Pour John Boyega, « Star Wars », c’est vraiment du passé

CARRIERE L’acteur s’est beaucoup plus épanoui avec ses deniers projets

20 Minutes avec agences
L'acteur John Boyega
L'acteur John Boyega — Faye's Vision/Cover Images

Si John Boyega doit à la franchise Star Wars d’avoir fait exploser sa carrière, il n’a aucune envie de renfiler la combinaison de trooper de Finn. « Je pense que Finn est arrivé à une bonne conclusion et vous pouvez encore profiter de sa présence dans d’autres choses, que ce soit les jeux vidéo ou les séries animées », a-t-il confié à John Fugelsang dans son podcast Tell Me Everything.

« J’ai l’impression que les épisodes VII à IX m’ont suffi. » D’autant plus que John Boyega s’est pleinement épanoui dans ses derniers projets et on le retrouvera bientôt à l’écran dans The Woman King et Breaking.

Un mauvais souvenir

« Pour être honnête, j’ai trouvé des alliés en Joel Taylor et Jamie Foxx, Teyonah Parris, Viola Davis, toutes ces personnes avec qui j’ai travaillé… Je prends la voie de la versatilité », a poursuivi John Boyega, avant d’aborder le racisme auquel il a fait face avec la notoriété entraînée par Star Wars, et qui a depuis touché Moses Ingram, la star d’Obi-Wan Kenobi.

« Le fait que Moses Ingram soit protégée me fait me sentir protégé. Vous voyez ce que je veux dire ? Du coup je me dis, “Ok, cool. Je ne suis pas l’éléphant dans la pièce.” Parce que, lorsque j’ai commencé, ce n’était pas vraiment un débat que vous pouviez lancer. Vous savez comment ils ont géré ça. Ils ont plus ou moins choisi de rester silencieux », a-t-il déploré. « Mais de voir maintenant à quel point c’est flagrant, et qu’Ewan McGregor apporte son soutien… Pour moi, ça rattrape ce moment où je n’ai pas été soutenu. »