Yann Moix souhaite la « mort physique » de sa famille, sauf sa grand-mère

CLASH Le romancier est visiblement toujours en conflit avec ses proches

20 Minutes avec agences
L'écrivain Yann Moix
L'écrivain Yann Moix — Patrice Falour/Starface

Ce n’est pas nouveau, Yann Moix n’est pas tendre avec les gens qu’il n’aime pas. Et cette virulence affecte également toute sa famille directe ! Invité sur CNews dans L’Heure des Pros à s’exprimer sur l’affaire Pogba, le romancier s’est lâché sur le concept même de famille.

« Je hais la famille, je considère qu’un repas de famille, c’est déjà le début de l’inceste », a-t-il lancé, avant de reprendre de plus belle face au sourire crispé de Pascal Praud : « (Je) souhaite la mort physique de la totalité de ma famille, à l’exception de ma grand-mère… »

« Un asile »

Lorsque le présentateur tente de trouver une explication aux propos de Yann Moix en assurant que sa famille est un cas « particulier », l’auteur ne lâche rien. « Je ne crois pas, il y a des familles aimantes, il y en a. Mais quand on regarde à la loupe… La famille, c’est un asile psychiatrique. Ce n’est pas parce qu’on a le même sang qu’il n’y a pas de dysfonctionnements, de la jalousie, de la haine », affirme-t-il. Et de conclure : « On ne devrait pas élever les gens qu’on a mis au monde, c’est malsain. »

En 2019, à l’époque de la sortie de son livre Orléans, Yann Moix s’est notamment déchiré par médias interposés avec son frère Alexandre, qui l’accuse de violences physiques et morales au cours de leur enfance. Seule leur grand-mère a soutenu l’écrivain. L’affaire s’est poursuivie devant les tribunaux. Yann Moix, accusé de diffamation, a été relaxé l’année dernière.