Kevin Federline explique pourquoi il s'est tenu éloigné de la tutelle de Britney Spears

JUSTIFICATIONS L'ex-danseur a voulu protéger les deux enfants qu'il partage avec la star

20 Minutes avec agences
Les ex-époux Britney Spears et Kevin Federline en 2004
Les ex-époux Britney Spears et Kevin Federline en 2004 — FITZROY BARRETT/Globe Photos/Cover Images

Kevin Federline a une bonne excuse pour justifier pourquoi il est resté éloigné de la polémique qui entourait le tutelle de son ex-femme, Britney Spears : leurs enfants. Interrogé par la version australienne de l’émission 60 Minutes, le père de Sean et Jayden a révélé qu’il était « mortifié » par la décision de l’entourage de la star de la mettre sous cette procédure restrictive, mais qu’il avait choisi de ne rien dire.

« Je me sens toujours mal pour elle (…) Mais les garçons, les garçons, les garçons. Je devais m’inquiéter pour eux. Je ne pouvais pas m’impliquer », a-t-il assuré face aux caméras de l’émission. Le programme n’a pas été diffusé en entier et les seuls extraits de l’entretien qui ont été relayés par les médias sont ceux de la bande-annonce de l’interview.

Sujet compliqué

Kevin Federline en dit cependant un peu plus sur ses rapports actuels avec la popstar, et même sur la distance qu’ont préféré prendre les deux adolescents avec leur maman. « Ça fait maintenant plusieurs mois qu’ils ne l’ont pas vue. Mais c’est un des sujets les plus compliqués à aborder », a ajouté celui qui réclamait encore il y a peu une augmentation de la pension alimentaire que lui verse l’interprète de Toxic depuis qu’elle a été mise sous tutelle, l’ancien danseur ayant obtenu la garde exclusive de leurs fils.

Le mois dernier, Kevin Federline avait laissé entendre que tant que Britney Spears continuerait à diffuser sur les réseaux sociaux des photos d’elle dénudée, il était peu probable que ses fils aient envie de passer du temps avec elle. Dans la foulée, il avait partagé des vidéos privées de la chanteuse, tournées par leurs enfants à son insu. On y voyait une Britney Spears grondant les deux adolescents qui venaient de faire des bêtises. La star avait alors reçu le soutien de (très) nombreuses mères ayant, elles aussi, maille à partir avec leurs adolescents.