« The Flash » : les trois scénarios envisagés par la Warner après les déboires d’Ezra Miller

DESCENTE AUX ENFERS L'acteur a un comportement inquiétant depuis plusieurs mois

20 Minutes avec agences
— 
L'interprète de The Flash, Ezra Miller
L'interprète de The Flash, Ezra Miller — JENNIFER GRAYLOCK/INSTARimages.com/Cover Images

Que faire quand la star d’une de vos franchises clé défraie la chronique et apparaît plus souvent dans la page faits divers que divertissement ? C’est le problème auquel est confrontée la Warner avec le cas Ezra Miller. La star de The Flash, l’un des futurs gros morceaux de l’univers cinématographique DC, qui entend concurrencer Marvel, s’illustre depuis quelques mois par un comportement inquiétant, enchaînant les arrestations et les plaintes, et manifestant de manière générale un mépris total pour son image de star. De quoi agacer les patrons du studio, alors qu’iel vient d’être accusé de cambriolage, et que les services sociaux du Vermont ont, en milieu de semaine, annoncé qu’ils avaient perdu la trace d’une femme et de ses trois enfants, ayant auparavant vécu avec Ezra Miller.

D’après le Hollywood Reporter, le studio envisagerait désormais trois options pour régler le « cas » Ezra Miller. Le premier, plus optimiste, imaginerait que l’interprète de Barry Allen demande l’aide de professionnels de la santé mentale, et après un peu de repos, fasse une tournée médiatique pour expliquer - ou s’excuser pour - son comportement récent. Dans ce cas, la sortie de The Flash pourrait être planifiée comme prévu, même si la Warner décidait sans doute de se passer de sa star pour la promotion du film.

D’autres Flash

Le deuxième scénario envisagé, partirait du principe qu’Ezra Miller ne demande pas l’aide de professionnels et reste cloîtré chez lui, comme iel continue de le faire depuis quelques semaines (iel serait actuellement en compagnie de sa mère). Dans ce cas, la Warner limiterait la sortie du film et commencerait directement à trouver un autre acteur pour incarner le personnage. Et ça tombe bien, Flash a de nombreuses itérations dans l’histoire du super-héros, il suffirait de choisir l’une d’entre elles et de recaster son interprète.

Enfin, la troisième option, la plus pessimiste de loin, imagine une situation où Ezra Miller va encore plus loin dans sa descente aux enfers. Dans ce cas-là, impossible de sortir le film, et le studio devrait faire le deuil des 200 millions de dollars investis dans le projet : hors de question, en effet, de trouver un autre acteur et de tourner de nouvelles scènes pour le remplacer, dans la mesure où le Barry Allen de la star est dans quasiment toutes les séquences. Le Hollywood Reporter précise qu’abandonner un film de cette ampleur serait inédit dans l’histoire d’Hollywood.

Mais la nouvelle direction de Warner Bros. Discovery a déjà prouvé qu’elle n’était pas du genre à s’inquiéter des retombées de ce genre de décision : la semaine dernière, Batgirl, un film au budget de 90 millions de dollars, a été annulé en plein montage final.