit vertige », comme elle l’a expliqué au magazine, mais qu’elle ne regrette pas d’avoir décliné ni dénoncé publiquement. « Il fallait que je le dise. Tout en me préparant aux seaux de vomi. Quand on a une position politique sur un sujet, à quoi ça sert de le chuchoter dans sa chambre ? Je ne comprends pas le principe », a-t-elle ajouté.

Et de décocher une autre flèche : « Se faire livrer sa bouffe, se gaver d’images sur son canapé, ne sortir que pour aller bosser quand on n’est pas en télétravail ou pour aller chercher un colis chez un Pakistanais avec qui on n’échangera pas un mot… Que ce mode de vie s’installe, ça m’a horrifiée. »

Sujets liés