Lisa Kudrow s’exprime sur l’absence de diversité dans Friends

DIVERSITE L’actrice de la série Friends estime qu’on « écrit ce qu’on connaît »

20 Minutes avec agences
L'actrice Lisa Kudrow
L'actrice Lisa Kudrow — Ferrari / Starface

Lisa Kudrow a discuté avec le Daily Beast de la série Friends dans laquelle elle interprétait le rôle de Phoebe Buffay. Aujourd’hui âgée de 59 ans, l’actrice, qui est aussi devenue scénariste et productrice, a abordé avec le journaliste la question de la diversité raciale dans Friends. Depuis quelques années, des critiques se font pressantes sur le fait que la série était faite par des Blancs pour des Blancs.

A une question qui évoquait le don récent que la co-productrice et créatrice de la série Marta Kauffman a fait au département d’études africaines et afro-américaines de l’université Brandeis de Boston pour la création d’une chaire Marta F. Kauffman, Lisa Kudrow a mis en avant que cette série était avant tout autobiographique pour les deux auteurs, Marta Kauffman et David Crane.

Ils auraient été peu crédibles pour témoigner de l’expérience de personnes de couleurs, estime la comédienne. Mais ce qui l’a surtout frappée, alors, est l’absence de formation sur le plateau. « Eh bien, j’ai l’impression que c’est une série créée par deux personnes qui sont allées à Brandeis et qui ont écrit sur leur vie après l’université. Et pour les spectacles, surtout quand il s’agit d’une comédie axée sur les personnages, on écrit ce qu’on connaît. Ils n’ont pas à écrire des histoires sur les expériences des personnes de couleur. Je pense qu’à cette époque, le gros problème que je voyais était : Où est l’apprentissage ? »

Diversité

Marta Kauffman, qui a fait amende honorable, a pourtant estimé dans une discussion avec des productrices, d’avoir « encouragé les personnes issues de la diversité dans notre entreprise ». Mais insuffisamment, ce qu’elle a regretté à plusieurs occasions.

David Schwimmer avait confié qu’il était « bien conscient du manque de diversité » et qu’il « avait fait campagne pendant des années pour que Ross sorte avec des femmes de couleur ».

Tous s’accordent pour dire que le racisme est systémique, et non pas dû à l’une ou l’autre personne.