Taylor Swift est poursuivie en justice pour plagiat et violation du droit d’auteur par la poétesse Teresa La Dart

JUSTICE L’écrivaine affirme que le concept de son recueil de poèmes « Lover » de 2010 a été utilisé par la chanteuse pour le livret de son album de 2019 du même titre

20 Minutes avec agences
La chanteuse Taylor Swift
La chanteuse Taylor Swift — Janet Mayer/INSTARimages/Cover Images

Taylor Swift est de nouveau sous le coup d’une accusation de plagiat et violation de droit d’auteur. Cette fois, c’est le design du livret qui accompagne son album, Lover de 2019 qui est en cause. Une plainte vient en effet d’être déposée auprès du tribunal fédéral du Tennessee par les avocats de la poétesse Teresa La Dart, dont l’ouvrage Lover a été publié à compte d’auteur en 2010.

La plainte, selon Pitchfork, stipule que non seulement le titre a été copié, mais aussi que le design du livret de Taylor Swift reprend la colorimétrie de la couverture, « des tons rose et bleu pastel ». D’autres éléments créatifs auraient été plagiés, comme la façon de photographier « vers le bas » l’artiste. Le concept même du livret reprendrait celui du livre de poésie de Teresa La Dart, à savoir « un souvenir des années passées sous la forme d’une combinaison d’éléments écrits et picturaux », ainsi que le graphisme intérieur, composé de « photographies et d’écrits intercalés ».

Plus d’un million de dollars

Les avocats de Teresa La Dart semblent très confiants dans l’issue heureuse de leur poursuite et réclament « plus d’un million de dollars » de dommages et intérêts. Ils précisent que « la décision n’a pas été prise à la légère étant donné que la partie adverse est tout à fait redoutable » et que cette plainte a été déposée juste avant la date légale, pour préserver les droits de la poétesse. Enfin, ils estiment, comme Teresa La Dart, que c’est l’ensemble de son œuvre qui doit être comparée à celle de Taylor Swift.

Ni Taylor Swift ni ses conseils n’ont commenté l’affaire.